L'UNICEF lance un appel humanitaire de 2,8 milliards de dollars US pour les enfants

L'évaluation annuelle vise 43 millions d'enfants dans le besoin dans 63 pays où des crises engendrées par des conflits et les changements climatiques mettent leur vie en danger

GENÈVE, le 26 janv. 2016 /CNW/ - L'UNICEF lance aujourd'hui un appel de 2,8 milliards de dollars US pour venir en aide à 43 millions d'enfants qui souffrent en raison d'une situation d'urgence humanitaire à l'échelle mondiale. En tant qu'agence des Nations Unies pour l'enfance, l'UNICEF répond aux besoins humanitaires des enfants dans 63 pays sur les 190 où l'organisme est à pied d'œuvre.

Pour la toute première fois, la majeure partie de l'appel, soit 25 pour cent, est impartie à l'éducation pour les enfants en situation d'urgence. Cette année, l'UNICEF envisage de considérablement augmenter le nombre d'enfants pris au cœur d'une crise qui auront accès à une éducation, le faisant passer de 4,9 millions au début de 2015 à 8,2 millions en 2016. De ce nombre, plus de la moitié, soit cinq millions, seront des enfants syriens qui se trouvent à l'intérieur du pays ou dans les pays voisins.

« Au milieu des horreurs de la guerre et d'actes d'une violence inimaginable, l'éducation est l'une des mesures essentielles que prend l'UNICEF pour venir en aide aux millions d'enfants qui comptent parmi les plus vulnérables du monde. Pour briser le cycle des crises chroniques, les enfants ont besoin de croire en un avenir meilleur, non seulement pour eux, mais aussi pour leur famille et leur communauté. Des millions d'entre eux ont pourtant été forcés de quitter l'école en raison d'un conflit, de l'escalade de la violence, de catastrophes naturelles et d'autres crises humanitaires, ce qui met en danger leur avenir et celui de leur pays », déclare David Morley, le président et chef de la direction d'UNICEF Canada.

« Les Canadiennes et les Canadiens ont fait preuve à maintes reprises de générosité et de compassion envers les enfants en situation de crise. Qu'il s'agisse de séismes, d'inondations ou d'un conflit armé, la population canadienne se préoccupe avant tout du bien-être et de la sécurité des enfants. La vague de soutien pour les enfants dans les jours et les semaines qui ont suivi les tremblements de terre au Népal a été essentielle à la survie de ces derniers, tout comme l'est l'appui continu des Canadiennes et des Canadiens envers le travail de l'UNICEF pour les enfants dont la vie est bouleversée par la crise syrienne », ajoute monsieur Morley.

Les conflits et les conditions climatiques extrêmes forcent les enfants à fuir leur domicile
L'appel 2016 de l'UNICEF a doublé depuis celui qui a été lancé il y a trois ans au même moment de l'année. Les conflits et les conditions climatiques extrêmes forcent un plus grand nombre d'enfants à fuir leur domicile; en exposent des millions d'autres à de graves pénuries alimentaires, à la violence, aux maladies et aux mauvais traitements; et constituent des menaces pour leur éducation.

À l'échelle mondiale, près d'un enfant sur neuf vit actuellement en zone de conflit. En 2015, les enfants vivant dans des pays et des régions touchés par un conflit étaient deux fois plus susceptibles de mourir de causes pour la plupart évitables avant leur cinquième anniversaire que les enfants se trouvant dans d'autres pays.

Le nombre de personnes forcées d'abandonner leur domicile ne cesse d'augmenter. L'Europe a reçu à elle seule plus d'un million de personnes réfugiées et migrantes en 2015.

« Les enfants pris dans un conflit et forcés de fuir leur domicile ont enduré des souffrances qu'il est difficile de comprendre. Aucun enfant ne devrait être témoin de la violence et de la dévastation auxquelles des millions d'entre eux sont confrontés. Les enfants migrants, que ce soit au Yémen, au Soudan du Sud ou dans toute la région syrienne, sont exposés au risque de mauvais traitements, d'exploitation et de trafic d'êtres humains, sans compter les risques potentiellement dévastateurs pour leur santé », conclut monsieur Morley.

Les changements climatiques représentent aussi une menace croissante, sachant que plus d'un demi-milliard d'enfants vivent dans des zones extrêmement exposées aux risques d'inondation et que près de 160 millions d'autres vivent dans des régions qui connaissent des épisodes de sécheresses allant de graves à extrêmes. L'effet El Niño, l'un des plus puissants événements météorologiques enregistrés, constitue un autre danger.

