L'UNICEF et le général Dallaire demandent des mesures immédiates pour empêcher le recrutement d'enfants soldats au Soudan du Sud

Au Soudan du Sud, jusqu'à 16 000 enfants ont été utilisés par les forces et les groupes armés depuis le début du conflit, lequel remonte à près de deux ans

JUBA, Soudan du Sud, le 12 nov. 2015 /CNW/ - L'UNICEF, en collaboration avec le célèbre humanitaire qu'est le lieutenant-général Roméo Dallaire et avec la Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative, a exhorté aujourd'hui toutes les parties au conflit au Soudan du Sud à respecter leurs engagements et à démobiliser les milliers d'enfants utilisés par les forces et les groupes armés depuis le déclenchement du conflit civil brutal, lequel remonte à près de deux ans.

Le nouvel accord de paix signé en août exige la libération immédiate de tous les enfants par les deux parties au conflit. Selon le mécanisme de surveillance et de communication de l'information, de 15 000 à 16 000 enfants ont été utilisés par les forces et les groupes armés au Soudan du Sud depuis le déclenchement des combats en décembre 2013. L'UNICEF travaille en collaboration avec le gouvernement, des partenaires et les différentes parties au conflit afin de repérer les enfants soldats et de veiller à ce qu'ils soient démobilisés et réintégrés au sein de leur famille et de leur communauté.

Selon l'UNICEF et l'initiative Dallaire, davantage de mesures doivent être prises afin d'accélérer la libération des enfants et de renforcer les mécanismes pour qu'aucun enfant ne soit recruté.

« Nous devons apprendre des erreurs du passé. Il faut de toute urgence protéger les enfants au Soudan du Sud afin qu'ils ne soient pas utilisés par les forces et les groupes armés, et veiller à ce que les milliers d'enfants soldats soient immédiatement démobilisés et aient la possibilité d'avoir un avenir meilleur », a déclaré le général Dallaire, commandant de la Mission des Nations Unies pour l'assistance au Rwanda en 1994 et auteur du livre J'ai serré la main du diable.

Le général Dallaire, accompagné par la Dre Shelly Whitman de la Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative, se trouve au Soudan du Sud où il effectue une visite de cinq jours soutenue par l'UNICEF afin de prôner la fin du recrutement et de l'utilisation d'enfants en tant que soldats, de trouver des moyens de venir en aide à ceux qui ont été libérés et d'empêcher qu'ils soient à nouveau recrutés. Au Soudan du Sud, le général Dallaire et la Dre Whitman ont rencontré de hauts fonctionnaires des Nations Unies et du gouvernement, des membres de la communauté internationale ainsi que d'autres partenaires et parties concernées afin de contribuer à renforcer les engagements visant à assurer la libération des enfants et leur protection contre le recrutement.

La visite du général Dallaire comprenait un voyage d'une journée à Pibor, dans l'est du pays, pour parler à quelques-uns des 1 755 enfants qui ont été récemment été libérés de la faction Cobra avec l'aide de l'UNICEF, de la Commission nationale du désarmement, de la démobilisation et de la réinsertion, et d'autres partenaires.

« Les enfants libérés de la faction Cobra à Pibor plus tôt cette année représentent une lueur d'espoir et sont la preuve de ce qui peut être accompli lorsque la volonté est là. Les enfants devraient être à l'école, pas sur des champs de bataille », affirme Ettie Higgins, la représentante adjointe de l'UNICEF au Soudan du Sud.

Au Soudan du Sud, des centaines d'enfants ont été tués ou mutilés, et des milliers d'autres ont été utilisés pour combattre et commettre des actes de violence envers d'autres enfants et des civils, pour servir de cuisiniers, pour faire le ménage ou pour transporter de lourdes charges lors des déplacements.

« Les enfants sont la priorité et ils doivent être protégés contre le recrutement par les forces et les groupes armés. Nous avons ce devoir d'humanité envers eux », a déclaré la Dre Whitman de la Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative.

