L'Institut canadien pour la sécurité des patients recommande la « Loi de Vanessa »

pour améliorer la déclaration des réactions indésirables par les établissements de soins de santé.

EDMONTON, le 13 déc. 2013 /CNW/ - Santé Canada a proposé de nouvelles règles qui renforceront la réglementation des produits thérapeutiques et amélioreront la déclaration des réactions indésirables par les établissements de soins de santé. La Loi, qui porte le nom de Vanessa Young, fille du député d'Oakville, aura un impact sur la sécurité des patients.

La Loi accroîtra la sécurité des patients au Canada en améliorant la capacité de Santé Canada de recueillir des renseignements sur l'innocuité des produits thérapeutiques commercialisés. La Loi permettra aussi à Santé Canada d'intervenir plus rapidement et adéquatement quand un risque grave pour la santé est établi, en ordonnant par exemple le rappel d'un produit ou la modification d'une étiquette, pour que les patients et les consommateurs soient informés des nouveaux renseignements sur l'innocuité.

Tous ces changements amélioreront la sécurité des patients et procureront de meilleurs résultats en matière de santé pour les Canadiens, dont les populations à risque, comme les enfants, les aînés, les femmes enceintes ou les femmes qui allaitent

« Jusqu'à récemment, il y avait peu d'information à l'échelle nationale sur les mises en garde concernant les effets indésirables des médicaments, affirme Hugh MacLeod, directeur général de l'Institut canadien pour la sécurité des patients. La Loi de Vanessa apportera un vent de changement. De plus en plus, on reconnaît le potentiel de cette Loi pour améliorer la performance des professionnels de la santé, réduire le nombre d'incidents liés à la sécurité et, par conséquent, améliorer la sécurité des patients. »

De tout temps, lorsqu'un incident survient dans une juridiction, les autres juridictions n'en savent rien, ni de l'incident ni des leçons qui en ont été tirées. C'est pourquoi il est important d'être à l'écoute des patients eux-mêmes et d'apprendre de leur expérience vécue.

« Le besoin que les patients se fassent entendre et s'impliquent est manifeste, ajoute Barb Farlow, membre des Patients pour la sécurité des patients du Canada. Le fait de nous impliquer encourage et inspire d'autres à faire de même, et cet engagement collectif fera une différence. Nous devons travailler ensemble pour rendre les soins de santé plus sécuritaires. »

À propos de l'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP)
L'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) est un organisme de sensibilisation sans but lucratif qui vise à améliorer la sécurité des patients en facilitant la mise en œuvre d'idées novatrices et de pratiques exemplaires. Subventionné par Santé Canada, l'ICSP reflète la volonté de combler l'écart entre les soins de santé que nous avons et les soins de santé que nous méritons. www.securitedespatients.ca

SOURCE : L'Institut canadien pour la sécurité des patients

Renseignements :

Pour toute demande média, veuillez contacter :

Cecilia Bloxom
Directrice des communications
Institut canadien pour la sécurité des patients 
Téléphone : 780 700-8642


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.