L'INESSS reporte à nouveau sa décision concernant le remboursement du Harvoni - Le ministre Barrette doit agir dans l'intérêt des patients atteints d'hépatite C

MONTRÉAL, le 4 juin 2015 /CNW Telbec/ - C'est avec une grande déception que le Centre d'aide aux personnes atteintes de l'hépatite C (CAPAHC) a appris cette semaine que l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) reporte sa décision à propos de l'inscription du Harvoni (sofosbuvir/ledipasvir) à la liste de médicaments. Il s'agit d'un second report de décision de la part de l'INESSS et ce, après avoir pourtant émis un avis d'évaluation prioritaire il y a plus de six mois pour ce médicament.

Selon Me Stéphane Jacques, président du CAPAHC, « il est inadmissible que des médicaments qui sont remboursés par les autres régimes publics canadiens ne soient pas accessibles au Québec. C'est la première fois dans l'histoire du traitement de l'hépatite C que le Québec n'est pas le chef de file des provinces canadiennes. Nous comprenons les contraintes budgétaires auxquelles le gouvernement fait face, mais l'atteinte d'économies ne doit pas se faire au détriment de l'accès des patients aux thérapies dont ils ont besoin. »

Avec un taux de guérison de plus de 94 %, le Harvoni est le tout premier et le seul traitement de l'hépatite C chronique de génotype 1 chez l'adulte qui ne requiert qu'un comprimé, une fois par jour. Pour plusieurs personnes atteintes d'hépatite C, ce médicament signifie la possibilité de retourner sur le marché du travail ou aux études, la fin de leur isolement social, ou tout simplement le retour de l'énergie nécessaire pour mener à bien leurs ambitions. Au Québec, on estime à 50 000 le nombre de patients atteints d'hépatite C chronique.

Le report de la décision de l'INESSS a également un coût. En effet, la progression de l'hépatite C entraîne des conséquences importantes pour le système de santé, notamment en ce qui concerne le nombre d'hospitalisations qui en résultent, le nombre de greffes hépatiques nécessaires, ou encore les multiples complications possibles en lien avec la maladie.

À propos du CAPAHC
Fondé en 2003, le CAPAHC offre du soutien aux personnes infectées ou affectées par l'hépatite C, et/ou co-infectées VIH/VHC, ainsi qu'à leurs proches. Il fait la promotion, dans la communauté et sans discrimination, de la santé globale grâce à la prévention et à l'acquisition de connaissances concernant le virus de l'hépatite C et d'autres maladies connexes. Enfin, il conçoit et applique des programmes d'information, de sensibilisation et d'éducation.

 

SOURCE Centre d'aide aux personnes atteintes de l'hépatite C (CAPAHC)

Renseignements : Laurence Mersilian, Directrice générale, CAPAHC, 514 521-0444

Profil de l'entreprise

Centre d'aide aux personnes atteintes de l'hépatite C (CAPAHC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.