Lutte contre le cancer : les Québécois ont-ils les mêmes chances?

MONTRÉAL, le 3 juill. 2013 /CNW Telbec/ - Un traitement prometteur pour les patients atteints des lymphomes non hodgkiniens indolents (LNHi), la bendamustine, n'a pas été reconnu pour sa valeur thérapeutique au Québec par l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS), responsable des évaluations relatives au remboursement des médicaments au Québec. Ce dernier a également recommandé de ne pas inscrire la bendamustine dans la Liste des médicaments - Établissements, une inscription qui aurait avalisé son utilisation en établissements de santé.

La recommandation de l'INESSS va à l'encontre des plus récentes évidences cliniques et des standards de pratiques médicales acceptées en Europe, aux États-Unis et dans la majorité des provinces canadiennes, sauf au Québec.

« Cette décision peut avoir un impact majeur pour les patients québécois puisque la bendamustine, combinée avec le rituximab, est le seul nouveau traitement depuis l'arrivée d'un traitement au rituxmab à avoir démontré une amélioration cliniquement significative pour les patients atteints d'un lymphome non hodgkinien indolent », affirme le Dr Pierre Laneuville, hématologue à l'Hôpital Royal Victoria. « La survie sans progression des patients, ayant reçu la bendamustine combinée avec le rituximab, passe de 31.2 mois à 69.5 mois (presque 6 ans). En effet, son efficacité est supérieure avec moins de toxicité, ce qui se répercute par moins d'effets secondaires et une meilleure tolérance pour les patients. Finalement, la bendamustine combinée avec le rituximab représente une alternative de traitement coût-efficace ».

Madame Tracey-Ann Curtis, directrice régionale du Québec pour Lymphome Canada, estime que l'INESSS devrait réviser sa position de ne pas recommander la bendamustine pour le traitement du lymphome non hodgkinien indolent au Québec, s'appuyant sur une demande formulée par le Dr Pierre Laneuville, appuyée par une trentaine d'hémato-oncologues québécois.

« L'arrivée de la bendamustine se veut un espoir pour les patients atteints d'un LNHi d'avoir 3 ans de plus en rémission complète sans avoir besoin d'autres traitements comparativement aux thérapies existantes. Avoir accès à un nouveau traitement comme la bendamustine offre une nouvelle option aux médecins et l'espoir d'une plus longue rémission pour les patients » affirme Madame Curtis. « Les Québécois ont droit aux mêmes chances que tous les autres Canadiens dans leur lutte contre le cancer ».

Pour obtenir de plus amples informations, visitez le site www.memeschances.ca

À propos de Lymphome Canada

Plusieurs personnes sont touchées par le lymphome: les patients et les survivants, les proches aidants, les professionnels de la santé ainsi que les chercheurs. Lymphome Canada permet à la collectivité de se prendre en charge, par le biais de l'information, de l'éducation, du support offert et de la recherche. Lymphome Canada assure également la promotion de la détection précoce et travaille à l'amélioration des traitements existants. De plus, elle facilite l'accès des patients à ces traitements, étudie les causes du lymphome et contribue à la découverte de nouveaux traitements pour guérir cette maladie.  Pour de plus amples renseignements à propos de cet organisme de bienfaisance enregistré, veuillez visiter www.lymphoma.ca/fr


SOURCE : Lymphome Canada

Renseignements :

Geneviève Guérard
514 245-1474
presse@memeschances.ca

Profil de l'entreprise

Lymphome Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.