« Les changements climatiques continuent de compter parmi les plus grandes menaces pour les enfants, en particulier pour les plus vulnérables qui sont touchés de façon disproportionnée par l'augmentation des sécheresses, des inondations, des vagues de chaleur et d'autres conditions météorologiques extrêmes. Ces événements peuvent entraîner la mort et la dévastation, et aussi contribuer à la propagation d'autres causes majeures de décès chez les enfants, comme la malnutrition, le paludisme et la diarrhée », explique monsieur Morley.

L'appel de l'UNICEF dans son rapport Action humanitaire 2016 pour les enfants vise un total de 76 millions de personnes dans 63 pays

  • La majeure partie de l'appel, soit 1,16 milliard de dollars US, est impartie à l'aide essentielle pour la Syrie et la crise des réfugiés syriens en Égypte, en Iraq, en Jordanie, au Liban et en Turquie. Les principaux besoins comprennent l'eau potable, les vaccins, l'éducation et la protection de l'enfant.
  • L'UNICEF demande 30,8 millions de dollars US pour répondre à la crise des personnes réfugiées et migrantes en Europe.
  • L'UNICEF demande 180 millions de dollars US pour les enfants au Yémen, où près de dix millions d'entre eux ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence en raison d'un conflit qui dure depuis près d'un an.
  • L'UNICEF lance un appel de 25,5 millions de dollars US pour aider à protéger les enfants au Burundi, l'un des pays les plus pauvres du monde, et pour apporter de l'aide aux réfugiés burundais qui ont fui au Rwanda et en Tanzanie.
  • L'UNICEF demande 188,9 millions de dollars US pour répondre aux besoins humanitaires au Nigeria, au Cameroun, au Niger et au Tchad, y compris pour faire face aux conséquences de la violence dans le nord-est du Nigeria.

L'appel de l'UNICEF couvre également des situations d'urgence sous-financées, y compris les crises prolongées en Afghanistan, en République démocratique du Congo et au Soudan, pour lesquelles moins de 40 pour cent des fonds demandés ont été reçus en 2015.

Les fonds recueillis par l'UNICEF seront utilisés pour les interventions humanitaires immédiates et pour le travail à long terme visant à préparer les pays à de futures catastrophes.

Réalisations humanitaires en 2015
En 2015, des millions d'enfants ont bénéficié de l'aide humanitaire de l'UNICEF. L'organisme a procuré un accès à de l'eau potable à 22,6 millions de personnes; vacciné 11,3 millions d'enfants contre la rougeole; traité deux millions d'enfants contre la forme la plus grave de la malnutrition; offert une aide psychosociale essentielle à deux millions d'enfants; et a permis à quatre millions d'enfants d'avoir accès à une éducation de base.

Le rapport intégral Action humanitaire 2016 pour les enfants et les données propres à chaque pays peuvent être obtenus au www.unicef.org/appeals.
Une vidéo et des photos peuvent être téléchargées au http://uni.cf/1RTmcsI.

Note aux rédacteurs et rédactrices en chef
Les 63 pays et régions présentés dans l'appel Action humanitaire 2016 pour les enfants sont mis en évidence en raison de l'ampleur de ces crises, de l'urgence de leurs conséquences pour les femmes et les enfants, de la complexité des interventions et de la capacité d'intervenir.

À propos de l'UNICEF
L'UNICEF a sauvé la vie d'un plus grand nombre d'enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d'urgence, donnons accès à de l'eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu'un accès à l'éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l'UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l'UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n'importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu'il soit.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l'UNICEF, visitez le unicef.ca.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook ou visitez le unicef.ca pour obtenir des mises à jour.

SOURCE UNICEF Canada

Bas de vignette : "Une fille enveloppée dans une épaisse couverture se tient à l'extérieur d'une tente au centre de réception de Vinojug pour les personnes réfugiées et migrantes, dans l'ancienne République yougoslave de Macédoine. Les fortes pluies et les températures avoisinant le point de congélation viennent exacerber les conditions de vie des personnes réfugiées et ne facilitent pas le travail des organisations d'aide humanitaire visant à leur procurer des vêtements d'hiver et des fournitures. (Groupe CNW/UNICEF Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160126_C8385_PHOTO_FR_605892.jpg

Renseignements : ou pour organiser une entrevue avec notre porte-parole, veuillez communiquer avec : Nancy Radford, Spécialiste des communications, UNICEF Canada, nradford@unicef.ca, 514 288-5134 poste 8425/cell. : 514 232-4510

RELATED LINKS
http://www.unicef.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.