L'Université Laval reprend le titre du Shell Eco-marathon des Amériques à l'Université de Toronto

La dixième édition de l'évènement annuel des Amériques attire, à Détroit, un nombre record de 124 équipes, issues de sept pays différents

DÉTROIT, 26 avril 2016 /CNW/ - La dixième édition du Shell Eco-marathon des Amériques s'est terminée dimanche en mettant aux prises les deux éternels favoris de l'épreuve. La course s'est déroulée le long des rues du centre-ville et de la rive du fleuve de Motor City (« la Ville de l'automobile »), pour voir quel véhicule personnalisé et ultra écoénergétique franchirait la plus longue distance en consommant le moins d'énergie. L'équipe de l'Université Laval, de Québec, a repris le titre à son rival canadien, l'Université de Toronto.

Photo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20160424/359267

Logo - http://photos.prnewswire.com/prnh/20120917/MM76045LOGO

L'équipe de Laval a réalisé l'équivalent de 2 585 milles par gallon (mpg, soit 0,091 litre aux 100 km) avec son prototype propulsé par un moteur à essence, n'atteignant pas son record de 3 587 mpg (0,066 l/100 km) établi en 2013. L'équipe de l'Université de Toronto, dont le véhicule a terminé avec une meilleure marque de 2 364 mpg (0,099 l/100 km), espérait dépasser son principal concurrent lors de la dernière tentative, mais le véhicule n'a pas pu démarrer.

Plus de 1 000 étudiants, atteignant le nombre record de 124 équipes représentant sept pays, dont le Brésil,  le Canada, l'Équateur,  le Guatemala,  le Mexique, Porto Rico, ainsi que les États-Unis  se sont affrontés durant trois jours dans deux catégories de véhicules. La catégorie Prototype invite les étudiants à créer des véhicules futuristes et profilés, et la catégorie UrbanConcept porte sur des véhicules « prêts à rouler », consommant peu de carburant et pouvant répondre aux besoins concrets des conducteurs.

Les inscriptions sont réparties par type d'énergie :

  • Les carburants pour moteurs à combustion interne : l'essence, le diesel, les carburants liquides à base de gaz naturel et d'éthanol.
  • La mobilité électrique : les piles à combustible à hydrogène et les batteries électriques.

L'évènement est né en Europe il y a de cela 31 ans et, outre la compétition des Amériques, le Shell Eco-marathon se tient chaque année en Europe et en Asie. La compétition originale invite les étudiants du monde entier à concevoir, fabriquer et piloter les voitures les plus éconergétiques.

Concrètement, les équipes de la catégorie UrbanConcept provenant des Amériques, d'Asie et d'Europe participeront au premier Championnat du monde des pilotes du Shell Eco-marathon, qui se tiendra le 3 juillet 2016 dans l'emblématique Parc olympique de la Reine Elizabeth de Londres. L'équipe lauréate sera invitée à passer une semaine avec la Scuderia Ferrari dans son usine de Maranello (Italie), où les membres de l'équipe recevront une formation et des conseils personnalisés de ses ingénieurs sur la façon dont ils peuvent améliorer leur voiture, en vue de l'édition 2017 du Shell Eco-marathon.

Parmi les équipes qui se rendront à Londres avec leurs véhicules figurent : la Mater Dei High School, d'Evansville (Indiana); l'Alden-Conger High School, d'Alden (Minnesota); la Saint Thomas Academy, de Mendota Heights (Minnesota); et la Newburgh Free Academy, de Newburgh (New York). Les équipes supplémentaires, conviées en tant que spectatrices, sont l'Université de l'Alberta, d'Edmonton (Canada); et l'Université de l'Illinois, de Champaign (Illinois).

Six écoles ont participé à l'ensemble des dix éditions

Quatre universités - l'Université d'État polytechnique de Californie, la Cedarville University (Ohio), le Rose-Hulman Institute of Technology (Indiana) et l'Université de Californie (Los Angeles), ainsi que deux établissements secondaires - la Mater Dei High School et le Grand Rapids High School (Michigan) - ont participé à toutes les compétitions des Amériques. Comme précédemment, le prototype de véhicule à gaz de la Mater Dei High School a été le plus performant dans la concurrence Établissements secondaires, enregistrant 857 mpg (0,274 l/100 km) et obtenant la neuvième place au classement général.

Dans cette catégorie, l'Université de Toronto avait conservé une légère avance sur l'Université Laval au moment d'entamer la compétition de dimanche, mais son concurrent est revenu fort. On compte parmi les cinq premiers, l'Université d'État polytechnique de Californie, l'Université de Northern Illinois et l'Université Dalhousie. Parmi les établissements secondaires, derrière la Mater Dei High School, on trouve la Ruston High School (Louisiane), la Livingston High School (New Jersey), la Paoli High School (Indiana) et Terre Haute South Vigo High School (Indiana).

