Logement, itinérance et lutte contre la pauvreté : Trudeau doit livrer la marchandise

MONTRÉAL, le 20 oct. 2015 /CNW Telbec/ - Au lendemain d'une élection qui a mené le chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, à la tête d'un gouvernement majoritaire, le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) le presse de livrer sans tarder la marchandise promise dans les domaines du logement, de l'itinérance et de la lutte contre la pauvreté.

Le FRAPRU précise que, dans sa plate-forme électorale, le Parti libéral s'est engagé à accorder la priorité au logement dans son plan d'infrastructures sociales, ce qui devrait notamment se traduire « par la relance du leadership fédéral en matière de logement, la construction d'un plus grand nombre de logements et la rénovation de logements existants, le renouvellement des ententes de coopératives existantes (…) ». Le PLC s'est aussi engagé à « sortir plus de Canadiens de la pauvreté ».

Dans son bulletin émis en fin de campagne, le FRAPRU avait qualifié le plan d'infrastructures sociales de « fourre-tout » et avait douté qu'il permette réellement de financer un grand nombre de nouveaux logements, tout en poursuivant les subventions à long terme versées aux logements sociaux existants et en respectant toutes les autres priorités fixées par le Parti libéral.

« Au gouvernement Trudeau de nous donner tort », s'exclame le coordonnateur du FRAPRU, François Saillant, en ajoutant qu'il doit agir de toute urgence dans le dossier de la prolongation des subventions aux logements sociaux existants. Il s'explique : « La Société canadienne d'hypothèques et de logement prévoit elle-même que, d'ici la fin de 2015, 25 100 logements sociaux perdront les subventions qu'Ottawa leur verse depuis des décennies. Au Québec, ça devrait être 5200. Or, ce sont les locataires à plus faible revenu qui feront les frais de la fin de ce financement fédéral. L'annonce de la poursuite de ces subventions ne peut donc attendre la mise en place du plan d'infrastructures sociales, avec toutes les négociations qui seront nécessaires avec les provinces et les municipalités ».

Le FRAPRU réclame aussi des investissements substantiels dans de nouveaux logements sociaux, dès le premier budget libéral. Il demande également que le gouvernement investisse davantage dans la lutte contre l'itinérance, de manière à soutenir adéquatement la variété d'approches nécessaire pour prévenir et réduire ce problème. Enfin, il presse le gouvernement de répondre aux demandes des Premières Nations et des Inuits en matière d'habitation.

« Il n'y aura pas de lune de miel pour M. Trudeau dans les domaines du logement, de l'itinérance et de la lutte contre la pauvreté », affirme M. Saillant, en annonçant que le FRAPRU organisera une manifestation à Ottawa, dans un mois, le vendredi 20 novembre, afin de souligner la Journée canadienne de l'Habitation.

Bon débarras!

Le FRAPRU se réjouit par ailleurs ouvertement de la défaite du gouvernement conservateur de Stephen Harper qui a, à son avis, été un « désastre » dans plusieurs domaines, dont le logement, l'itinérance et de la lutte contre la pauvreté ».

 

SOURCE Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements : François Saillant (514) 919-2843; (514) 522-1010, www.frapru.qc.ca, @FRAPRU

RELATED LINKS
www.frapru.qc.ca

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.