L'immigration des gens d'affaires peut contribuer à soutenir la croissance économique du Canada, si l'on procède adéquatement

OTTAWA, le 2 mai 2017 /CNW/ - L'immigration des entrepreneurs et des investisseurs permet au Canada d'attirer des gens qui peuvent démarrer des entreprises innovatrices, accroître les flux d'investissements directs étrangers au Canada et soutenir les objectifs de développement économique tels que la construction d'infrastructures. Un nouveau rapport du Conference Board du Canada, intitulé Entrepreneur and Investor Immigration : Creating Jobs and Growth (résumé en français sous le titre L'immigration des entrepreneurs et des investisseurs : créer de l'emploi et de la croissance), propose des recommandations visant à renforcer le rôle de l'immigration des gens d'affaires dans le développement économique du Canada. D'après ce rapport, les programmes pour les entrepreneurs et les investisseurs que le Canada a mis en place depuis 1978 afin d'appuyer le développement économique ont eu un succès mitigé.

« Au cours des dernières années, les programmes canadiens ont eu du mal à atteindre leurs objectifs stratégiques en raison de la concurrence accrue de tous les coins du globe pour attirer les gens d'affaires immigrants », indique Craig Alexander, vice-président principal et économiste en chef. « Mais comme d'autres pays se montrent de moins en moins accueillants face aux nouveaux arrivants, le Canada peut se positionner pour maximiser les avantages économiques de l'immigration des entrepreneurs et des investisseurs dans le futur en ouvrant ses portes à plus de talents étrangers. »

Faits saillants

  • L'immigration des entrepreneurs et des investisseurs peut appuyer les priorités du Canada en matière de développement économique, notamment en ce qui concerne la construction d'infrastructures, l'essor de l'innovation ainsi que l'attraction d'investissements directs étrangers et de talents.
  • Des meilleures possibilités de jumelage pourraient aider à attirer un plus grand nombre d'entrepreneurs de grand talent au Canada aptes à démarrer des entreprises innovatrices et concurrentielles à l'échelle mondiale. Cela pourrait également soutenir les efforts accomplis en vue d'assurer la relève des propriétaires d'entreprises canadiennes.
  • Le lancement d'un nouveau programme fédéral destiné aux entrepreneurs immigrants pourrait attirer plus de capitaux étrangers au Canada, mais les administrateurs du programme devraient assurer un suivi et un encadrement rigoureux pour faire en sorte que celui-ci génère des bénéfices économiques et est appuyé par les Canadiens et les Canadiennes.
  • Le fait d'accorder aux entrepreneurs et aux investisseurs un meilleur soutien pourrait les aider à devenir des gens d'affaires plus prospères au Canada.

À ce jour, le succès mitigé des programmes canadiens d'immigration de gens d'affaires s'explique par les difficultés relatives à l'établissement des critères de sélection; les faibles taux d'intérêt qui limitent la capacité des provinces et des territoires à injecter les fonds des investisseurs immigrants dans le développement économique; la fraude; le faible taux de rétention des immigrants; le fardeau administratif lié au suivi des programmes, ainsi que les préoccupations du public. Le rapport formule les recommandations stratégiques suivantes pour améliorer les programmes canadiens destinés aux immigrants entrepreneurs et investisseurs.

Le Canada pourrait attirer plus d'entrepreneurs immigrants en améliorant les possibilités de jumelage entre les entrepreneurs potentiels et les gens d'affaires canadiens. Cela permettrait au Canada de recruter des entrepreneurs plus innovants aptes à démarrer des entreprises concurrentielles à l'échelle mondiale, qui créent de la richesse et des emplois pour les Canadiens. Cela permettrait également au Canada de soutenir la planification de la relève pour les propriétaires d'entreprises canadiens à l'aube de la retraite.

Le lancement d'un nouveau programme fédéral destiné aux entrepreneurs immigrants pourrait s'avérer profitable pour l'économie canadienne en attirant plus de capitaux étrangers au pays dans certains domaines prioritaires, tels que les infrastructures, le logement abordable et le capital de risque.

Cependant, il faut procéder à un examen minutieux des exigences en matière d'investissement pour faire en sorte que le Canada maximise le potentiel économique du programme. De rigoureuses mesures d'intégrité du programme devraient également être mises en place pour répondre aux préoccupations du public, qui craint que le Canada ne cherche à « vendre la citoyenneté ». Une campagne de sensibilisation auprès du public serait également nécessaire pour apaiser les inquiétudes à l'égard de l'impact des investisseurs immigrants sur les prix de l'immobilier dans les grandes villes comme Vancouver.

Le Canada doit également être plus soucieux de la concurrence internationale. Il était autrefois un pionnier mondial dans le domaine de l'immigration des gens d'affaires, mais beaucoup d'autres pays ont mis en place des programmes d'immigration des entrepreneurs et des investisseurs. Afin d'accroître sa compétitivité au niveau mondial, le Canada pourrait notamment réduire le temps de traitement des demandes.

Le fait de s'assurer que les entrepreneurs et les investisseurs immigrants sont au courant des ressources et des programmes de mentorat à leur disposition accroîtra leurs chances de réussite en tant qu'entrepreneurs au Canada.

Le thème de ce rapport sera exploré davantage lors du 3e Sommet canadien annuel de l'immigration (Canadian Immigration Summit) du Conference Board du Canada, qui se tiendra à Ottawa les 9 et 10 mai 2017. L'honorable Ahmed D. Hussen, ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté ainsi que trois ministres provinciaux de l'Immigration de l'Ontario, du Québec et du Nouveau-Brunswick participeront à ce sommet.

Suivez le Conference Board du Canada sur Twitter.

 

Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, le Conference Board du Canada est maintenant équipé d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées.

Si vous souhaitez que votre nom soit retiré de notre liste d'envoi, veuillez adresser un courriel à corpcomm@conferenceboard.ca.

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Yvonne Squires, Relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 221, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; Juline Ranger, directrice, Communications, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613-526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca

LIENS CONNEXES
http://www.conferenceboard.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.