L'industrie automobile canadienne s'achemine vers une hausse des bénéfices

Les profits des producteurs de pièces sont aussi en croissance cette année.

  • Grâce à la faiblesse du huard, qui augmente la compétitivité de la production nationale de véhicules, les profits des fabricants d'automobiles canadiens grimperont de 2,3 G$ cette année.
  • La production de véhicules et de pièces automobiles devrait croître de 2,5 % en 2015, mais rester relativement stable en 2016.
  • De solides facteurs économiques fondamentaux, l'important assouplissement des conditions de crédit et les faibles prix de l'essence alimentent l'appétit des Nord-Américains pour les véhicules automobiles.
  • Les ventes de camions légers, qui ont été particulièrement bonnes, continueront d'être responsables de l'essentiel de la croissance des ventes.

OTTAWA, le 24 juin 2015 /CNW/ - Grâce à des ventes record en Amérique du Nord et à la baisse du dollar canadien, les fabricants d'automobiles canadiens enregistreront probablement en 2015 leurs plus gros profits depuis des lustres, selon les données publiées dans le Profil de l'industrie canadienne - Printemps 2015 du Conference Board du Canada. Les bénéfices du secteur devraient atteindre 2,3 G$ en 2015, contre 1,3 G$ en 2014.

« Comme plus de 80 % des véhicules produits au Canada sont exportés vers le marché américain, la dépréciation du dollar canadien est une aubaine pour la rentabilité du secteur », a déclaré Fares Bounajm, économiste au Conference Board du Canada. « Grâce au taux de change inférieur, les voitures fabriquées au Canada se vendent à meilleur prix en dollars canadiens aux États-Unis. »

Les ventes de véhicules au Canada ont affiché de nouveaux records ces deux dernières années, mais ont peut-être atteint leur point de saturation. La faiblesse du marché du travail et les effets néfastes de l'effondrement des prix du pétrole sur l'économie albertaine ont ralenti les ventes au pays. Cependant, au sud de la frontière, là où le marché du travail demeure vigoureux et la demande comprimée élevée, la forte croissance des ventes devrait se poursuivre au moins jusqu'en 2017.

Du côté de la production, l'industrie canadienne est restée au neutre depuis le début de l'année 2015, alors que deux usines se réoutillaient en vue de la production de nouveaux modèles. La production devrait cependant rebondir fortement aux deuxième et troisième trimestres et augmenter globalement de 2,5 % cette année. Elle sera soutenue par le dollar déprécié et la résurgence de la popularité des camions légers, qui représentent environ 60 % des véhicules produits au Canada.

Au-delà de 2015, les perspectives se dégradent toutefois. Avec la fin de la production de la Camaro en novembre et la probabilité de nouvelles mises à pied à l'usine d'Oshawa en 2016, on assistera à une réduction de la production en 2016 et en 2017.

Les prix de revient industriels devraient augmenter de 3,9 % cette année en raison à la fois de l'augmentation de la production et de la hausse des prix des matériaux. De 2015 à 2019, les coûts augmenteront de seulement 1,5 % par an. Les coûts de la main-d'œuvre devraient cependant croître très lentement en raison de départs à la retraite d'employés plus expérimentés, des améliorations continues de la productivité du travail et les faibles taux d'intérêt.

Fabrication de pièces pour véhicules automobiles

De même, les producteurs de pièces de véhicules automobiles bénéficieront de la faiblesse du huard et d'excellentes ventes nord-américaines de véhicules cette année. « Les producteurs de pièces ont réussi à élargir leurs marchés à la fois aux niveaux international et national, générant une croissance de 8,9 % de leur production l'an dernier, a ajouté Fares Bounajm. Pour 2015, nous prévoyons que la production continuera à progresser à un rythme soutenu, quoique plus lent ».

Les bénéfices du secteur devraient grimper de 3,1 % jusqu'à environ 2 G$, grâce à une forte croissance des ventes. Au cours des prochaines années, alors que la production nationale de véhicules baissera et la demande comprimée aux États-Unis diminuera, on s'attend à ce que les bénéfices se résorbent progressivement à environ 1,5 G$ par année.

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter.

Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada est maintenant équipé d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées.

Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Sara-Lynne Levine, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 294, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; Juline Ranger, codirectrice, Communications, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.