Loi spéciale : le gouvernement Charest est isolé pour défendre l'indéfendable

MONTRÉAL, le 19 juill. 2012 /CNW Telbec/ - En réaction à l'avis de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) paru plus tôt aujourd'hui, la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) constatent que le gouvernement libéral de Jean Charest est plus isolé que jamais pour défendre l'indéfendable.

« Les libéraux ont perdu le contact avec la réalité. Les Québécois s'attendent de leur gouvernement qu'il défende la Charte des droits et libertés de la personne et l'intérêt de la majorité de la population avant de défendre les intérêts d'un parti politique. » a lancé Yanick Grégoire, vice-président exécutif de la FEUQ. « La CDPDJ, un organisme public, neutre et crédible, confirme ce que nous affirmons depuis des semaines: la loi spéciale vient à l'encontre des droits fondamentaux des Québécois. Un gouvernement responsable devrait veiller à préserver les droits de ses citoyens », a soutenu Éliane Laberge, présidente de la FECQ.

Les fédérations étudiantes tiennent à rappeler qu'un gouvernement ne devrait jamais essayer de régler une crise sociale par l'adoption d'une loi spéciale. À plusieurs reprises, le gouvernement a refusé de discuter de l'enjeu des frais de scolarité pendant la grève étudiante. « La dernière ronde de négociation avec le gouvernement s'est terminée lorsque le gouvernement a claqué la porte. Comment peut-il prétendre que la même porte est ouverte à la discussion avec les étudiants ? » s'est interrogée Mme Laberge. « Si le gouvernement regrette que le conflit se soit envenimé, il n'a que lui-même à blâmer » a pourfendu M. Grégoire.

La FEUQ et la FECQ poursuivent leurs démarches devant les tribunaux pour être entendues devant la Cour d'appel du Québec dans une requête en sursis de l'application de la loi spéciale. Elles espèrent que leur demande sera acceptée dans les prochains jours.

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) représentent ensemble plus de 200 000 étudiants au Québec.

SOURCE Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements :

Simon Amiot, coordonateur aux affaires régionales, FEUQ, cell. : (514) 913-3380, bureau : (514) 396-3380, courriel : car@feuq.qc.ca, Twitter : @SimonAmiot

Charlotte Watson, coordonnatrice aux relations et communications, FECQ, cell. : (514) 554-0576, bureau : (514) 396-3320, courriel : crc@fecq.org, Twitter : @charlottewats

Profil de l'entreprise

Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ)

Renseignements sur cet organisme

FEDERATION ETUDIANTE COLLEGIALE DU QUEBEC (FECQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.