L'intégration des élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou
d'apprentissage (EHDAA) dans les classes régulières: la FAE a des solutions

MONTRÉAL, le 22 avr. /CNW Telbec/ - La ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Michelle Courchesne, affirme vouloir revoir dans son ensemble la politique d'intégration et la façon de rendre les services aux élèves handicapés ou aux élèves en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDAA). Elle admet que l'intégration, telle qu'appliquée actuellement, fonctionne mal.

La Fédération autonome de l'enseignement (FAE) demeure extrêmement sensible à cette question et partage l'avis que ça ne fonctionne pas dans le cadre actuel. Cependant, la FAE met en garde la ministre Courchesne de vouloir reporter à plus tard les solutions et juge inacceptable le maintien du statu quo en ce qui a trait à l'intégration des élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDAA) dans les classes régulières.

"Il est urgent d'apporter des correctifs. On peut s'étonner que le discours de la ministre Courchesne ne se rende pas à la table de négociation. Il y a longtemps que la FAE évoque les problèmes engendrés par l'intégration massive des élèves en difficulté et les conséquences néfastes et désastreuses pour eux-mêmes et sur le personnel enseignant qui est aux prises avec la détresse psychologique. Peut-on rappeler à la ministre qu'il y a actuellement une négociation et que c'est un lieu privilégié pour aborder ces questions? Ce n'est pas en promettant de revoir l'ensemble de la politique d'intégration qu'on nous rassure sur les correctifs à apporter dans l'immédiat" a déclaré le président de la FAE, M. Pierre St-Germain.

La FAE déplore qu'il n'y ait aucune volonté de la part des représentants gouvernementaux d'aborder sérieusement les questions touchant les élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDAA) pendant la présente négociation. La FAE souhaite que l'intention de la ministre de l'Éducation, d'apporter des correctifs quant à la manière d'intégrer ces élèves, se traduise dès maintenant par des échanges constructifs à la table de négociation.

"La ministre Courchesne a salué à maintes reprises la contribution de la FAE à apporter des correctifs à la réforme en soulignant, entre autres, la qualité de sa plateforme pédagogique, fruit d'une vaste consultation de ses membres. En ce domaine, nous avons proposé des solutions originales et vraiment constructives. Je souhaite rappeler à la ministre que nous avons aussi des solutions à proposer sur l'ensemble du dossier des élèves handicapés ou des élèves en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage. Toujours faut-il qu'elle transmette un mandat clair à ses négociateurs d'aborder cette question avec l'objectif de ne pas renvoyer aux calendes grecques les correctifs à apporter. La négociation, c'est l'occasion par excellence pour en discuter sérieusement. Malgré les intentions avouées de madame Courchesne de revoir le mode d'intégration, nous sommes en droit de nous inquiéter si on élague ce sujet des pourparlers de la table de négociation. La ministre reconnaît que, pour les enseignantes et enseignants, la situation actuelle dans les classes est inhumaine, que ce que nous leur demandons est énorme et que, l'intégration telle qu'appliquée présentement, nuit aux apprentissages des autres élèves. Nous lui réitérons notre intention d'apporter une contribution constructive à ce chapitre, mais nous n'accepterons pas de nous laisser berner par l'annonce d'une refonte de la politique qui se ferait sans tenir compte de la réalité des enseignantes et enseignants" a ajouté M. Pierre St-Germain.

La FAE estime que la réussite et la persévérance scolaires passent aussi par la négociation de conditions décentes d'enseignement. La manière d'intégrer des élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (EHDAA) fait partie intégrante des conditions à améliorer.

"Nous avons vécu la mauvaise expérience du cafouillage de la ministre sur le calendrier scolaire, on ne souhaite pas que cela se répète avec le dossier des élèves handicapés ou des élèves en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage" de conclure M. St-Germain.

La FAE regroupe neuf syndicats de l'enseignement qui représentent quelque 30 000 enseignantes et enseignants (le tiers du personnel enseignant au Québec) du préscolaire, du primaire, du secondaire, du milieu carcéral, de la formation professionnelle et de l'éducation des adultes ainsi que le personnel scolaire des écoles Peter Hall et du Centre académique Fournier.

SOURCE Fédération autonome de l'enseignement (FAE)

Renseignements : Renseignements: Armand Dubois, conseiller au Service des communications, (514) 666-7763, poste 296 - bureau, (514) 910-1754 - cellulaire; Source: Fédération autonome de l'enseignement


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.