L'Union étudiante du Québec demande au Premier ministre d'annuler les compressions prévues au prochain budget dans le réseau universitaire

MONTRÉAL, le 2 févr. 2016 /CNW Telbec/ - Le Premier ministre s'acharne sur la communauté universitaire, l'Union étudiante du Québec demande que le gouvernement annule les compressions prévues au prochain budget.

L'Union étudiante du Québec est consternée d'apprendre ce matin dans La Presse que le gouvernement Couillard entend non seulement imposer de nouvelles compressions budgétaires aux universités québécoises, mais également de faire subir aux étudiants internationaux une augmentation de 25 % de leur frais de scolarité. Elle demande au Premier ministre de défendre les universités et appelle le réseau à la mobilisation.

Les dernières études démontrent que c'est l'équivalent d'un milliard de dollars que ces 30 000 étudiantes et étudiants internationaux investissent annuellement dans notre économie. De plus, il a été prouvé que cette population permet la création d'environ 12 000 emplois dans la province. Cette décision diminuera la quantité de personnes que le Québec pourra attirer de l'international et aura des conséquences sur l'économie de la province.

« Les universités perçoivent déjà une baisse notable des inscriptions des étudiantes et étudiants français à la suite de l'augmentation de leurs frais de scolarité. Nous craignons qu'avec cette nouvelle augmentation, les personnes de l'international qui choisissent de venir étudier au Québec aillent ailleurs. » mentionne Bruno Belzile de l'Association des étudiants aux cycles supérieurs de Polytechnique.

« On continue de créer deux classes d'université et ce sont celles en région qui en subiront les frais. Ici, nous ne sommes pas autant équipées pour attirer ces personnes de l'international à venir étudier chez nous que les universités dans les grands centres. » Affirme Pier-Marc Corriveau, président de l'Association générale étudiante de l'Université de l'Abitibi-Témiscamingue.

Le gouvernement Couillard fragilise encore le réseau universitaire, qui a déjà donné plus que sa part du gâteau en subissant des compressions de l'ordre d'environ 737 millions depuis 2012.

« Imposer des coupes à un réseau qui est déjà à bout de souffle ce n'est pas raisonnable, c'est de l'idéologie pure et en plus ça se fait sur le dos des étudiantes et étudiants étrangers, c'est inacceptable! Philippe Couillard a dit la semaine dernière que le prochain budget accorderait une place importante à l'éducation, et bien nous demandons au Premier ministre de reculer et de cesser de saigner le réseau universitaire. » dit Nicolas Lavallée de la Fédération des associations du campus de l'Université de Montréal.

L'Union étudiante du Québec a pour mission de défendre les droits et intérêts de la communauté étudiante, de ses associations membres et de leurs membres, en promouvant, protégeant et améliorant la condition étudiante et la condition des communautés locales et internationales. Elle compte plus de 72 000 membres à travers le Québec.

 

SOURCE FEDERATION DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DU CAMPUS DE L'UNIVERSITE DE MONTREAL

Renseignements : Étienne Racine coordonnateur aux affaires associatives du projet pour le mouvement étudiant (UEQ), Tel :514 923-2349, Courriel : interne@ppme.ca

RELATED LINKS
http://www.faecum.qc.ca

Profil de l'entreprise

FEDERATION DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DU CAMPUS DE L'UNIVERSITE DE MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.