L'industrie de la construction connaîtra une autre baisse d'activité en 2017

MONTRÉAL, le 25 janv. 2017 /CNW Telbec/ - La Commission de la construction du Québec (CCQ) publie aujourd'hui ses Perspectives 2017, qui présentent les prévisions de l'activité dans l'industrie de la construction assujettie à la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d'œuvre dans l'industrie de la construction (Loi R-20) pour l'année à venir. Rappelons que près de 60 % des travaux de construction effectués au Québec sont couverts par cette loi.

La baisse d'activité se poursuit en 2017
Pour l'année 2016, on a enregistré 141,1 millions d'heures travaillées dans l'industrie de la construction. Ce volume se situe légèrement au-dessus de celui de l'année précédente, mais, comme l'année 2016 compte exceptionnellement cinq jours ouvrables de plus que 2015, il s'agit en fait d'une baisse d'activité par jour ouvrable. L'année 2016 sera donc la quatrième consécutive pour laquelle on constate un recul. La diminution estimée du volume de travail sera de 1,6 % par rapport à 2015.

En 2017, l'industrie fera de nouveau face à un ralentissement. Le nombre d'heures travaillées s'établira à 135,5 millions, ce qui représente une baisse de 1,9 % du volume d'heures par jour ouvrable. Ce ralentissement se fera sentir dans 7 des 10 régions du Québec et dans 3 des 4 secteurs de l'industrie.

Seul le secteur génie civil et voirie, qui semble avoir atteint une certaine vitesse de croisière en 2016, enregistrera une légère augmentation de 4 %. En ce qui concerne les régions, l'Abitibi-Témiscamingue (+ 11,9 %), l'Estrie (+ 2,1 %) et le Saguenay--Lac-Saint-Jean (+ 1,1 %) afficheront une croissance d'activité.

Diane Lemieux, la présidente-directrice générale de la CCQ, rappelle que l'industrie est entrée dans un cycle baissier depuis 2012. « Après quelques années de ralentissement plus marqué, de l'ordre de 5,3 % annuellement, nous constatons que la situation se stabilise. On a même senti, à la fin de l'année 2016, un certain regain d'activité qui pourrait avoir des effets positifs en 2017. »

Résultats 2016 et prévisions 2017 détaillés

Par secteur
Le secteur génie civil et voirie a connu une légère hausse de 0,6 % d'activité en 2016, enregistrant un total de 27 millions d'heures. En 2017, ce secteur devrait connaître une hausse de 4 %. Cette croissance s'explique principalement par la performance dans deux sous-secteurs, soit celui des routes et des infrastructures (échangeur Turcot et pont Champlain) et celui des postes et des lignes électriques (ligne de transport d'électricité Chamouchouane--Bout-de-l'Île).

L'année 2016 a offert une légère embellie au secteur industriel, avec une croissance de 3,9 % par rapport à 2015, pour un total de 10,8 millions d'heures travaillées. Cette hausse est essentiellement attribuable à l'activité générée par les chantiers de la cimenterie McInnis (fin prévue en début d'année 2017) et de la mine de diamants de Stornoway Diamond (projet terminé à l'été 2016). En 2017, malgré quelques projets de construction importants (usine de bois d'ingénierie de Scrimtec, usine de production de vaccins de Medicago), une baisse d'activité de 10,1 % est néanmoins prévue. Le niveau de 9,5 millions d'heures travaillées attendu pour l'année à venir est le deuxième plus faible depuis le plancher historique de 9 millions d'heures travaillées enregistré en 1994 dans ce secteur.

Avec un total de 77 millions d'heures en 2016, le secteur institutionnel et commercial a connu une baisse de 2,6 % par rapport à 2015. Une quatrième baisse annuelle consécutive, de l'ordre de 1,2 %, est prévue pour 2017. La fin de la deuxième phase du chantier du CHUM attendue cette année contribuera à ce recul modéré. De nouveaux chantiers (complexe hospitalier du CHU de Québec, Solar Uniquartier, à Brossard) et des projets déjà en cours (centre de détention de Sorel-Tracy, Complexe des sciences et de génie de l'Université de Montréal) permettent toutefois d'atténuer la diminution du nombre d'heures de travail prévues dans ce secteur.

Enfin, l'année 2016 aura amené une baisse de 3,0 % pour le secteur résidentiel, avec un total de 26,3 millions d'heures travaillées. Une nouvelle diminution de 6,8 % est prévue dans ce secteur en 2017. Cette baisse attendue est essentiellement liée à la diminution des nouveaux ménages et au resserrement des règles fédérales sur le crédit hypothécaire.

Par région
À l'exception de 3 régions, l'Abitibi-Témiscamingue (+11,9 %), l'Estrie (+2,1 %) et le Saguenay--Lac-Saint-Jean (+1,1 %), toutes les régions connaîtront un ralentissement en 2017. Il s'agit d'une situation semblable à 2016, alors que seules 2 régions (Bas-Saint-Laurent--Gaspésie et Grand Montréal) avaient connu une croissance.

Au cours de la prochaine année, 4 régions (Grand Montréal, Mauricie--Bois-Francs, Outaouais et Québec) connaîtront des baisses modérées de 1 % à 3 % de l'activité. Les régions de la Baie-James (-22,4 %), du Bas-Saint-Laurent--Gaspésie (-18,5 %) et de la Côte-Nord (-13,3 %) seront toutefois plus touchées par le ralentissement. L'activité de la Côte-Nord diminue, car tous les secteurs subissent des pertes. Pour ce qui est du Bas-Saint-Laurent--Gaspésie, le déclin prévu est expliqué par la fin des travaux à la cimenterie McInnis en début d'année 2017. Finalement, l'activité à la Baie-James connaît un effritement marqué, étant donné le contrecoup de la fin de la construction de la mine de diamants de Stornoway Diamond en 2016.

Perspectives 2017 présente aussi des prévisions pour les métiers et occupations, ainsi que pour l'ensemble des régions. Vous pouvez consulter la publication sur le site web de la CCQ, au ccq.org.

À propos de la Commission de la construction du Québec
Créée en 1987, la CCQ est responsable de l'application de la Loi sur les relations de travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d'œuvre dans l'industrie de la construction (Loi R-20), qui encadre cette industrie. Elle offre de nombreux services aux clientèles qu'elle dessert, notamment pour tout ce qui a trait à la formation professionnelle, à la gestion de la main-d'œuvre et à l'application des conventions collectives de l'industrie de la construction.

 

SOURCE Commission de la construction du Québec

Pour voir ce communiqué en format HTML, prière d'utiliser l'adresse suivante : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/January2017/25/c1132.html

Renseignements : Pascal Gingras, Direction des communications, 514 341-7740, poste 6634, pascal.gingras@ccq.org

LIENS CONNEXES
http://www.ccq.org/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.