Luc Ferrandez à la défense du parc locatif de son arrondissement

MONTRÉAL, le 18 juin 2012 /CNW Telbec/ - Le maire de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, veut, par l'établissement de frais de parcs dans le cadre de projet de redéveloppement et d'opération cadastrale relatif à la création d'une copropriété divise, augmenter les sources de financement au fonds pour les parcs et tenter, par le fait même, de protéger le parc locatif de son arrondissement. « C'est à se demander si Michael Applebaum est intervenu aujourd'hui à titre de président du comité exécutif ou à titre de lobbyiste pour les spéculateurs et les agents immobiliers. Michael Applebaum est 15 ans en retard pour discuter de l'accessibilité à la propriété sur le Plateau. Si, pour lui, l'accession à la propriété passe par des logements de 1000 pieds carrés à 400 000 $, il ne comprend pas le marché immobilier montréalais. Le problème actuel, c'est qu'il y a 600 évictions de locataires par année dans mon arrondissement par des gens qui ont trouvé le truc de convertir des logements en copropriété indivise. Que répond-il à ces familles? », a déclaré Luc Ferrandez.

Les revenus obtenus en vertu des frais de parcs sont insuffisants pour faire face aux réalités particulières du Plateau-Mont-Royal puisqu'ils sont limités au projet de création de lot. Le territoire du Plateau-Mont-Royal ayant été majoritairement loti et construit au tournant du vingtième siècle, le nombre de dossiers exigeant annuellement une contribution est donc très faible. « À titre d'exemple, pour un nouveau condo de 300 000 $ auquel la valeur du terrain représente 5% soit 15 000 $, la contribution pour fins de parc conduirait à une recette de 1 500 $. Nous sommes loin de mettre en péril l'accessibilité à la propriété pour attaquer de front deux problèmes majeurs sur le Plateau-Mont-Royal, soit la mise à niveau de nos 57 parcs et la protection de notre parc de logement locatif », a ajouté Luc Ferrandez.

Le Plateau-Mont-Royal n'a jamais été aussi bien géré

Rappelons que Luc Ferrandez a annoncé, il y a quelques jours, que son arrondissement a remboursé la dernière tranche de 764 600 $ du prêt neige de 2,3 millions $ laissé par l'administration Fotopoulos. « Je le répète, depuis notre arrivée au pouvoir, c'est 4,5 millions $ que notre administration a pu dégager pour payer les dettes et regarnir en partie la réserve neige et la réserve légale qui étaient à sec lors de notre arrivée », a expliqué le maire Ferrandez.

« Mon administration a fait preuve d'une rigueur et d'une transparence hors du commun dans la gestion financière de notre arrondissement. Il serait temps, que responsable des finances de la Ville de Montréal, Michael Applebaum, en fasse de même lors de ses interventions », a conclu Luc Ferrandez.

SOURCE VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA 2E OPPOSITION

Renseignements :

Catherine Maurice
Attachée de presse de la 2e opposition
514 872-3153 ou 514 601-5542
catherine.maurice@ville.montreal.qc.ca

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA 2E OPPOSITION

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.