"L'opération visant Boralex n'est pas définitive, les résultats du deuxième
trimestre publiés par Boralex Inc. sont négatifs, il faut révoquer dès
maintenent le dépôt des parts BPT.un déposées et exiger une enquête des
organismes de réglementation", déclare O'Leary Funds

MONTRÉAL, le 10 août /CNW Telbec/ - Les résultats financiers récents de Fonds de revenu Boralex Énergie (le "Fonds Boralex") indiquent des flux de trésorerie disponibles positifs de +23 M$ depuis le début de l'exercice de 2010 et une augmentation de +48 % des soldes de trésorerie, alors que les résultats de Boralex Inc. ("Boralex") divulgués vendredi dernier font état de flux de trésorerie disponibles négatifs de -46 M$ et d'un BAIIA en baisse de -60 % pour le deuxième trimestre de 2010 (comparativement au deuxième trimestre de 2009). Ces résultats, présentés par Boralex Inc. vendredi, montrent les difficultés que doit affronter Boralex Inc. comparativement à la solidité du Fonds Boralex, et ces données financières sont nettement plus révélatrices que les commentaires de la direction dans les rapports du deuxième trimestre de 2010. O'Leary Funds Management LP ("Fonds O'Leary") a annoncé aujourd'hui qu'elle continue à s'opposer à l'offre modifiée de Boralex et qu'elle ne l'acceptera pas. Elle a également fait savoir qu'elle a demandé aux organismes de réglementation des valeurs mobilières d'enquêter sur cette opération proposée.

Les investisseurs possédant des parts (les "BPT.un") du Fonds Boralex qui ont déjà déposé des parts dans le cadre de l'acquisition proposée par Boralex Inc. et qui sont préoccupés par cette détérioration de la situation financière de Boralex Inc. peuvent être intéressés de savoir que l'opération N'EST PAS ENCORE DÉFINITIVE. Ils disposent d'une courte période au cours de laquelle ils PEUVENT RÉVOQUER LE DÉPÔT DE LEURS PARTS, réduisant ainsi le risque d'être forcés d'accepter des titres que propose Boralex Inc. Pour RÉVOQUER LE DÉPÔT DE LEURS PARTS, les investisseurs devraient communiquer avec leur conseiller financier ou communiquer par ailleurs avec Services de dépôt et de compensation CDS inc. (se reporter ci-après à la rubrique "RÉVOCATION DU DÉPÔT DES PARTS DÉPOSÉES"). Les investisseurs qui souhaitent révoquer le dépôt de leurs parts, ou qui n'ont pas déposé leurs parts, ont les mêmes droits que ceux qui ont fait un tel dépôt, si l'acquisition proposée se réalise. Les investisseurs qui évaluent les déclarations de Boralex Inc. doivent noter que son chef de la direction, Patrick Lemaire, a déclaré le 28 juin 2010 qu'il n'avait pas l'intention d'augmenter l'offre initiale, ce qu'il a pourtant fait deux semaines plus tard et ce qui laisse entrevoir la possibilité que Boralex Inc. modifie encore une fois son offre, peu importe les déclarations antérieures. Il est à noter que les rapports financiers du deuxième trimestre de 2010 révèlent que Boralex Inc. présente des flux de trésorerie négatifs importants, alors que le Fonds Boralex continue de générer de solides flux de trésorerie positifs; les investisseurs pourraient donc trouver qu'il est très important de RÉVOQUER LE DÉPÔT DE LEURS PARTS et de conserver la propriété du Fonds Boralex au lieu d'être forcés d'accepter un prix inadéquat de Boralex Inc., qui émet 300 M$ de débentures convertibles (soit l'une des émissions qui s'appuient le plus lourdement sur des emprunts de toute l'histoire du marché canadien) et qui pourrait se retrouver à court d'acheteurs compte tenu du volume important des vendeurs potentiels.

