L'Observateur provincial de VMBL Recherche économique : L'écart de croissance entre les provinces ressources et les autres provinces se resserre

MONTRÉAL, le 10 juill. 2013 /CNW Telbec/ - Dans sa plus récente mise à jour de l'évolution de la situation économique des provinces canadiennes, l'Observateur provincial de Recherche économique Valeurs mobilières Banque Laurentienne (VMBL) signale un resserrement de l'écart de croissance entre les provinces riches en ressources et les autres provinces. Cette situation serait due notamment aux conditions climatiques difficiles et aux incertitudes croissantes à l'égard des capacités pipelinières en Alberta et en Saskatchewan. Les prévisions économiques de ces deux provinces ont été revues à la baisse alors que celles du Québec et de certaines provinces de l'Atlantique ont été révisées légèrement à la hausse.

À l'échelle du pays, VMBL Recherche économique s'attend toujours à ce que le PIB réel n'augmente que de 1,5 % en 2013 et de 2,2 % en 2014. Différents facteurs influeront sur la croissance économique des provinces au cours des deux prochaines années. D'abord, la demande intérieure au sein des provinces sera freinée par une contraction de l'investissement résidentiel. Certaines provinces - Colombie-Britannique, Ontario et Québec - écoperont plus que d'autres en raison des déséquilibres qui persistent sur leur marché respectif. En outre, un changement dans le comportement des consommateurs favorisant l'épargne plutôt que le crédit affectera les provinces où la part de la consommation personnelle dans le PIB est plus grande (60 % et plus), c'est-à-dire la Colombie-Britannique, l'Ontario, le Québec et les provinces maritimes. Également, des projets d'investissements majeurs dans les provinces de l'Atlantique stimuleront la croissance économique pendant plusieurs années. Quant à l'apport des gouvernements provinciaux à la croissance économique, il demeurera limité puisqu'ils poursuivront assurément leurs efforts afin de lutter contre les déficits budgétaires.

Dans une perspective plus globale, le secteur extérieur des provinces canadiennes continuera d'être soumis aux facteurs de risque que constituent le ralentissement de l'activité en Chine et la reprise aux États-Unis. L'activité économique au sud de la frontière reprend graduellement du tonus, et les bénéfices pour les provinces exportatrices seront plus visibles en 2014. En parallèle, le dollar canadien se maintiendra légèrement sous la parité avec le dollar américain, comme c'est le cas depuis le début de l'année. Ce contexte favorisera le renforcement des marges bénéficiaires des sociétés exportatrices et devrait stimuler l'investissement et la création d'emplois en retour. VMBL Recherche économique prévoit également que la reprise du secteur immobilier au sud de la frontière continuera d'avoir des répercussions positives sur les exportations de bois d'œuvre et produits dérivés du bois concentrées en Colombie-Britannique, au Québec et au Nouveau-Brunswick.

Enfin, dans le secteur de l'énergie, la hausse du prix du gaz naturel devrait se poursuivre au cours de 2013 et favoriser l'augmentation de la production en Colombie-Britannique, en Alberta et en Nouvelle-Écosse. Par ailleurs, en dépit des impacts négatifs sur les capacités pipelinières causés par les inondations dans le sud de l'Alberta, les producteurs de pétrole brut et de bitume devraient profiter de la hausse récente des prix canadiens pour ces ressources par rapport aux cours mondiaux. Toutefois, les incertitudes entourant l'accès futur aux marchés américain et asiatique des ressources énergétiques canadiennes limitent la croissance des prix des producteurs et nuisent au climat de confiance.

Le rapport complet des perspectives économiques provinciales est disponible sur le site Internet de VMBL à l'adresse suivante : http://www.vmbl.ca/Economics/16/ObservateurProvincial_Juin2013.pdf. Pour toutes questions, vous pouvez communiquer avec Marie-Claude Guillotte, économiste, au 514 350-2925.

À propos de Valeurs mobilières Banque Laurentienne

Courtier de plein exercice, Valeurs mobilières Banque Laurentienne offre une gamme complète de produits d'investissement regroupés sous cinq lignes d'affaires. Sa division Institutionnel - Revenu fixe est solidement implantée partout au pays et réputée pour sa forte présence auprès des gouvernements et des émetteurs corporatifs au niveau du financement ainsi que des marchés secondaires. Sa division Institutionnel - Actions dessert sa clientèle par l'entremise de son service de recherche, de négociation et de financement corporatif dans le secteur à petite capitalisation. Avec 16 bureaux de courtage au Québec, en Ontario et au Manitoba, ses divisions Services de courtage aux particuliers et Courtage à escompte sont en pleine expansion. À titre de courtier remisier, VMBL fournit une gamme complète de services administratifs d'arrière guichet à une clientèle diversifiée.

SOURCE : Banque Laurentienne du Canada

Renseignements :

Mary-Claude Tardif
Conseillère
Relations publiques
514 284-4500, poste 4695
mary-claude.tardif@banquelaurentienne.ca

Marie-Claude Guillotte
Économiste
Valeurs mobilières Banque Laurentienne
514 350-2925
guillottemc@vmbl.ca

Profil de l'entreprise

Banque Laurentienne du Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.