Maintenant offert au Canada : le tout premier traitement pour les adultes vivant avec la MPRAD, une maladie des reins pouvant causer la mort

  • Le 25 février 2015, Santé Canada a approuvé JINARCMC (tolvaptan), premier traitement médicamenteux disponible au Canada pour les patients atteints de la maladie polykystique rénale autosomique dominante (MPRAD). JINARCMC a été découvert au Japon par Otsuka Pharmaceutical, et ce pays a été le premier à approuver ce traitement contre la MPRAD en 2014.
  • À partir d'aujourd'hui, JINARCMC est offert sur le marché canadien.
  • JINARCMC ralentit la progression de l'hypertrophie des reins chez les patients atteints de la MPRAD, ce qui devrait aider à les protéger de lésions rénales et d'insuffisance rénale.

MONTRÉAL, QC, le 3 juin 2015 /CNW/ - Aujourd'hui, Otsuka Canada Pharmaceutique a annoncé que JINARCMC (tolvaptan) sera désormais offert sur le marché canadien. JINARCMC est indiqué pour ralentir la progression de l'hypertrophie des reins chez les adultes atteints de maladie polykystique rénale autosomique dominante (MPRAD).

« Auparavant, les Canadiens atteints de MPRAD devaient se contenter de prendre en charge les effets secondaires de la maladie, comme la rupture de kystes et les calculs rénaux, a indiqué le Dr Daniel Bichet, néphrologue à l'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. Avec JINARCMC, les patients ont maintenant une option permettant de réduire la formation des kystes, d'améliorer la maîtrise des symptômes, et peut-être même de retarder l'évolution de cette maladie grave. »

Environ la moitié des patients atteints de la maladie polykystique rénale (MPR) finissent par souffrir d'insuffisance rénale terminale et requièrent un traitement de remplacement rénal sous la forme de dialyse ou d'une greffe du rein avant l'âge de 54 ans1. Selon un sondage canadien récent, la majorité des patients atteints de MPRAD disent que la maladie a eu des conséquences sur leur capacité de mener à bien des activités de tous les jours (c.-à-d. travailler, passer du temps en famille) (66 %), voyager et partir en vacances (58 %) et mener une vie saine et active (56 %)2. De plus, les deux tiers (67 %) des patients atteints de la MPRAD, en moyenne, ont des membres de leur famille qui ont reçu un diagnostic de cette maladie*. 

« Lorsque j'ai reçu mon diagnostic de MPRAD il y a 14 ans, j'avais de la difficulté à accepter de n'avoir aucune option thérapeutique capable de ralentir la progression de ma maladie, se remémore Cheri Barton, d'Ottawa, en Ontario. Maintenant que JINARCMC est offert, l'espoir renaît enfin pour notre famille et l'ensemble des gens touchés par la MPR. »

L'approbation de JINARCMC par Santé Canada est fondée sur les résultats de l'étude TEMPO 3:4, un essai pivot de phase III, à double insu, avec répartition aléatoire et contrôlé par placebo, qui constitue à ce jour la plus vaste étude de phase III menée auprès d'adultes atteints de MPRAD3.

À propos de JINARCMC (tolvaptan)

Une période de 26 ans aura été nécessaire pour le développement de JINARCMC, grâce aux efforts et à la persévérance de chercheurs du centre de recherche pharmaceutique d'Otsuka au Japon. Lors de la découverte d'une voie de signalisation cellulaire qui provoque la prolifération et l'augmentation de la taille des kystes rénaux4, Otsuka a lancé, en 2004, un processus pour mettre au point un médicament pour le traitement de cette maladie en collaboration avec les principaux spécialistes de la MPRAD du monde entier. JINARCMC est un antagoniste sélectif des récepteurs V2 de la vasopressine et est indiqué pour ralentir la progression de l'hypertrophie des reins chez les patients atteints de MPRAD. La vasopressine est une hormone normalement responsable du maintien de l'équilibre hydrique dans l'organisme en stimulant la réabsorption de l'eau par le rein. Le taux de vasopressine est plus élevé que la normale chez les patients atteints de la MPRAD. Cette élévation du taux de vasopressine chez les gens atteints de la MPRAD favorise la croissance de kystes, qui augmentent la taille des reins5. JINARCMC fonctionne en bloquant les effets de la vasopressine, ce qui peut ralentir le taux de croissance des kystes, donc des reins. Cela peut aider à protéger le patient de lésions rénales et d'insuffisance rénale6. JINARCMC, un médicament administré par voie orale deux fois par jour7, est accessible aux patients admissibles au Canada depuis mai 2015. JINARCMC est offert uniquement par l'intermédiaire d'un programme de distribution et de surveillance de l'innocuité hépatique mis en œuvre et maintenu par Otsuka Canada Pharmaceutique (OCP) et géré de concert avec le médecin traitant de chaque patient.  De plus, OCP finance le registre canadien de suivis cliniques des patients atteints de MPRAD traités par JINARCMC auquel peuvent participer tous les patients qui prennent ce médicament.