En ce qui concerne Boralex Inc., la détérioration de sa situation financière est une préoccupation qui, à notre avis, devrait retenir toute l'attention des porteurs de BPT.un parce que l'offre de Boralex Inc. consiste en des débentures convertibles de Boralex Inc. qui semblent maintenant encore moins appropriées comme contrepartie et moins intéressantes comme placement. Les rapports financiers de Boralex Inc. pour le deuxième trimestre de 2010 indiquent également une chute abrupte de 28 % des produits d'exploitation par rapport au trimestre précédent, une marge brute d'autofinancement négative de -2 M$ et des flux de trésorerie disponibles négatifs de -46 M$. Qui plus est, la dette est extrêmement élevée, soit de 351 M$, et si les débentures convertibles proposées d'un capital de 300 M$ étaient émises, le niveau d'endettement de Boralex Inc. atteindrait environ 650 M$. À cela, il faut ajouter les quelque 140 M$ de dettes du Fonds Boralex. De plus, en raison de la baisse du cours de l'action de Boralex Inc., la débenture convertible proposée correspond maintenant à une prime de conversion de 52 %, une situation peu reluisante pour une entreprise de production d'énergie qui a de tels flux de trésorerie disponibles négatifs. Compte tenu de l'ampleur de la dette et de la diminution des flux de trésorerie annoncée récemment chez Boralex Inc., les débentures convertibles offertes comme contrepartie aux termes de l'offre proposée pourraient ne pas attirer suffisamment d'acheteurs pour soutenir la négociation normale sur le marché à un cours équivalant à la contrepartie de 5,00 $ indiquée dans l'offre d'achat ou qui s'en rapproche, situation qui est en soi inadéquate.

En comparaison, les états financiers de Fonds Boralex font état d'une meilleure situation, compte tenu du BAIIA qui a augmenté de +53 % au deuxième trimestre de 2010 par rapport à celui de Boralex Inc., des flux de trésorerie disponibles positifs de 12 M$ et de 11 M$ au cours des deux derniers trimestres, d'une dette beaucoup moins lourde et des niveaux de liquidités qui ont augmenté de 7,62 M$, soit de +48 %, pour passer de 15,87 M$ en décembre 2009 à 23,49 M$ au 30 juin 2010. La décision du conseil du Fonds Boralex (auquel siègent deux administrateurs et le chef de la direction de Boralex Inc.) de réduire la distribution a été annoncée le 11 décembre 2009, moins de un mois avant que Boralex Inc. manifeste son intérêt à acquérir le Fonds Boralex le 7 janvier 2010. Nous croyons que les liquidités affichées actuellement au bilan du Fonds Boralex appartiennent aux porteurs de parts du Fonds Boralex et devraient être versées sous forme d'une distribution spéciale. Nous estimons qu'un tel versement représenterait une distribution spéciale de 0,40 $/BPT.un aux porteurs de parts. Contrairement à Boralex Inc., le Fonds Boralex présente des flux de trésorerie disponibles positifs depuis sept ans, et ce, d'au moins 38 M$ par année, et est en mesure de soutenir des distributions intéressantes pour les investisseurs.

RÉVOCATION DU DÉPÔT DE PARTS DÉPOSÉES : Les investisseurs qui possèdent des parts du Fonds Boralex (BPT.un) et qui ont besoin d'aide pour retirer les BPT.un qu'ils ont déjà déposées en réponse à l'offre, ou en révoquer le dépôt, sont invités à communiquer avec leur conseiller, leur courtier en valeurs mobilières ou leur autre prête-nom. Les retraits de BPT.un qui ont été déposées dans le cadre de l'offre doivent être effectués par l'intermédiaire de Services de dépôt et de compensation CDS inc., service à la clientèle 416-365-8400 (www.cds.ca). Un avis de retrait des BPT.un déposées doit effectivement parvenir au dépositaire d'une manière permettant à celui-ci d'en avoir une copie écrite ou imprimée. Le retrait prendra effet dès que le dépositaire aura effectivement reçu une copie matérielle de l'avis de retrait dûment rempli.

SOURCE Gestion de Fonds O'Leary s.e.c.

Renseignements : Renseignements: Connor O'Brien, Chef de la direction, O'Leary Funds Management Inc., Chef des services de placement, Gestion d'actifs Stanton Inc., (514) 849-0064, poste 224, cobrien@stantonasset.com

Profil de l'entreprise

Gestion de Fonds O'Leary s.e.c.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.