L'explosion démographique de l'après-guerre à l'origine d'une crise des
ventes d'automobiles en Amérique du Nord, selon Études économiques Scotia

- La croissance du nombre d'acheteurs potentiels de véhicules neufs baissera à un creux jamais atteint en cinquante ans

TORONTO, le 26 févr. /CNW/ - Les ventes de véhicules à l'échelle mondiale continuent de progresser. En janvier, les achats ont affiché une croissance à deux chiffres pour un quatrième mois de suite, surtout grâce aux volumes qui ont plus que doublé en Chine, le plus vaste marché de l'automobile dans le monde, selon le dernier rapport Marché mondial de l'automobile, publié aujourd'hui par Études économiques Scotia.

"L'économie mondiale et le secteur de l'automobile en sont aux premiers stades d'une reprise cyclique qui se traduira, au Canada et aux États-Unis, par une progression des ventes de voitures et de camionnettes, au-delà de 13 millions d'unités en 2010, par rapport à 11,9 millions l'an dernier", a déclaré Carlos Gomes, économiste principal, Études économiques Scotia. "Cependant, une croissance démographique défavorable et le départ à la retraite des enfants du baby-boom freineront la demande de véhicules au cours des prochaines décennies, laissant l'industrie automobile de plus en plus dépendante de la demande pour les véhicules de remplacement.

"Alors que la génération Y deviendra aussi de plus en plus importante pour l'industrie automobile, la croissance de la population en âge d'acheter des véhicules devrait ralentir à son rythme le plus lent en plus de cinquante ans", a poursuivi M. Gomes.

Le rapport indique que les enfants du baby-boom, nés entre 1945 et 1963, ont eu une énorme influence sur le marché de l'automobile en Amérique du Nord, soit au Canada et aux États-Unis. Ils ont en effet fait passer les achats de véhicules neufs d'une moyenne de 10 millions d'unités par année dans les années 1960 à un pic de 17,4 millions d'unités pendant la dernière décennie.

Des études indiquent que cette génération représente encore plus de la moitié de tous les acheteurs de véhicules neufs et environ 60 % de tous les conducteurs. Cependant, les personnes de cette tranche d'âge commencent à partir à la retraite et la population nord-américaine des 65 à 70 ans augmentera de près de 5 % par an au cours des cinq prochaines années. Par contre, le nombre de jeunes conducteurs de 16 à 29 ans augmente au rythme le plus faible depuis le milieu des années 1990. En Amérique du Nord, cette évolution viendra réduire la croissance de la population en âge d'acheter des véhicules, à 0,6 % par an au Canada pendant la prochaine décennie, et à un pourcentage à peine plus élevé aux États-Unis.

"Il s'agit d'un net ralentissement par rapport à la croissance annuelle moyenne de la population en âge de conduire qui était de 1,4 % au cours des cinquante dernières années", a souligné M. Gomes. "La croissance de la population en âge d'acheter un véhicule ralentit déjà depuis 2007, mais le déclin ira en s'intensifiant et persistera jusqu'en 2030."

L'industrie de l'automobile compte sur la génération Y pour contrebalancer en partie le départ à la retraite des enfants du baby-boom, mais la baisse marquée du nombre de conducteurs parmi les retraités aura une incidence négative énorme sur la demande de véhicules neufs.

"Cette situation deviendra plus évidente vers 2013, une fois que le nombre de Nord-américains de 60 ans et plus dépassera le nombre de jeunes acheteurs potentiels de véhicules", a affirmé M. Gomes. "De plus, à la différence de leurs parents et de leurs frères et sœurs plus âgés, beaucoup de jeunes de la génération Y remettent à plus tard l'obtention d'un permis de conduire."

Les véhicules de remplacement à la rescousse

"Sur une note positive, de nombreux représentants de la génération du baby-boom et leurs enfants, au Canada et aux États-Unis, conduisent encore de vieux véhicules, dont beaucoup devront être remplacés au cours des prochaines années", a souligné M. Gomes.

L'âge médian du parc automobile aux États-Unis atteint le chiffre record de 9,4 ans, et près de la moitié des 250 millions de voitures et de camions sur les routes a au moins 10 ans. Dans le passé, presque 6 % du parc automobile des États-Unis était remplacé chaque année, et trois millions d'unités de plus étaient le fait de nouveaux acheteurs. Le taux de mise à la ferraille est encore plus important au Canada, où en moyenne 7 % du parc automobile est remplacé chaque année. Le nombre de mises à la ferraille a baissé, à moins de 6 %, au Canada en 2009, mais devrait augmenter au cours de l'année qui vient, ce qui contribuera à contrecarrer les tendances démographiques défavorables qui se dessinent.

Études économiques Scotia propose à sa clientèle une analyse approfondie des facteurs qui façonnent les perspectives du Canada et de l'économie mondiale, notamment l'évolution macroéconomique, les tendances des marchés de change et des capitaux, le rendement des produits de base et de l'industrie ainsi que les enjeux relatifs aux politiques monétaires, fiscales et gouvernementales.

SOURCE Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements : Renseignements: Carlos Gomes, Études économiques Scotia, (416) 866-4735, carlos_gomes@scotiacapital.com; Robyn Harper, Relations publiques, Banque Scotia, (416) 933-1093, robyn_harper@scotiacapital.com

Profil de l'entreprise

Banque Scotia - Rapports économiques

Renseignements sur cet organisme

Banque Scotia

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.