L'industrie canadienne de la fabrication aérospatiale devrait décoller en 2017

OTTAWA, le 28 juin 2016 /CNW/ - Le carnet de commandes de l'industrie canadienne de la fabrication aérospatiale s'allonge, et la production devrait s'accroître à partir de 2017, selon le plus récent numéro des Perspectives industrielles du Conference Board du Canada.

« Malgré le ralentissement économique mondial actuel, les nouvelles commandes d'avions commerciaux continuent de dépasser le nombre d'appareils livrés, ce qui fait en sorte que le carnet de commandes s'allonge », explique Carlos Murillo, économiste au Conference Board du Canada.

« Aux taux de livraison actuels, cela prendrait près de huit ans pour résorber l'arriéré du carnet de commandes mondial d'aéronefs commerciaux. Ce sont de bonnes nouvelles pour les entreprises canadiennes de fabrication aérospatiale, vu que celles-ci continuent de faire des percées dans ce segment de marché et que la production future est alimentée par un important arriéré.

« Comme d'autres industries manufacturières, l'industrie aérospatiale du Canada bénéficie en outre du contexte actuel des taux de change ».

Faits saillants

  • Le carnet de commandes de l'industrie canadienne de la fabrication aérospatiale s'allonge et la production devrait augmenter en 2017.
  • Les bénéfices avant impôt de l'industrie devraient diminuer légèrement en 2016 pour se situer à 1,5 G$, avant d'augmenter progressivement jusqu'en 2020.
  • La production de l'industrie devrait reculer de 0,8 % cette année, avant de rebondir de 4 % en 2017.

Le vieillissement des flottes d'aéronefs, la hausse anticipée des prix du carburant dans les prochaines années, les préoccupations grandissantes face aux changements climatiques et l'augmentation du nombre de voyages aériens encouragent les compagnies aériennes à remplacer leurs avions énergivores. Le carnet de commandes d'avions commerciaux de l'industrie canadienne s'est récemment allongé grâce à une série de nouveaux achats d'avions de la CSeries de Bombardier par Air Canada, Air Baltic et Delta Airlines. Bombardier dispose maintenant de 325 commandes fermes pour des avions de sa CSeries provenant de 15 clients à travers le monde, la valeur totale de son catalogue atteignant de 20 G$ à 25 G$ US, selon les estimations. Globalement, la production de l'industrie devrait chuter de 0,8 % cette année, avant de rebondir de 4 % en 2017.

Un facteur assombrit toutefois les perspectives de ce secteur : le marché des avions d'affaires privé demeure affaibli en raison de projections économiques mondiales pessimistes. Néanmoins, les prévisions à long terme laissent entrevoir un marché en plein essor. Ainsi, la flotte mondiale d'avions d'affaires devrait passer d'environ 16 000 appareils en 2015 à quelque 19 000 d'ici 2020.

Après un recul de près de 20 % en 2015, l'effectif de l'industrie devrait également s'élargir et croître d'en moyenne 4 % par année jusqu'en 2020. Toutefois, comme les entreprises du secteur ont encore du mal à attirer des travailleurs qualifiés, le salaire moyen devrait augmenter à une cadence annuelle de 2,5 % de 2016 à 2020, soit un taux supérieur à la progression du taux d'inflation dans l'économie canadienne.

Les bénéfices avant impôt de l'industrie canadienne de la fabrication aérospatiale devraient fléchir légèrement pour se situer à 1,5 G$ cette année. Mais à partir de 2017, les profits devraient connaître de fortes hausses annuelles de plus de 9 %, et ce, jusqu'en 2020, principalement en raison d'une augmentation du nombre de livraisons d'avions. Si le secteur réussit à limiter les pressions à la hausse sur les coûts de ses matériaux et de sa main-d'œuvre résultant de la croissance de la production, il devrait connaître une période de stabilité financière au cours des années à venir, ses marges bénéficiaires pouvant atteindre plus de 7 % d'ici 2020.

Vous pouvez consulter le rapport intitulé Canadian Industrial Outlook: Aerospace Manufacturing Industry Canada (Perspectives industrielles canadiennes : fabrication aérospatiale) dans notre bibliothèque virtuelle (e-Library).

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter.

Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada est maintenant équipé d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées.

Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Sean Burgess, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 294, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; ou Juline Ranger, directrice, Communications, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca.

RELATED LINKS
http://www.conferenceboard.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.