Loi 104 : La CSN indignée par la décision de la Cour suprême

MONTRÉAL, le 22 oct. /CNW Telbec/ - La CSN est profondément indignée par la décision de la Cour suprême qui déclare inconstitutionnels les changements apportés par le gouvernement Landry en 2002 à la loi 101 pour mettre fin au phénomène des écoles "passerelles".

"Il est totalement inadmissible qu'on permette à des individus de se payer des privilèges pour contourner une loi qui a été votée à l'unanimité par l'Assemblée nationale et qui protège la culture collective des Québécoises et des Québécois", affirme la présidente de la CSN, Claudette Carbonneau.

La dirigeante syndicale demande au gouvernement de réagir avec force en trouvant rapidement les moyens pour protéger la langue française. Toutes les options devront être considérées, dont celle d'appliquer la loi 101 aux écoles privées subventionnées. "L'école privée ne peut être génératrice de privilèges. Il s'agit d'un véritable débat de société. Le gouvernement doit de toute urgence trouver une solution qui vient colmater la brèche importante que vient d'ouvrir la Cour suprême à l'encontre des droits collectifs", de conclure la présidente de la CSN.

La Confédération des syndicats nationaux est composée de plus de 2100 syndicats qui regroupent près de 300 000 membres.

SOURCE CSN

Renseignements : Renseignements: Michelle Filteau, directrice du Service des communications de la CSN, bureau: (514) 598-2162, cellulaire: (514) 894-1326


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.