À propos de la MPRAD

La MPRAD touche environ 35 000 Canadiens8 et affecte les personnes sans distinction de sexe, d'âge, de race ou d'origine ethnique9. La MPRAD est la maladie génétique rénale la plus courante. Elle se caractérise principalement par la formation et la croissance de multiples kystes remplis de liquide dans les reins, qui entraînent une augmentation du volume rénal total. Un des effets de la croissance des kystes est l'augmentation marquée de la taille des reins qui peut causer, avec le temps, une détérioration de la fonction rénale et des complications comme de la douleur chronique ou aiguë, de l'hypertension et une insuffisance rénale10. La mutation génétique causant la MPRAD est un trait dominant, ce qui veut dire qu'un seul parent a besoin d'être atteint pour que l'enfant ait 50 % de risques d'hériter de la maladie11.

À propos d'Otsuka Canada Pharmaceutique

Otsuka Canada Pharmaceutique (OCP) est une compagnie innovante et à croissance rapide dans le secteur de la santé qui commercialise des médicaments au Canada, avec une spécialisation au niveau des neurosciences, de la néphrologie, de l'oncologie et de la santé cardiovasculaire. OCP s'engage à améliorer la santé des patients et la qualité de vie humaine. Établie en 2010, OCP a son siège social à Saint-Laurent, au Québec.

À propos d'Otsuka Pharmaceutical Co., Ltd.

Otsuka Pharmaceutical Co., Ltd. est une entreprise de soins de santé multinationale dont la philosophie est la suivante : « Chez Otsuka, nous développons de nouveaux produits pour une meilleure santé dans le monde ». Otsuka fait de la recherche, développe, fabrique et commercialise des produits innovants et originaux, particulièrement des produits pharmaceutiques pour le traitement de maladies et des produits nutraceutiques pour le maintien d'une bonne santé au quotidien.

Dans l'industrie pharmaceutique, Otsuka est un chef de file en santé mentale, un domaine des plus exigeants; elle poursuit également des programmes de recherche sur plusieurs maladies négligées, dont la tuberculose, un problème de santé publique important à l'échelle mondiale. Ces engagements illustrent bien davantage que des mots qu'Otsuka est d'abord et avant tout une société de partenaires qui démontre un esprit de créativité dans tout ce qu'elle entreprend.

* Étant donné la faible incidence de la population et la faible taille de l'échantillon pour ce groupe difficile d'accès, les résultats doivent être interprétés avec circonspection.

Références
_____________________
1 Alam, Ashan and Perrone, Ronald D., Management of ESRD in patients with autosomal dominant polycystic kidney disease. Advances in Chronic Kidney Disease, Vol 17, No 2. March 2010: pp 164-172.
2 L'ADPKD - Quality of life patient study a été menée au moyen d'un questionnaire en ligne par Vision Critical entre le 21 novembre 2014 et le 9 février 2015 auprès de 58 Canadiens adultes qui étaient atteints de MPRAD. La marge d'erreur d'un échantillon aléatoire de patients atteints de MPRAD de cette taille est de +/- 13 %.
3 Monographie canadienne de JINARCMC. Otsuka Canada Pharmaceutique. Mise à jour : 23 février 2015.
4 Gattone, VH et al. Inhibition of renal cystic disease development and progression by a vasopressin V2 receptor antagonist. Nature Medicine. 2003: 9 (10): 1323-1326
5 Ibid.
6 Ibid.
7 Ibid.
8 La Fondation canadienne du rein. Maladie polykystique des reins (MPR). Consulté en janvier 2015. http://www.kidney.ca/Maladie-polykystique-des-reins  
9 The PKD Foundation of Canada. Just diagnosed. Consulté en 2015. http://endpkd.ca/learn/learn-about-adpkd/just-diagnosed/
10 Grantham, Jared J. Does extended-release somatostatin slow the growth of renal cysts in autosomal-dominant polycystic kidney disease? Nature Clinical Practice Nephrology. 2006: 66-67.
11 La Fondation canadienne du rein. Maladie polykystique des reins (MPR). Consulté en janvier 2015. http://www.kidney.ca/Maladie-polykystique-des-reins    

SOURCE Otsuka Pharmaceutical Co., Ltd.

Bas de vignette : "Otsuka Pharmaceutical Co., Ltd. (Groupe CNW/Otsuka Pharmaceutical Co., Ltd.)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20150603_C8449_PHOTO_FR_17464.jpg

Renseignements : Allison Rosenthal, Otsuka Canada Pharmaceutique, 514 332-3099, Allison.Rosenthal@otsuka.com ; Erin Collett, 416 849-8911, Erin.Collett@edelman.com

Profil de l'entreprise

Otsuka Pharmaceutical Co., Ltd.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.