L'innovation au cœur de la Politique industrielle québécoise - La ministre Élaine Zakaïb confirme l'attribution de 548 000 $ à Handyem et à UNGAVA Technologies

QUÉBEC, le 29 oct. 2013 /CNW Telbec/ - La ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Mme Élaine Zakaïb, a annoncé l'attribution d'une contribution financière non remboursable de 400 000 $ à l'entreprise Handyem pour un projet d'investissement de 1 million de dollars ayant trait à la conception d'une deuxième version de son appareil optique HPC-100. Elle a aussi confirmé le versement de 148 000 $ à l'entreprise UNGAVA Technologies pour un projet évalué à plus de 850 000 $ visant à concevoir et à mettre en marché un nouvel appareil d'inspection non destructive. Ces projets permettront de créer 6 emplois spécialisés, en plus de consolider les 18 emplois actuels de ces entreprises.

« L'innovation est à la base des économies modernes et compétitives », a rappelé Élaine Zakaïb. « Notre gouvernement se fait donc un devoir de soutenir les projets d'investissement qui visent l'essor de technologies de pointe et qui contribuent ainsi au rayonnement du Québec en tant que société de haut savoir. L'annonce de notre participation aux projets des entreprises Handyem et UNGAVA Technologies en est la preuve. La Politique industrielle québécoise 2013-2017 témoigne également de cette volonté en prévoyant un soutien important à toutes les étapes du processus d'innovation, de l'idée jusqu'à la commercialisation. Ainsi, l'appui aux projets industriels en innovation réalisés dans le cadre du Programme d'appui à l'innovation, dont est issu le financement pour ces deux projets, sera plus généreux et mieux structuré. »

Handyem
Spécialisée dans le domaine de l'optique, l'entreprise Handyem a mis au point un appareil fondé sur les principes de la cytométrie, le HPC-100, qui permet de mesurer les marqueurs biologiques d'importance dans les cellules humaines. Servant pour la recherche dans le secteur des sciences de la vie, cet appareil portatif et facile à utiliser diminue de façon importante le temps de réponse sur l'état du patient. Son projet vise à concevoir une deuxième version de cet appareil, le HPC-200, qui comportera plusieurs innovations technologiques et élargira son marché.

« Grâce à l'appui du gouvernement du Québec, nous serons à même de concevoir un appareil révolutionnaire qui aura l'avantage de pouvoir être utilisé par du personnel non spécialisé en dehors des laboratoires centralisés », a souligné M. Alain Chandonnet, président de l'entreprise Handyem. « Ainsi, notre vision est de permettre la réalisation d'un plus grand nombre de tests de routine par un plus grand nombre de personnes, comme les médecins en cabinet et les chercheurs en laboratoire, et ce, avec l'intention de répondre aux tendances émergentes en matière de décentralisation et de médecine personnalisée. »

UNGAVA Technologies
Pour sa part, UNGAVA Technologies se spécialise dans le design, l'ingénierie et le prototypage d'appareils complexes à valeur ajoutée destinés notamment au secteur industriel et au domaine de l'électronique. Le projet de l'entreprise consiste à créer et à commercialiser une gamme d'instruments de contrôle non destructifs pouvant être utilisés sur plusieurs types de matériaux dans différents secteurs, comme l'aérospatiale, la pétrochimie, le nucléaire et l'éolien.

« Nous concentrons nos énergies afin de produire des appareils sur mesure d'une grande précision qui permettent à notre clientèle d'être à la fine pointe de la technologie », a déclaré M. François Mainguy, président de l'entreprise UNGAVA Technologies. « La contribution financière du gouvernement du Québec destinée au développement de notre gamme d'instruments de contrôle représente une étape importante dans la croissance de notre entreprise. Nous pourrons ainsi continuer d'exporter sur les marchés américains et européens, qui sont très prometteurs pour notre produit. »

« Au cours des quatre prochaines années, ce sont plus de 1 milliard de dollars que notre gouvernement investira dans le cadre de la Politique industrielle québécoise », a ajouté la ministre Zakaïb. « Nous voulons que nos entreprises continuent de démarrer, de progresser, d'exporter et d'innover afin qu'elles demeurent des chefs de file et qu'elles offrent des emplois de qualité dans toutes nos régions. À terme, nous visons la création de plus de 25 000 emplois durables au Québec. »

Pour en connaître davantage sur la Politique industrielle québécoise 2013-2017, consulter le www.economie.gouv.qc.ca/politiqueindustrielle.

Pour recevoir en temps réel les communiqués de presse du ministère des Finances et de l'Économie, s'inscrire au fil RSS approprié au www.economie.gouv.qc.ca/rss.

SOURCE : Cabinet de la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec

Renseignements :

Source :  
Pierre-Luc Désaulniers
Attaché de presse
Cabinet de la ministre déléguée
à la Politique industrielle et
à la Banque de développement économique du Québec
Tél. : 418 691-5650
Cell. : 418 254-1175

Information :  
Jean-Pierre D'Auteuil
Responsable des relations médias - Mission Économie
Direction des stratégies et des affaires publiques
Ministère des Finances et de l'Économie
Tél. : 418 691-5698, poste 4868
Cell. : 418 559-0710

Profil de l'entreprise

Cabinet de la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.