Dans le concours UrbanConcept, le véhicule à gaz de la Mater Dei High School est sorti vainqueur, enregistrant une série à 752 mpg (0,313 l/100 km), suivi par l'équipe Knights 3 de la Alden-Conger High School, effectuant une série à 525 mpg (0,448 l/100 km) dans la concurrence carburant diesel. Dans la catégorie Prototype diesel, l'équipe all-girls' Shopgirls de Granite Falls (Washington) a battu trois fois de suite le record de son école et, lors de sa dernière course, a remporté la première place avec 1 115 mpg (0,211 l/100 km), au détriment de la Sullivan High School (Indiana), disputant la course avec 1 083 mpg (0,217 l/100 km).

L'évènement fête la coopération et la compétition

Alors qu'elle peut être féroce, la compétition donne également lieu à une importante coopération entre les équipes. Lorsque l'unique ingénieur électrique de la Braham High School (Minnesota) a dû annuler son voyage à Détroit, l'équipe de l'Université d'État de l'Oregon a fourni à Braham des ingénieurs électriques pour l'aider à passer le sévère contrôle technique, indispensable pour que chaque véhicule puisse concourir.

Pour Krystal Santiago Olavarria, pilote du véhicule de l'Universidad Interamericana de Puerto Rico, la principale surprise de l'évènement était la collaboration entre les équipes, qui assemblaient frénétiquement les voitures dans la salle des congrès du Cobo Center de Détroit. « Ils sont très aimables avec nous et toujours prêts à aider les autres, quels que soient nos besoins », a-t-elle déclaré. Son équipe de huit étudiants en ingénierie a passé environ deux mois à construire sa voiture légère, à essence, qui n'a malheureusement pas réussi le contrôle technique obligatoire.

Le Président de Shell, Chad Holliday, a révélé aux étudiants à Detroit qu'il puise son inspiration dans leur inventivité et leur a demandé de savourer le travail d'équipe, indispensable pour l'emporter. « Cette expérience, si vous n'en êtes pas déjà conscients, va changer votre vie », a-t-il déclaré. « Vous repenserez à ces instants dans 20 à 30 ans et vous penserez au travail d'équipe. »

Les équipes lauréates

Samedi et dimanche, les véhicules ont fait dix tours, sur une distance totale de six miles autour du circuit, à la vitesse moyenne de 15 milles par heure (24 km/h). Voici les gagnants de chaque catégorie, en fonction de la catégorie de véhicule et de la source d'énergie :

  • Prototype alimenté à l'essence : équipe Alérion Supermileage, Université Laval, de Québec, 2 585 mpg (0,091 l/100 km).
  • Prototype alimenté au diesel : équipe ShopGirls, Granite Falls High School, Washington, 1 115,1 mpg (0,211 l/100 km).
  • Prototype alimenté par batterie électrique : équipe Beyond, Université de Sherbrooke, Canada, 454,5 milles par kilowattheure (731,5 km/kWh).
  • Prototype alimenté par des piles à hydrogène : équipe Queen's Fuel Cell, Université Queen's, Canada, 83,9 milles par m³ (135,0 km/m³).
  • Prototype alimenté par des combustibles alternatifs : équipe Tatonkatoo, Université du Colorado à Boulder, 1 214,3 mpg (0,194 l/100 km).
  • UrbanConcept alimenté à l'essence : équipe Mater Dei Supermileage, Mater Dei High School, Indiana, 793 mpg (0,297 l/100 km).
  • UrbanConcept alimenté au diesel : équipe Knights 3, Alden-Conger High School, Minnesota, 525,1 mpg (0,448 l/100 km).
  • UrbanConcept alimenté par batterie électrique : équipe Experimental Vehicle Team Alpha, Saint Thomas Academy, Minnesota, 52,7 mi/kWh (84,8 km/kWh).
  • UrbanConcept alimenté par des piles à hydrogène : équipe EcoCar, Université de l'Alberta, 41 mi/m³ (65,98 km/m³).
  • UrbanConcept alimenté par des combustibles alternatifs : Let's Do It Again 2, James B. Dudley High School, Caroline du Nord, 107,7 mpg (2,18 l/100 km).