L'UNICEF et ses partenaires ont procuré des soins médicaux et une aide psychosociale aux 1 755 enfants libérés à Pibor, et ont réuni les familles. Ces enfants ont également reçu un lot d'articles de base comprenant de la nourriture, une moustiquaire pour le lit et des nattes de sol, de même qu'une chèvre ou un mouton afin de les aider à assurer leur subsistance. Beaucoup se sont inscrits dans des écoles soutenues par l'UNICEF ou ont reçu une formation professionnelle dans des domaines tels que la production laitière, l'énergie solaire, la transformation des produits de pêche, la boulangerie et le tannage du cuir.

Après sa retraite, le général Dallaire a fondé la Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative en 2007, laquelle a pour mission de progressivement mettre fin à l'utilisation d'enfants soldats au moyen d'une approche du secteur de la sécurité. L'initiative Dallaire a permis d'articuler le dialogue au sein du discours public visant à accélérer l'adoption de solutions concrètes pour empêcher l'utilisation d'enfants soldats.

« Il est important d'accorder la priorité absolue aux enfants au Soudan du Sud. Leur protection contribuera à faciliter la paix, à créer un climat de sécurité et à s'assurer que le Soudan du Sud deviendra un État-nation riche et viable », conclut le général Dallaire.

À propos de la Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative
Fondée par le lieutenant-général à la retraite et célèbre humanitaire, Roméo Dallaire, la Roméo Dallaire Child Soldiers Initiative est un partenariat mondial déterminé à mettre fin à l'utilisation et au recrutement d'enfants soldats à l'échelle mondiale, au moyen d'études avant-gardistes, de la défense et de la promotion des droits, et de la formation dans le secteur de la sécurité.

À propos de l'UNICEF
L'UNICEF a sauvé la vie d'un plus grand nombre d'enfants que tout autre organisme humanitaire. Nous travaillons sans relâche afin de venir en aide aux enfants et à leur famille, et faisons tout ce qui est nécessaire pour assurer la survie de chaque enfant. Nous fournissons des soins de santé et des vaccins, apportons des secours d'urgence, donnons accès à de l'eau potable et à de la nourriture, et offrons ainsi une sécurité alimentaire, de même qu'un accès à l'éducation, et bien plus encore.

Entièrement tributaire de contributions volontaires, l'UNICEF vient en aide aux enfants sans égard à leur origine ethnique, leur religion ou leur opinion politique. En tant que membre des Nations Unies, l'UNICEF est présent dans plus de 190 pays, soit plus de pays que n'importe quel autre organisme. Notre persévérance et notre portée sont sans égales. Nous sommes déterminés à assurer la survie de chaque enfant, où qu'il soit.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de l'UNICEF, visitez le unicef.ca.

Suivez-nous sur Twitter et sur Facebook ou visitez le unicef.ca pour obtenir des mises à jour.

SOURCE UNICEF Canada

Bas de vignette : "Le général Dallaire se trouve au Soudan du Sud où il effectue une visite de cinq jours soutenue par l’UNICEF afin de prôner la fin du recrutement et de l’utilisation d’enfants en tant que soldats, de trouver des moyens de venir en aide à ceux qui ont été libérés et d’empêcher qu’ils soient à nouveau recrutés. (Groupe CNW/UNICEF Canada)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20151112_C7808_PHOTO_FR_543787.jpg

Renseignements : Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour organiser des entrevues, veuillez communiquer avec : Nancy Radford, Spécialiste des communications, UNICEF Canada, Tél. : 514 288-5134 poste 8425, Cell. : 514 232-4510, nradford@unicef.ca; Josh Boyter, Spécialiste des communications, The Dallaire Child Soldiers Initiative, Téléphone: 1 902 494-2392, josh@childsoldiers.org

RELATED LINKS
http://www.unicef.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.