L'industrie du commerce de détail extrêmement déçue de l'interdiction des sacs de plastique sur le territoire de la Ville de Brossard

MONTRÉAL, le 16 févr. 2016 /CNW/ - Les membres du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) sont extrêmement déçus de la décision du conseil de ville de Brossard d'aller de l'avant avec l'interdiction de l'utilisation des sacs de plastique sur son territoire. « L'entêtement et le manque d'ouverture de la part de la Ville de Brossard sont regrettables, spécialement dans un contexte où leur décision d'interdire l'utilisation des sacs de plastique est basée sur des données incomplètes et désuètes. », déclare Mme Nathalie St-Pierre, directrice générale, Québec, et vice-présidente, développement durable, au CCCD.

Rappelons que, dans ce dossier, le Maire de Montréal, M. Denis Coderre, a annoncé le 11 février dernier la création d'un groupe de travail formé des représentants de la Communauté métropolitaine de Montréal et des municipalités qui sera notamment chargé « de bien documenter la situation afin de procéder de la façon la plus adéquate »1 dans ce dossier. Le CCCD estime qu'à la suite de cette annonce, la Ville de Brossard aurait dû suspendre l'adoption de son règlement sur l'interdiction des sacs de plastique et prendre place à la table des discussions. « La question des sacs de plastique ne doit pas être traitée de façon isolée, mais doit plutôt s'inscrire dans la gestion globale des matières résiduelles, à laquelle l'industrie du commerce de détail collabore pleinement. En plus d'être arbitraire, l'interdiction mise en place par la Ville de Brossard contribue à créer une mosaïque de règlements municipaux irréfléchis et ingérables pour les citoyens et les commerçants », d'ajouter Mme St-Pierre.

Les détaillants sont, depuis longtemps, partenaires de nombreuses initiatives de réduction à la source, de réutilisation et de recyclage des sacs de plastique. D'ailleurs, l'industrie du commerce de détail a contribué à réduire de plus de 52 % le nombre de sacs de plastique en circulation au Québec entre 2007 et 2010. Nous croyons qu'une stratégie basée sur les trois « R » aurait été ici la solution la plus logique et la plus pérenne, en laissant aux détaillants et aux consommateurs la capacité de choisir un produit parfaitement recyclable et réutilisable.

Un sondage réalisé récemment auprès de citoyens de Brossard démontre qu'une forte majorité de citoyens de Brossard (68 %) préfèrent une approche volontaire de réduction des sacs de plastique sur la base des trois « R » plutôt qu'une interdiction2. « Il y a donc une déconnexion entre la décision prise aujourd'hui par la Ville de Brossard et les préférences de ses citoyens. Face à cette décision, nous n'avons maintenant d'autres choix que de poursuivre nos démarches auprès du ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel, et du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, M. Martin Coiteux, afin de leur demander d'établir des balises quant à la règlementation de la gestion des sacs de plastique au Québec », conclut Mme St-Pierre.

À propos du Conseil canadien du commerce de détail :

Le commerce de détail est le plus important employeur privé au Canada. Les 2,2 millions de Canadiens qui travaillent dans notre industrie perçoivent des salaires évalués à plus de 60 milliards de dollars et les ventes du secteur ont atteint 350 milliards de dollars en 2014, sans compter les ventes de véhicules et de carburant. Les membres du Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) représentent plus des deux tiers des ventes au détail réalisées au Canada. Le CCCD est un organisme sans but lucratif financé par l'industrie et représente des détaillants de petite, moyenne et grande taille dans l'ensemble des communautés d'un bout à l'autre du pays. Reconnu comme étant la voix des détaillants au Québec et au Canada, le CCCD représente plus de 45 000 commerces de tous types, notamment des grands magasins, des épiceries, des magasins spécialisés, des magasins à rabais, des magasins indépendants et des marchands en ligne.

1Tiré du communiqué de la Communauté métropolitaine de Montréal : Interdiction des sacs de plastiques d'ici avril 2018 - La CMM annonce la création d'un groupe de travail.

2Tiré du communiqué d'Association canadienne de l'industrie des plastiques : Un sondage CROP démontre que la majorité des citoyens de Brossard ne veulent pas que la ville bannisse les sacs de plastique.

SOURCE Conseil canadien du commerce de détail

Renseignements : Maxime P. Leduc, Conseiller, Communications et Politiques publiques, Conseil canadien du commerce de détail, mleduc@cccd-rcc.org, 514-449-3008

RELATED LINKS
http://www.retailcouncil.org

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.