Outre le prix de la plus faible consommation de carburant dans une catégorie, les équipes pouvaient participer à un ou plusieurs prix spéciaux, incluant les prix de la sécurité, des communications, de la persévérance, de la conception, de l'esprit d'équipe et de l'innovation technique. Les lauréats sont les suivants :

Prix de la sécurité : équipe Paoli Purple, prototype alimenté à l'essence, Paoli High School (Indiana). L'équipe a intégré des éléments de sécurité non seulement dans la conception du véhicule et dans son travail au quotidien dans le paddock, mais également au cours du processus de fabrication du véhicule. Son approche proactive de la prévention des accidents était également évidente à travers l'affichage dans le paddock, qui prouvait que la sécurité constitue la principale priorité de l'équipe.

Prix des communications : équipe EcoVeiculo, prototype alimenté par batterie électrique, Universidade Federal de Itajubá (Brésil). Outre une diffusion et une plateforme sociale de haute volée de l'équipe, elle incluait sa collectivité et ses commanditaires locaux pour se faire l'écho de sa participation au concours.

Prix de la persévérance : équipe E-Team, prototype alimenté par batterie électrique, Universidad del Azuay (Équateur). Ayant fait plus de 3 000 milles, l'équipe a été confrontée à des défis de taille durant son voyage et a dû démonter l'ensemble de sa voiture pour la caser dans des bagages standards. Plus impressionnant encore, moins d'une semaine après le départ de l'équipe, l'Équateur a subi deux importants tremblements de terre, faisant 650 morts et plus de 12 000 blessés. Malgré la charge émotionnelle, l'équipe est restée concentrée sur sa mission, affichant beaucoup d'optimisme dans le but de ramener cette lueur d'espoir chez soi.

Prix de l'état d'esprit de l'évènement : équipe Troy High School (Michigan) et équipe James B. Dudley High School (Caroline du Nord) qui, au cours de l'année écoulée, ont cultivé une amitié reposant sur le respect et l'envie de coopérer. Dudley High a aidé l'équipe de Troy à réaliser son rêve de participer au Shell Eco-marathon. L'établissement a fait don de pièces, d'outils, prodigué des conseils et fourni des lignes directrices à l'équipe de Troy, qui était pratiquement en autonomie complète, collectant des fonds et passant de nombreuses heures sur son véhicule. Et malgré le fait que la voiture de l'équipe a été détruite il y a onze jours dans un sous-sol inondé, les membres de l'équipe ont construit un nouveau véhicule en partant de rien, inspirant chaque équipe avec laquelle ils ont travaillé à Détroit.

Prix de la conception du véhicule : équipe Beyond, prototype alimenté par batterie électrique, Université de Sherbrooke (Canada) et Saint Thomas Academy (Minnesota), équipe Experimental Vehicle Team Alpha, UrbanConcept alimenté par batterie électrique.

Innovation technique : équipe Tatonkatoo, prototype alimenté à l'éthanol, Université du Colorado à Boulder. Les membres de l'équipe ont proposé un angle différent sur la partie « éco » du Shell Eco-marathon, en cherchant à influer sur le coût total du cycle de vie énergétique de leur véhicule, à travers une utilisation innovante de matériaux composites en fibres naturelles, mélangés avec des tanins du vin et de la gélatine.

Prix supplémentaires :

Tristan Dinkel, un élève de la Sullivan High School (Indiana), a remporté un ordinateur portable. Addie Randall et Justin Williams, de la James B. Dudley High School, en Caroline du Nord, ont remporté un bon d'achat Shell, d'une valeur de 500 dollars US. Iuri Costa Prado, de l'Universidade Federal de Itajubá (Brésil), a remporté un iPad d'Apple et Alejandro Serrano Mora, de l'Université nationale autonome du Mexique (Mexico), a remporté une tablette HP.

Nos partenaires locaux et mondiaux contribuent au succès du Shell Eco-marathon

L'évènement est devenu un terrain d'entraînement et de recrutement d'ingénieurs et d'autres talents techniques. Cette année, les étudiants mis en concurrence se sont vu offrir la possibilité de faire la connaissance et de nouer contact avec des partenaires mondiaux et évènementiels, ainsi qu'avec des partenaires techniques et locaux, lors du salon de l'emploi d'une durée de deux jours, parrainé par SAE International.

« Le niveau de la collaboration, non seulement parmi les étudiants, mais également entre nos partenaires mondiaux et évènementiels et les écoles, a été plus élevé qu'on ne peut l'imaginer », a déclaré Pam Rosen, directrice générale  du Shell Eco-marathon des Amériques. « Cet évènement a réuni tant d'esprits brillants et favorisé des idées nouvelles, des amitiés par-delà les frontières et des relations professionnelles durables, que cela continuera d'ouvrir des portes à ces futurs ingénieurs et scientifiques. »

Le Shell Eco-marathon des Amériques reviendra à Detroit et au Cobo Center pour la troisième année de suite, du 28 au 30 avril 2017.

