L'Île-du-Prince-Édouard ajoute à sa liste provinciale de médicaments l'emballage combiné PERJETA®-HERCEPTIN® pour le traitement du cancer du sein métastatique HER2-positif

Les résidents de l'Île-du-Prince-Édouard se joignent à près de 27 millions de Canadiens de neuf provinces ayant accès à cette importante option thérapeutique pour traiter le cancer du sein métastatique au Canada1.

MISSISSAUGA, ON, le 21 avril 2015 /CNW/ - Les personnes atteintes d'un cancer du sein métastatique HER2-positif et résidant à l'Île-du-Prince-Édouard pourront désormais bénéficier d'une nouvelle option de traitement par l'entremise de la liste des médicaments remboursés de l'Île-du-Prince-Édouard. Le traitement par le pertuzumab (PERJETA®) et le trastuzumab (HERCEPTIN®), en association avec un taxane, a été approuvé dans le traitement du cancer du sein non résécable, localement récurrent ou métastatique surexprimant HER2, quand le cancer métastatique n'a pas été traité préalablement par une chimiothérapie ou un anti-HER2, ou dans le cas d'un patient qui n'a pas fait de rechute dans les six mois suivant l'administration du trastuzumab dans un contexte de traitement adjuvant2.

« Nous sommes ravis de la décision du premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard de consentir cet investissement dans la liste des médicaments remboursés de l'Île-du-Prince-Édouard, ainsi que de la décision de la province de rendre l'emballage combiné PERJETA®-HERCEPTIN® accessible aux patients atteints d'un cancer du sein métastatique HER2-positif », a déclaré M. Ronnie Miller, président-directeur général de Roche Canada. « En tant que chef de file en oncologie, Roche s'engage non seulement à faire avancer la science grâce à ses projets de recherche, mais aussi à collaborer avec des intervenants clés au sein du système de soins de santé afin d'offrir des traitements novateurs aux patients qui en ont le plus besoin. »

Au Canada, le cancer du sein est le cancer le plus souvent diagnostiqué chez les femmes3. Il représente 26 % de tous les cas de cancer et la deuxième cause de mortalité chez les femmes2

On parle de cancer du sein métastatique (aussi appelé cancer du sein avancé, secondaire ou de stade IV) lorsque le cancer s'est propagé dans d'autres parties du corps à partir de son foyer d'origine. Très grave, il est la plupart du temps incurable4,5. La durée médiane de survie chez les femmes atteintes de cette forme de cancer du sein est de 2 ans5.

Les femmes atteintes d'un cancer du sein HER2-positif obtiennent un résultat positif au test de dépistage d'une protéine appelée récepteur du facteur de croissance épidermique humain (HER2)6. Cette protéine se retrouve en grande quantité à la surface des cellules cancéreuses HER2-positives. Le cancer du sein HER2-positif représente environ 10 à 20 % des cancers chez l'humain et, en l'absence de traitement, il est associé à une croissance tumorale agressive et à un mauvais pronostic5,7,8. Environ 5 000 femmes en sont atteintes au Canada9.

L'emballage combiné PERJETA®-HERCEPTIN® est également remboursé en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à Terre-Neuve-et-Labrador et au Yukon. Le remboursement de PERJETA® fait toujours l'objet d'un examen au Québec.

À propos de PERJETA®
PERJETA® (pertuzumab), en association avec le traitement standard actuel (HERCEPTIN® [trastuzumab] et la chimiothérapie par le docetaxel), est approuvé par Santé Canada dans le traitement du cancer du sein métastatique HER2-positif, quand le cancer métastatique n'a pas été traité préalablement par une chimiothérapie ou par un anti-HER210.

L'homologation de PERJETA® par Santé Canada est largement fondée sur l'étude de phase III CLEOPATRA. Dans cette étude, les sujets ayant reçu à la fois PERJETA®, HERCEPTIN® et une chimiothérapie par le docetaxel ont bénéficié de 6,1 mois additionnels (valeur médiane) avant l'aggravation du cancer (survie sans progression), comparativement aux résultats observés avec le traitement standard (HERCEPTIN® plus chimiothérapie par le docetaxel uniquement) (survie sans progression médiane : 18,5 vs 12,4 mois; rapport des risques instantanés [RRI] = 0,62; < 0,0001)10,11. De plus, l'association de PERJETA®, HERCEPTIN® et la chimiothérapie par le docetaxel a prolongé significativement la vie des sujets atteints d'un cancer du sein métastatique HER2-positif non préalablement traités (survie globale), comparativement aux résultats observés avec HERCEPTIN®, la chimiothérapie par le docetaxel et un placebo. Dans cette étude, le risque de décès a été réduit de 34 % chez les sujets ayant reçu PERJETA®, comparativement à ceux ayant seulement reçu HERCEPTIN® et la chimiothérapie par le docetaxel (RRI = 0,66; = 0,0008)12. Au moment de l'analyse des données, qui appuyaient la présentation réglementaire du produit au Canada, la survie médiane globale n'avait pas encore été atteinte puisque plus de la moitié des sujets recevant l'association comprenant PERJETA® étaient toujours en vie11. Les données finales sur la survie globale de l'étude CLEOPATRA ont été présentées lors du congrès de la European Society for Medical Oncology (ESMO) en septembre 2014. L'association de PERJETA®, HERCEPTIN® et la chimiothérapie offrirait un blocage plus complet des voies de signalisation du HER.

