Loi visant l'amélioration de la situation juridique de l'animal - La Coop fédérée félicite le gouvernement du Québec pour cet important pas vers l'avant

MONTRÉAL, le 4 déc. 2015 /CNW Telbec/ - La Coop fédérée félicite le gouvernement du Québec pour l'adoption de la Loi visant l'amélioration de la situation juridique de l'animal et incidemment la Loi sur le bien-être et la sécurité de l'animal.

À titre de première entreprise agroalimentaire au Québec, La Coop fédérée salue les efforts du législateur québécois qui permettront à l'industrie agroalimentaire de bénéficier d'un cadre législatif adéquat, afin de mieux encadrer le bien-être et la sécurité de l'animal dans nos entreprises agricoles.

« Partie prenante à l'évolution de ce projet de loi durant la Commission de l'agriculture, des pêcheries, de l'énergie et des ressources naturelles (CAPERN), La Coop fédérée se réjouit et félicite l'ensemble des membres, et tout particulièrement le ministre Pierre Paradis, qui ont su adresser avec pertinence les enjeux de l'heure et de demain en matière de bien-être animal » indique M. Denis Richard, président de La Coop fédérée.

S'appuyant sur les normes et codes déjà en place dans de nombreux secteurs de production, le cadre juridique adopté aujourd'hui cristallise l'importance que le bien-être des animaux représente pour les producteurs et transformateurs québécois. Nous saluons à cet effet la volonté du ministre Paradis à reconnaître les codes et normes de bonnes pratiques déjà en vigueur au Québec, comme dans le reste du Canada.

La Coop fédérée a maintenu tout au long des travaux parlementaires que le gouvernement du Québec devait composer avec la réalité économique des producteurs québécois, les impératifs commerciaux du Québec et le bien-être de nos animaux. À la lumière de l'adoption de ce projet de loi, La Coop fédérée croit que le gouvernement a su adresser cette priorité en termes de bien-être animal, tout en assurant la viabilité économique de notre industrie agricole et agroalimentaire québécoise.

« L'industrie agroalimentaire est la première industrie en importance au Québec, autant en termes économiques qu'au niveau social. Cette réalité souligne l'importance et la pertinence pour les parties prenantes et le gouvernement de maintenir un dialogue ouvert et constructif afin que ce levier économique demeure un vecteur de croissance sociale et économique, tant au niveau national qu'international » ajoute M. Richard. « De là l'importance, à notre avis, que l'industrie et les différentes parties prenantes du milieu agroalimentaire, comme les consommateurs québécois, puissent participer dans le façonnement de tout règlement afférent à cette nouvelle Loi sur le bien-être et la sécurité de l'animal », termine-t-il. À cet égard, La Coop fédérée offre son entière collaboration pour les prochaines étapes, notamment celles visant à définir le cadre à travers lequel seront établies d'éventuelles mesures d'animoconditionnalité.

Étant présente de la terre à l'assiette, La Coop fédérée salue le fruit de ce travail de collaboration entre le monde agroalimentaire québécois et le gouvernement du Québec, et se dit confiante qu'un tel climat perdurera, au bénéfice de tous les acteurs de la chaîne agroalimentaire, incluant les citoyens du Québec.

À propos de La Coop fédérée

Fondée en 1922, La Coop fédérée est la plus importante organisation agroalimentaire au Québec. Elle est la propriété de plus de 100 000 membres regroupés au sein de
98 coopératives réparties dans plusieurs provinces canadiennes et elle est présente dans la plupart des maillons de la chaîne agroalimentaire. En tant que grossiste, La Coop fédérée fournit aux producteurs agricoles des biens et des services nécessaires à l'exploitation de leur entreprise. Ses activités se séparent en trois divisions : agricole (productions animale et végétale et commercialisation des grains, sous les bannières Elite et La Coop), détail et innovation (énergies, quincaillerie et machines agricoles, sous les bannières Sonic, Unimat et BMR), et viandes (sous les bannières Olymel, Flamingo et Lafleur). La Coop fédérée emploie 10 000 personnes et son chiffre d'affaires s'élève à 5,4 milliards de dollars. En incluant ses coopératives affiliées, La Coop fédérée compte plus de 16 000 employés et un chiffre d'affaires combiné de 9,1 milliards de dollars. www.lacoop.coop  twitter.com/LaCoop_federee.

 

SOURCE La Coop fédérée

Renseignements : Source : Ben Marc Diendéré, Vice-président principal Communications et Affaires publiques, La Coop fédérée ; Contact médias : Marie-Hélène Cliche, Directrice des communications, La Coop fédérée, 514 347-5939 | marie-helene.cliche@lacoop.coop

RELATED LINKS
http://lacoop.coop/fr/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.