Les partenariats innovants du Shell Eco-marathon des Amériques. Partenaires mondiaux et évènementiels : 

Nos partenaires mondiaux ont apporté leur appui à trois évènements régionaux organisés annuellement à travers le monde. En 2016, l'évènement d'Asie s'est tenu à Manille (Philippines); celui des Amériques s'est déroulé à Détroit (Michigan) et celui d'Europe se tiendra à Londres (Royaume-Uni). Ces partenaires, ainsi que ceux qui ont pris part localement à l'évènement, nous ont fourni des prestations en nature tout au long de l'année, de l'expertise technique lors de l'évènement, ainsi que du soutien pour l'ensemble du programme étudiant et de l'expérience publique. Mentionnons notamment Hewlett Packard Enterprise (HPE), HP Inc., the Linde Group, Michelin, Southwest Research Institute et Fiat Chrysler Automobiles (FCA).

Partenaires techniques et locaux : 

Nos partenaires techniques et locaux nous ont grandement soutenus en 2016, que ce soit en fournissant des prestations en nature, des garanties directes pour emprunt, du bénévolat technique et général, des porte-paroles et du soutien logistique aux programmes d'expériences étudiant et public. Leurs efforts fournis ont rendu l'évènement de cette année encore plus mémorable pour les étudiants participants et les visiteurs. En voici quelques-uns : Opportunity Detroit, Quicken Loans, Team Penske, Toyota Motor North America, Michigan Economic Development Corporation (MEDC), Hitachi, Ford Motor Company, The Henry Ford, Michigan Science Center, AutoZone, SAE International, Universal Technical Institute (UTI) et Motor Cities Heritage. 

À propos de Shell Oil Company 

Shell Oil Company est une filiale de la Royal Dutch Shell plc, un groupe mondial d'entreprises qui évoluent dans le domaine de l'énergie et de la pétrochimie, actif dans plus de 70 pays. Nous offrons une gamme diversifiée de solutions en matière d'énergie et de produits pétrochimiques à des clients partout dans le monde. Ces solutions comprennent notamment le transport et la commercialisation du pétrole et du gaz, la commercialisation du gaz naturel, la production et la vente de combustible pour les bateaux et les avions, la génération d'électricité et la fourniture de conseils en efficacité énergétique.

Nous produisons et vendons également des composantes pétrochimiques à des clients industriels à l'échelle mondiale, et nous investissons afin de rendre compétitives les sources d'énergie renouvelables et à faibles émissions de carbone pour une utilisation à grande échelle. Aux États-Unis, nous exerçons nos activités dans 50 États et nous employons plus de 20 000 personnes, qui se consacrent à fournir de l'énergie de manière responsable.

À propos du Shell Eco-marathon

Le Shell Eco-marathon est un programme mondial qui met au défi des équipes d'étudiants d'établissements secondaires et universitaires de concevoir, fabriquer et tester les véhicules les plus éconergétiques. À travers les évènements annuels dans les Amériques, en Europe et en Asie, ce concours d'innovation pousse les futurs scientifiques et ingénieurs à couvrir les distances plus longues avec la plus petite quantité d'énergie possible.

Apprenez-en plus sur l'évènement des Amériques sur le site www.shellecomarathon.us. Pour de plus amples informations sur tous les évènements de 2016 à travers le monde, notamment pour des informations supplémentaires sur les exigences relatives à la catégorie de véhicules, le règlement officiel et le détail des prix, veuillez visiter le site Web de l'Éco-marathon de Shell www.shell.com/ecomarathon

Déclaration de limitation de responsabilité

Les sociétés dans lesquelles la Royal Dutch Shell plc détient des intérêts directs ou indirects sont autant d'entités séparées. Dans le présent communiqué, les expressions « Shell », « Groupe Shell » et « Royal Dutch Shell », ainsi que les références à Shell en tant que « société » ou « entreprise » sont parfois employées pour faciliter la lecture lorsqu'il est fait référence aux entreprises du Groupe dans leur ensemble. De la même manière, les termes « nous », « notre » ou « nos » sont parfois employés pour désigner les entreprises du Groupe en général ou les individus qui travaillent pour elles. Ces expressions sont également utilisées lorsqu'il n'est pas nécessaire d'identifier d'entreprises spécifiques. Les termes « filiales », « filiales de Shell » et « sociétés Shell » sont utilisés dans cette présentation pour désigner les sociétés sur lesquelles Royal Dutch Shell exerce un contrôle direct ou indirect. Les sociétés sur lesquelles Shell exerce un contrôle conjoint sont généralement désignées par le terme « entités sous contrôle conjoint » et les sociétés sur lesquelles Shell a une influence significative, mais aucun contrôle ou contrôle conjoint sont désignées par le terme « associés ». L'expression « intérêt de Shell » est utilisée pour des raisons pratiques pour indiquer la participation directe ou indirecte de Shell dans une entreprise, un partenariat ou une société, après exclusion des intérêts de tiers.

Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs se référant à la situation financière, aux résultats d'exploitation et aux activités de la Royal Dutch Shell. Toutes les déclarations autres que se référant à des faits avérés sont ou peuvent être considérées comme des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont des déclarations représentant des hypothèses futures qui reposent sur les attentes actuelles et les prévisions de la direction et sous-entendent des risques connus et inconnus ainsi que des incertitudes susceptibles d'entraîner des résultats, performances ou évènements réels matériellement différents des suppositions implicites ou explicites contenues dans lesdits énoncés prospectifs. Ces informations prospectives comprennent notamment celles relatives à l'exposition potentielle de Royal Dutch Shell aux risques du marché et des informations exprimant les attentes, estimations, prévisions, projections et autres hypothèses de la direction de RDS. Les énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l'utilisation de termes ou d'expressions tels que « anticiper », « croire », « pourrait », « estimer », « s'attendre à », « buts », « avoir l'intention de », « pourra », « objectifs », « perspectives », « prévoir », « probablement », « projeter », « risques », « chercher à », « devrait », « cible », « sera » et autres expressions et termes similaires. Il existe de nombreux facteurs susceptibles d'affecter les activités futures de la Royal Dutch Shell et qui pourraient entraîner des divergences matérielles substantielles des résultats par communiqué aux hypothèses exprimées dans les énoncés prospectifs inclus au présent communiqué, y compris (sans limitation) : a) les fluctuations de prix du pétrole brut et du gaz naturel; b) l'évolution de la demande pour les produits proposés par le Groupe; c) les fluctuations de devises; d) les résultats de forage et de production; e) les évaluations des réserves; f) les pertes de parts de marché et de position concurrentielle; g) les risques environnementaux et physiques; h) les risques associés à l'identification de propriétés et cibles d'acquisitions potentielles adéquates, et la réussite des négociations et de la conclusion des transactions en question; i) les risques associés aux activités dans les pays en développement et dans les pays soumis à des sanctions internationales; j) les développements législatifs, fiscaux et réglementaires, y compris la réglementation résultant du changement climatique; k) la situation économique et financière du marché dans les différents pays et régions; l) les risques politiques, notamment les risques d'expropriation et de renégociation des clauses de contrats avec des entités gouvernementales, le retard ou l'avancement dans l'approbation de projets et le retard dans le remboursement de coûts partagés; et m) les changements dans les modalités commerciales. Tous les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué sont expressément présentés comme tels, dans leur intégralité, en vertu des avertissements contenus ou indiqués dans la présente section. Les lecteurs ne doivent pas accorder une confiance excessive à ces données prospectives. D'autres facteurs pouvant affecter les résultats futurs sont présentés dans le formulaire 20-F de la Royal Dutch Shell pour l'exercice clos au 31 décembre 2013 (disponible aux adresses respectives www.shell.com/investor et www.sec.gov). Ces facteurs de risques doivent être pris en compte par le lecteur. En tout état de cause, la validité de chaque énoncé prospectif devra s'entendre à la date du présent communiqué, à savoir le 25 avril 2016. La Royal Dutch Shell et ses filiales ne sont aucunement tenues de mettre publiquement à jour ni de réviser les énoncés prospectifs en fonction des nouvelles informations, évènements futurs ou autres faits dont elles auraient connaissance. Compte tenu des risques précisés ci-dessus, les résultats pourront différer considérablement des hypothèses anticipées, ou suggérées de manière implicite par les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué.

Il se peut que dans ce communiqué, Shell ait utilisé certains termes, comme le terme ressources, qu'il lui est strictement interdit d'inclure dans ses dossiers par la SEC. Les investisseurs aux États-Unis sont priés de tenir compte de la seule information contenue dans notre formulaire 20-F, Fichier n° 1-32575, disponible sur le site Internet www.sec.gov. Vous pouvez également obtenir ledit formulaire auprès de la SEC en appelant le 1-800-SEC-0330.

SOURCE Shell Oil Company

Renseignements : PERSONNE-RESSOURCE : Ligne téléphonique de Shell É.-U., +1 (713) 241-4544, http://www.shellus.com

Profil de l'entreprise

Shell Oil Company

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.