Libération de visons dans une ferme d'élevage de Saint-Jude en Montérégie - Le ministre Lessard rappelle qu'aucun compromis n'est fait pour la santé et la protection des animaux

QUÉBEC, le 20 août 2014 /CNW Telbec/ - Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Laurent Lessard, tient à réitérer que tous les efforts sont faits pour s'assurer quotidiennement que les visons et les renards de la ferme d'élevage de Saint-Jude en Montérégie reçoivent les soins requis et que leurs conditions de vie sont respectées en tout point.

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs ne ménage aucun effort pour s'assurer que les animaux vivent dans des installations conformes. Des mesures de correction strictes ont été transmises au propriétaire de l'élevage et les conditions de garde des animaux sont en nette amélioration. « Je tiens à rassurer les citoyens : des mesures de correction strictes ont été appliquées et l'état de santé des animaux progresse de jour en jour. Le Ministère, les agents de la faune et les vétérinaires travaillent quotidiennement à la protection des animaux et aucun compromis n'est possible en ce qui a trait à leur santé et leurs conditions de vie. Des visites fréquentes ont toujours lieu et les soins qui leur sont prodigués se poursuivent. »

De plus, le ministre Lessard demande la collaboration de la population afin d'éviter des débordements liés à un événement fâcheux relatif à des individus qui se seraient introduits par effraction dans un des hangars de la ferme d'élevage de Saint-Jude en Montérégie et qui auraient libéré plus de 3000 visons, en plus de vandaliser le système d'alimentation en eau des animaux.

« La libération dans la nature de visons en captivité n'aide en rien la protection des animaux d'élevage, ni celle des animaux sauvages du secteur; l'écosystème n'a pas la capacité d'accueillir ces animaux, ce qui peut menacer leur survie. Je demande à la population de laisser le Ministère et ses partenaires jouer leur rôle de protection de la faune », a déclaré le ministre Lessard.

Comme ces animaux n'ont jamais vécu en milieu naturel, plusieurs d'entre eux risquent rapidement de mourir de faim, car ils ne parviendront pas à subvenir à leurs besoins. De plus, les visons qui tenteront de se nourrir peuvent causer des dommages à la faune ainsi qu'aux fermes voisines en s'attaquant aux petits animaux domestiques, tels que la volaille et les lapins. Depuis le début de leurs interventions, les agents de protection la faune ont inspecté à 14 reprises les installations de l'éleveur et au moins 5 constats d'infraction seront délivrés pour non-respect du Règlement sur les permis de garde des animaux en captivité.

Les citoyens sont invités à poursuivre leur collaboration en signalant tout acte de braconnage ou geste allant à l'encontre du patrimoine faunique du Québec ou de ses habitats au 1 800 463-2191 ou par Internet au mffp.gouv.qc.ca/faune/SOS-braconnage/. Ce service est gratuit et confidentiel.

Source :
Laura Lizotte
Cabinet du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs
Tél. : 418 643-7295

SOURCE : Cabinet du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs

Renseignements : Laura Lizotte, Cabinet du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Tél. : 418 643-7295


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.