Lock-out au Maxi de Rouyn-Noranda : Trois ans de mépris contre les travailleurs

ROUYN-NORANDA, QC, le 20 août 2015 /CNW Telbec/ - Les employé-es en lock-out du Maxi de Rouyn-Noranda soulignent, en ce 20 août, le troisième anniversaire du déclenchement du lock-out par la compagnie Loblaw. Un bien triste jour. Le syndicat des travailleurs et travailleuses du Maxi de Rouyn-Noranda affilié à la Fédération du commerce (STTMRN-FC-CSN) dénonce par le fait même le fait que la direction de Loblaw n'ait pas donné concrètement signe de vie depuis près d'un an.

« Il s'agit là d'un manque de respect qui frôle l'indécence. Comment cette compagnie peut laisser ses 26 employé-es dans le noir pendant aussi longtemps ? Donnez-nous une bonne ou une mauvaise nouvelle, mais parlez-nous », lance sans détour le président du STTMRN, Marcel Bisson.

Il y a quelques semaines, Loblaw annonçait la fermeture anticipée de 52 de leurs magasins toutes bannières confondues (Provigo, Maxi, etc.) à travers le Canada.  Nous ne sommes pas dupes.  Nous pensons que le Maxi de Rouyn-Noranda fait fort probablement partie de cette liste, mais la direction demeure muette et préfère ne pas reprendre le dialogue.  « Il y a des façons de faire dans les relations de travail chez Loblaw qui relèvent de l'âge de pierre. Espérons au moins que cette fois-ci, les travailleuses et travailleurs seront informés avant d'apprendre la fermeture au bulletin de nouvelles comme ce fut le cas pour leurs collègues de Témiscaming et Rouyn-Noranda », ajoute Giacomo Bouchard, président intérimaire du Conseil central de l'Abitibi-Témiscamingue - Nord-du-Québec (CCATNQ).

Peu de discussions, mais beaucoup de mauvaises nouvelles

Les dernières discussions officielles avec la partie patronale remontent à novembre 2014. Par la suite, Loblaw a annoncé la fermeture des magasins Loblaws de Rouyn-Noranda et Provigo de Témiscaming.  Près de 140 travailleuses et travailleurs se sont retrouvés sans emploi.

 « Est-ce que Loblaw s'apprête à ajouter 26 travailleurs et travailleuses à son tableau de chasse dans la région, se questionne Serge Fournier président de la Fédération du commerce (FC-CSN). Il s'agirait du pire des scénarios non seulement pour la région et les employé-es, mais également pour les consommateurs. »

« La CSN est derrière les travailleurs et travailleuses depuis le début de ce bras de fer et ils et elles peuvent compter sur notre appui indéfectible jusqu'à la résolution de ce conflit. Il n'est pas question de lâcher prise et si Loblaw voulait montrer un peu de bonne volonté, il serait encore possible de sauver le magasin de Rouyn-Noranda », conclut Véronique De Sève,  vice-présidente de la Confédération des syndicats nationaux (CSN).

 

SOURCE Fédération du commerce (FC-CSN)

Renseignements : Sylvain Nolet, conseiller syndical, CSN 819 856-8843; Dave Parent, conseiller, Service des communications de la CSN, 514 216-9097, dave.parent@csn.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.