Lutte à l'intégrisme religieux et à la radicalisation - François Legault propose à Philippe Couillard de s'inspirer des mesures françaises

QUÉBEC, 18 nov. 2015 /CNW Telbec/ - Lors de la période des questions à l'Assemblée nationale, mercredi, le chef de la Coalition Avenir Québec et député de L'Assomption, François Legault, a demandé au premier ministre Philippe Couillard de s'inspirer d'une mesure proposée par la CAQ, à savoir l'octroi du pouvoir au Tribunal des droits de la personne de dissoudre les corporations religieuses où se tiennent des discours intégristes ou radicaux.

Alors que le gouvernement français évalue, depuis les tragiques attentats de Paris, la possibilité de dissoudre des mosquées où sont tenus des discours radicaux, le chef caquiste a rappelé que sa formation politique a mis de l'avant cette proposition semblable, en février dernier.

« Les attentats de Paris ont généré de nouvelles craintes chez les citoyens. Un sondage présenté mardi par TVA confirme que 73 % des Québécois craignent que des attaques terroristes surviennent en sol canadien. La France évalue depuis dimanche la possibilité de dissoudre des mosquées où sont tenus des discours radicaux. La réalité, c'est qu'au Québec, nous ne sommes toujours pas prêts à lutter activement contre l'intégrisme religieux et la radicalisation de certains individus. La CAQ a proposé en février dernier une mesure semblable, soit de permettre au Tribunal des droits de la personne de dissoudre les corporations religieuses radicales. Est-ce que le premier ministre est d'accord avec cette proposition afin de rassurer enfin les Québécois? », a déclaré François Legault.

Le chef du deuxième groupe d'opposition a ajouté que l'Assemblée nationale procèdera aujourd'hui à l'adoption de principe du projet de loi 59, sans que celui-ci n'apporte réellement de sanctions suffisantes pour contrer des activités d'intégrisme religieux.

« On reconnait qu'il y a des éléments du projet de loi 59 qui sont pertinents et on va les appuyer, mais ce projet de loi ne va pas assez loin. Le premier ministre sait très bien qu'il y a des imams au Québec qui prêchent des discours radicaux. Il pourrait d'ailleurs en parler avec Fatima Houda-Pépin. Le premier ministre doit comprendre qu'en fermant les corporations religieuses qui prêchent l'intégrisme, on protège aussi les musulmans qui sont aussi des victimes des agents radicalisés », a insisté François Legault.

M. Legault a conclu en demandant au premier ministre d'accepter les amendements que proposera la CAQ au projet de loi 59 visant la dissolution des corporations religieuses où sont tenus des discours radicaux.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Guillaume Simard-Leduc, Attaché de presse, Chef de la Coalition Avenir Québec, 581-888-3946, gsleduc@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.