L'industrie canadienne de l'aérospatiale est menacée d'un décrochage si le gouvernement fédéral ne renforce pas son action, d'après les TCA

TORONTO, le 28 juin 2012 /CNW/ - Les TCA lancent un signal d'alarme : faute d'un renouvellement du leadership de la part du gouvernement fédéral, l'industrie canadienne de l'aérospatiale est menacée d'un décrochage et d'un important déclin de son rôle dans cette industrie mondiale de haute technologie.

« Cette industrie axée sur la technologie et l'exportation représente un apport unique à l'amélioration du rôle que joue le Canada dans l'économie mondiale », affirme le président du Syndicat des TCA, Ken Lewenza, dans un mémoire déposé aujourd'hui à l'Examen Aérospatiale mandaté par le gouvernement fédéral. « Nous ne devons pas tenir ce secteur pour acquis », a ajouté M. Lewenza.

Le succès de l'industrie aérospatiale canadienne est un exemple concret de la sagesse des politiques industrielles proactives adoptées par les gouvernements, a indiqué M. Lewenza. Mais l'avenir est incertain : le Canada a perdu 13 000 emplois dans le secteur manufacturier de l'aérospatiale depuis dix ans, ce qui correspond au quart des emplois. De plus, notre balance commerciale internationale s'est détériorée : il y a neuf ans à peine, en 2003, le Canada jouissait d'un surplus commercial de 4,9 milliards de dollars dans le secteur aérospatial. En 2011, cette somme était réduite de 60 %.

Alors que les autres grands pays et régions producteurs de produits aérospatiaux, notamment l'Union européenne, le Japon et le Brésil, continuent de renforcer leurs investissements dans cette industrie, et que les gouvernements de pays émergents dans le domaine, tels le Mexique et la Chine, prennent des mesures dynamiques pour s'accaparer une plus grande part du marché mondial, le Canada doit en faire davantage, soulignent les auteurs du mémoire.

On s'attend à une forte croissance de l'industrie mondiale de l'aérospatiale commerciale au cours des prochaines décennies, mais le Canada doit prendre des mesures immédiatement pour s'assurer de continuer de profiter de cette croissance, peut-on lire dans le mémoire des TCA intitulé Sortir d'un décrochage : tracé d'un nouvel itinéraire pour l'industrie canadienne de l'aérospatiale.

« Comme cette industrie est axée sur le long terme, nous devons agir dès maintenant pour nous assurer que le Canada demeurera dans la course et que nous continuerons de créer de bons emplois de haute technologie », a déclaré Dawn Cartwright, directrice de la section aérospatiale du Syndicat des TCA.

Le mémoire de 10 pages déposé par le Syndicat des TCA relève six domaines pour le renforcement de la participation du gouvernement au secteur manufacturier de l'aérospatiale. Voici un résumé de ses recommandations :

  • Maximiser le contenu canadien, les retombées avantageuses et les compensations industrielles provenant des acquisitions d'avions militaires et civils. Les TCA qualifient de malavisé l'achat massif des F-35 et réclament que les contrats futurs garantissent un investissement équivalent au Canada. Les TCA demandent aussi que le contrat visant le remplacement des anciens aéronefs de recherche et de sauvetage soit attribué à une entreprise canadienne.

  • Utiliser le soutien gouvernemental à la recherche et au développement ainsi qu'aux investissements pour veiller à ce que les programmes de développement et de production de produits clés soient réalisés au Canada.

  • Rééquilibrer la balance commerciale du Canada en exigeant la réciprocité dans le commerce étranger : l'Europe, l'Asie et le Brésil doivent accepter d'importer nos produits aérospatiaux en contrepartie de nos achats de leurs produits.

Les autres recommandations énoncées dans le mémoire des TCA portent notamment sur le renforcement des programmes d'éducation et de formation liés à l'aérospatiale et la création d'un conseil de développement du secteur aérospatial viable.

Jerry Dias, assistant du président du Syndicat des TCA, a indiqué que le rapport final de l'Examen Aérospatiale, qui devrait être achevé d'ici la fin de l'année, devra être rendu public quand il sera déposé au gouvernement. M. Dias a pressé le gouvernement fédéral de réagir rapidement et de prendre des mesures pour renforcer l'industrie dans les meilleurs délais possible.

« Le soutien constant et le rôle de leader du gouvernement fédéral dans le renforcement de l'industrie canadienne de l'aérospatiale sont d'une importance cruciale », a ajouté M. Dias.

Le texte intégral de la version française du mémoire déposé par les TCA à l'Examen Aérospatiale est accessible à l'adresse http://www.caw.ca/en/11313.htm.

Le texte intégral de la version anglaise du mémoire déposé par les TCA à l'Examen Aérospatiale est accessible à l'adresse http://www.caw.ca/en/11312.htm.

SOURCE syndicat des TCA

Renseignements :

John McClyment, Communications, TCA, 416-315-3202 (cell.), ou Dawn Cartwright, directrice, Section aérospatiale, TCA, 416-917-7720 (cell.).

Profil de l'entreprise

syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.