À propos de Roche
Roche, dont le siège social se situe à Bâle, en Suisse, est un leader dans le domaine des soins de santé axés sur la recherche, alliant son expertise dans les domaines pharmaceutique et diagnostique. Leader mondial en biotechnologie, Roche offre une variété de produits qui se démarquent clairement dans le domaine de l'oncologie, des maladies infectieuses, de l'inflammation, du métabolisme et des neurosciences. Roche est également un leader mondial du diagnostic in vitro et du diagnostic histologique du cancer, et un pionnier dans la prise en charge du diabète. La stratégie de Roche en matière de soins de santé personnalisés vise à offrir des médicaments et des outils diagnostiques qui se traduisent par une amélioration tangible de la santé, de la qualité de vie et de la survie des patients. En 2012, Roche comptait plus de 82 000 employés à l'échelle mondiale et a investi près de 8 milliards de francs suisses dans la recherche et le développement. Les ventes du groupe s'élevaient à 45,5 milliards de francs suisses. Genentech, aux États-Unis, fait maintenant partie du Groupe Roche à part entière. Roche détient également une participation majoritaire dans Chugai Pharmaceutical, au Japon. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Internet du groupe, à l'adresse www.roche.com.

Toutes les marques de commerce mentionnées sont protégées par la loi.

Avertissement : mise en garde concernant les énoncés de nature prospective
Ce document peut contenir des énoncés de nature prospective, reconnaissables par des termes tels que « croit », « s'attend » « prévoit », « projette », « devrait », « veut », « estime », « futur » ou d'autres expressions comparables, ou par la présentation, entre autres, de stratégies, d'objectifs, de plans ou d'intentions. Plusieurs facteurs peuvent faire en sorte que les résultats réels obtenus ultérieurement diffèrent substantiellement de ceux qui figurent dans les énoncés de nature prospective compris dans la présente, à savoir : (1) prix et initiatives des concurrents en ce qui concerne les produits; (2) évolution des lois, de la réglementation et de la conjoncture économique; (3) retard ou refus d'homologation par les organismes de réglementation ou délai ou incapacité à commercialiser des produits; (4) fluctuations des taux de change et des conditions générales du marché financier; (5) incertitudes quant à la découverte, au développement ou à la commercialisation de nouveaux produits ou de nouvelles utilisations de produits existants, incluant mais non de façon restrictive les résultats négatifs d'études cliniques ou de projets de recherche, ou des effets indésirables inattendus de produits commercialisés ou en développement; (6) pressions gouvernementales accrues sur les prix; (7) interruptions de la production; (8) perte des droits de propriété intellectuelle ou incapacité à obtenir leur protection adéquate; (9) litiges; (10) pertes de membres clés du personnel de direction ou d'autres employés; et (11) mauvaise publicité et couverture médiatique. L'énoncé concernant la croissance des bénéfices par action de Roche ne constitue pas une prévision des bénéfices et ne signifie pas non plus que les profits ou les bénéfices par action pour la période en cours ou à venir seront nécessairement égaux ou supérieurs aux profits ou aux bénéfices réalisés antérieurement.

Références
__________________________________________________
1     Statistique Canada, « Population par année, par province et territoire ». Accessible en ligne à l'adresse http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/demo02a-fra.htm. Consulté le 10 avril 2015.
2       Bureau du premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, "New $1.5 million investment will provide Islanders with access to 18 new medications," accessible en ligne à l'adresse http://www.gov.pe.ca/newsroom/index.php3?number=news&lang=E&newsnumber=10163. (consulté le 10 avril 2015.
3     Société canadienne du cancer. Accessible en ligne à l'adresse http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/breast/statistics/?region=on. Consulté le 9 avril 2014.
4     Réseau canadien du cancer du sein. Accessible en ligne à l'adresse http://www.cbcn.ca/index.php?pageaction=content.page&id=125&lang=fr. Consulté le 9 avril 2014.
5     BC Cancer Agency. Accessible en ligne à l'adresse http://www.bccancer.bc.ca/HPI/CancerManagementGuidelines/Breast/Management/MetastaticBreastCancer.hm Consulté le 9 avril 2014.
6     Chia et al. Human Epidermal Growth Factor Receptor 2 Overexpression As a Prognostic Factor in a Large Tissue Microarray Series of Node-Negative Breast Cancers, Journal Of Clinical Oncology. 2008;26:5697-5700.
7     Ross et al. The HER-2 Receptor and Breast Cancer: Ten Years of Targeted Anti-HER-2 Therapy and Personalized Medicine, The Oncologist. 2009;14:320-368.
8     Wolff et al. American Society of Clinical Oncology/College of American Pathologists Guideline, Recommendations for Human Epidermal Growth Factor Receptor 2 Testing in Breast Cancer, Arch Patho Lab Med 2007;101:18-43.
9     Tell Her 2. Accessible en ligne à l'adresse http://tellher2.ca/her2/. Consulté le 9 avril 2014.
10   Monographie de PERJETA® datée du 12 avril 2013, Hoffmann-La Roche Limitée.
11   Baselga J, Cortes J, Sung-Bae K, et al. Pertuzumab plus trastuzumab plus docetaxel for metastatic breast cancer. N Engl J Med. 2012; 366:109-110.
12   Swain SM, et al. Pertuzumab, trastuzumab, and docetaxel for HER2-positive metastatic breast cancer (CLEOPATRA study): overall survival results from a randomised, double-blind, placebo-controlled, phase 3 study. Lancet Oncol 2013; 14:461-471.

SOURCE Roche Canada

Renseignements : Naziah Lasi-Tejani, Roche Canada, 905-542-5598, Naziah.Lasi-Tejani@Roche.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.