L'OSBI nomme Sarah P. Bradley comme nouvel ombudsman et chef de la direction

TORONTO, le 5 août 2015 /CNW/ - Le conseil d'administration de l'Ombudsman des services bancaires et d'investissement (OSBI) a annoncé aujourd'hui que Sarah P. Bradley a été sélectionnée comme prochain ombudsman et chef de la direction de l'organisation, et entrera en fonction le 14 septembre 2015. Mme Bradley est actuellement présidente et chef de la direction de la Commission des valeurs mobilières de la Nouvelle-Écosse et possède une vaste expérience en matière de réglementation et dans le milieu académique.

« Sarah a déjà fait ses preuves quant à son travail dans des environnements complexes comptant de multiples intervenants, et détient la bonne combinaison d'expérience, d'empathie et de compétences pour réussir à titre d'ombudsman et chef de la direction », a affirmé Fernand Bélisle, président du conseil d'administration de l'OSBI. « Sarah poursuivra l'engagement de l'OSBI à offrir à ses fournisseurs de services financiers participants et à leurs clients des services de règlement de différends de qualité supérieure auxquels la population canadienne s'attend désormais. »

En plus de son rôle actuel au sein de la Commission des valeurs mobilières de la Nouvelle-Écosse, Mme Bradley est également professeure agrégée à la Schulich School of Law de l'Université Dalhousie. Elle est avocate de formation. Elle est titulaire d'un baccalauréat en droit de l'Université Queen's, d'une maîtrise en droit de la Faculté de droit de Harvard, de même que d'un baccalauréat en sciences de l'Université de Toronto. Elle a été admise au Barreau de l'Ontario, de la Nouvelle-Écosse et de New York. Mme Bradley a aussi terminé le programme sur la négociation de Harvard, et le programme de formation continue pour les administrateurs de la Rotman School of Management. De plus, elle est membre de la North American Association of Securities Regulators, et a été vice-présidente de l'organisation des Autorités canadiennes en valeurs mobilières. Elle a aussi été représentante du Forum conjoint des autorités de réglementation du marché financier du Canada. Enfin, elle assume les fonctions de présidente du conseil d'administration du YWCA Halifax et a été membre de nombreux autres conseils d'administration d'organisations à but non lucratif.

« L'OSBI est largement reconnu comme le fournisseur de services de règlement de différends digne de confiance, impartial et efficace dans le secteur financier canadien, misant sur une équipe formée des meilleurs du milieu, souligne Sarah Bradley. Je suis très heureuse de me joindre à ce groupe dynamique et j'ai hâte de rencontrer chacun des intervenants de l'OSBI au cours des mois à venir », indique-t-elle.

Sarah Bradley devient ainsi le quatrième ombudsman et chef de la direction de l'OSBI, succédant à Douglas Melville, qui, depuis le 1er juin 2015, occupe le nouveau poste d'ombudsman principal et chef de la direction du Channel Islands Financial Ombudsman.

***

L'OSBI est le service canadien de confiance et indépendant de règlement des différends offert aux consommateurs et aux petites entreprises qui n'ont pas réussi à régler une plainte avec leurs firmes de services bancaires ou d'investissement. Solution de rechange gratuite au système judiciaire, l'OSBI travaille dans un cadre informel et en toute confidentialité afin de trouver des solutions équitables aux différends portant sur les produits et services bancaires et d'investissement.

L'OSBI examine la plupart des plaintes de nature bancaire et d'investissement, notamment celles relatives : aux fonds communs de placement, aux obligations, aux certificats de placement garanti, aux actions, aux fonds négociés en bourse, aux fiducies de revenu et aux autres types de valeurs mobilières, aux conseils en matière d'investissement, aux transactions non autorisées, aux fraudes, aux cartes de débit et de crédit, aux prêts hypothécaires, aux prêts et autres instruments de crédit, aux frais et aux taux, aux transactions erronées, aux fausses représentations et aux procédures de recouvrement. Lorsque requis, l'OSBI peut recommander un dédommagement pouvant atteindre 350 000 $.

L'OSBI a à son crédit un excellent taux de réussite tant auprès des firmes que des clients quant à l'acceptation de ses recommandations: plus de 99 % des milliers de plaintes déposées auprès de l'OSBI ont été résolues.

SOURCE Ombudsman des services bancaires et d'investissement (OSBI)

Bas de vignette : "Sarah P. Bradley, nouvel ombudsman et chef de la direction de l'Ombudsman des Services Bancaires et d'Investissement (OSBI) (Groupe CNW/Ombudsman des services bancaires et d'investissement (OSBI))". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20150805_C6422_PHOTO_FR_472179.jpg

Renseignements : affairespubliques@obsi.ca, 1-888-451-4519

Profil de l'entreprise

Ombudsman des services bancaires et d'investissement (OSBI)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.