L'industrie aérospatiale canadienne vulnérable à la renégociation de l'ALENA

OTTAWA, le 5 juill. 2017 /CNW/ - D'après la dernière note de conjoncture du Conference Board du Canada, bien que l'industrie aérospatiale canadienne ait encore un carnet de commandes bien rempli, l'imminente renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) pourrait avoir d'importantes répercussions sur sa chaîne d'approvisionnement.

« L'industrie aérospatiale canadienne est hautement intégrée et tributaire des échanges commerciaux, en particulier avec les États-Unis. À mesure que le processus de renégociation de l'ALENA progressera, il sera essentiel que l'industrie garde ces circuits commerciaux ouverts afin de réduire les perturbations de sa chaîne d'approvisionnement, a indiqué Carlos A. Murillo, économiste au Conference Board du Canada. Parallèlement, l'industrie doit continuer de s'étendre et de diversifier sa base de clients et de fournisseurs en se tournant vers des marchés autres que les États‑Unis. »

Faits saillants

  • L'industrie aérospatiale canadienne est fortement tributaire des échanges commerciaux étant donné qu'elle est profondément intégrée dans les chaînes d'approvisionnement mondiales. Les importations représentent l'équivalent de 77 % de sa production, tandis que les exportations représentent 84 %.
  • Les États-Unis restent le principal marché d'exportation de l'industrie aérospatiale canadienne, mais la région Asie-Pacifique est la destination vers laquelle les exportations ont connu la croissance la plus rapide ces cinq dernières années, progressant deux fois plus vite que le taux moyen pour toutes les exportations de produits aérospatiaux.
  • Le segment des avions de ligne monocouloir sera le marché le plus important pour les nouveaux aéronefs dans les prochaines décennies. Il s'agit d'une occasion à saisir pour les entreprises canadiennes intervenant dans la production de la Série C.
  • Les bénéfices de l'industrie avant impôts devraient tomber à 1,7 G$ cette année, après avoir atteint un pic record de près de 2 G$ en 2016.

Les États-Unis sont le plus important partenaire commercial de l'industrie aérospatiale canadienne. Environ 40 % de la demande intérieure en produits aérospatiaux est satisfaite par les importations en provenance des États-Unis, et près de la moitié des produits aérospatiaux de fabrication canadienne est exportée vers ce pays. Étant donné la montée des velléités de protectionnisme commercial aux États-Unis, l'industrie aérospatiale canadienne devra diversifier tant ses fournisseurs que ses clients.

Les États-Unis restent le principal marché d'exportation de l'industrie, mais les échanges du Canada avec la région Asie-Pacifique et les pays d'Europe sont en progression. Les exportations canadiennes vers Malte, la Chine, Singapour, la Suisse et l'Espagne ont rapidement augmenté ces dix dernières années. Toutefois, ces cinq pays combinés ont représenté moins de 15 % des exportations totales en 2016. Les entreprises canadiennes continueront de chercher la croissance auprès des économies émergentes, en particulier en Asie, où la demande en avions monocouloir est en rapide expansion. Cela donne aux entreprises aérospatiales canadiennes intervenant dans la production de la Série C une occasion d'accroître leur part de marché dans ce segment, tandis que l'industrie peut quant à elle diversifier sa base de fournisseurs et de clients.

L'industrie aérospatiale canadienne devrait pouvoir compter sur de solides facteurs de croissance à l'échelle internationale au cours des prochaines années. Elle dispose d'un carnet de commandes de près de 50 G$, soit environ 30 mois de travail au rythme de production actuel. D'autre part, l'économie mondiale s'améliore et les profits du secteur du transport aérien mondial restent à des niveaux historiquement élevés, ce qui devrait soutenir les investissements dans les nouveaux aéronefs.

Les bénéfices de l'industrie avant impôts ont atteint un total d'environ 2 G$ en 2016 - le niveau le plus élevé jamais enregistré. Ils devraient chuter de plus de 12 % cette année, étant donné que l'augmentation des coûts, essentiellement due à une escalade des coûts dans la chaîne d'approvisionnement, devrait être supérieure à l'augmentation des revenus.

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter.

Une copie de ce rapport est fournie aux fins de compte-rendu seulement. Veuillez ne pas la redistribuer ou la mettre en ligne sous quelque forme que ce soit.

Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada est maintenant équipé d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées.

Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Juline Ranger, directrice, Communications, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; ou Natasha Jamieson, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 307, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca.

LIENS CONNEXES
http://www.conferenceboard.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.