L'indice Canadian Mining Eye Index enregistre des gains au T4 après une chute au T3, selon EY

Des professionnels sont disponibles pour discuter des résultats du secteur des mines et métaux

MONTRÉAL, le 4 mars 2016 /CNW/ - L'indice Canadian Mining Eye Index a enregistré un gain de 2 % au quatrième trimestre de 2015, une nette amélioration par rapport à la chute de 17 % enregistrée au troisième trimestre. Les perspectives après le dernier trimestre laissent présager que d'autres baisses des prix des métaux constituent un risque sur lequel le secteur porte son attention, même si les avantages tirés de l'exploitation et du financement découlant des bilans allégés et la meilleure équation prévue entre demande et offre auront une incidence positive sur le secteur minier.

«La rentabilité du secteur minier subit des pressions à l'échelle internationale tandis que les entreprises continuent à restructurer leurs portefeuilles pour réduire le fardeau de leur dette, dit Zahid Fazal, associé chez EY et leader du secteur minier pour le Québec. Mais il n'en demeure pas moins que des signes encourageants existent. Les biens miniers canadiens - dont les coûts de production sont engagés en dollars canadiens - devraient bénéficier du commerce des produits de base en dollars US, alors que le dollar canadien reste faible en comparaison du dollar US.»

Si l'on se penche sur les produits de base, nombreux sont ceux qui affichent encore des baisses. L'indice Canadian Mining Eye-T4 2015 d'EY souligne les enjeux constants avec les prix, qui ont été touchés notamment par le ralentissement économique et le déclin des activités de fabrication en Chine. Parmi les baisses des prix, notons :

  • La baisse de l'or de 5 % supplémentaires au T4, après un repli de 5 % au T3
  • Le recul du cuivre de 9 % au cours du trimestre
  • La chute respective du nickel et du zinc de 15 % et de 16 %

«Le secteur minier, criblé de dettes, a fait l'objet d'une restructuration importante de son portefeuille en 2015 au moyen de ventes d'actifs, de contrats de financement et de diffusion en continu, dit Jay Patel, leader des Services transactionnels, secteur des mines et métaux d'EY. «Les activités de F et A pourraient être à la baisse à court terme, mais les jeunes entreprises aux délais de production serrés pourraient voir des possibilités comme des cibles de F et A en 2016. En même temps, les avantages tirés de l'exploitation et du financement découlant de bilans allégés auront probablement un effet positif.»

Section spéciale - Questions et réponses avec Matt Manson, chef de la direction de Stornoway Diamond Corporation

Le rapport d'EY présente également les faits saillants tirés d'une entrevue avec Matt Manson, chef de la direction de Stornoway Diamond Corporation. M. Manson nous dit ce qu'il pense de son secteur, et a expliqué à EY, «Ceux qui se trouvaient au sommet du dernier cycle déclaraient que les choses avaient changé et que la croissance était là pour rester. Maintenant, ceux qui se trouvent au bas du cycle aujourd'hui soutiennent que les choses ont changé et que la stagnation, voire la poursuite de la détérioration, est là pour rester. Les deux, bien sûr, ont tort. L'industrie traverse en ce moment un processus douloureux de redressement de bilan.»

L'indice Canadian Mining Eye suit la performance du secteur minier canadien des 100 sociétés intermédiaires et juniors canadiennes inscrites à la TSX et à la TSXV avec des capitalisations boursières entre 1,6 milliard de dollars canadiens et 47 millions de dollars canadiens.

À propos d'EY
EY est un chef de file mondial des services de certification, services de fiscalité, services transactionnels et services consultatifs. Les points de vue et les services de qualité que nous offrons contribuent à renforcer la confiance envers les marchés financiers et les diverses économies du monde. Nous formons des leaders exceptionnels, qui unissent leurs forces pour assurer le respect de nos engagements envers toutes nos parties prenantes. Ce faisant, nous jouons un rôle crucial en travaillant ensemble à bâtir un monde meilleur pour nos gens, nos clients et nos collectivités.

EY désigne l'organisation mondiale des sociétés membres d'Ernst & Young Global Limited, lesquelles sont toutes des entités juridiques distinctes, et peut désigner une ou plusieurs de ces sociétés membres. Ernst & Young Global Limited, société à responsabilité limitée par garanties du Royaume-Uni, ne fournit aucun service aux clients. Pour en savoir davantage sur notre organisation, visitez le site ey.com.

SOURCE EY (Ernst & Young)

Renseignements : L'équipe d'EY spécialisée dans le secteur canadien des mines et métaux est disponible pour présenter de l'information sur les constatations du rapport. Pour joindre un porte-parole, ou pour plus d'information, veuillez communiquer avec : Julie Fournier, julie.fournier@ca.ey.com, 514 874 4308; Leigh Kjekstad, leigh.kjekstad@ca.ey.com, 604 648 3807; Sasha Anopina, sasha.anopina@ca.ey.com, 416 943 2637

RELATED LINKS
http://www.ey.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.