L'expertise et la recherche se conjuguent au profit des enfants de familles séparées en grand conflit

- SIGNATURE D'UN PROTOCOLE EXPÉRIMENTAL -

MONTRÉAL, le 12 sept. 2012 /CNW Telbec/ - L'actualité nous rappelle souvent l'existence de drames familiaux dans lesquels des enfants sont pris en otage par leurs parents lors de disputes. Des drames qui ont trop souvent comme toile de fond des séparations douloureuses entre les parents alors que les enfants vivent un conflit de loyauté important. Ainsi, à compter du 15 octobre 2012, des couples séparés, en grand conflit, pourront bénéficier d'un projet expérimental novateur visant à leur offrir un service sur mesure de coordination parentale.

Relevant du service expertise et médiation du Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire (CJM-IU), celui-ci sera aussi rattaché à la Cour supérieure du Québec, à Montréal et financé par le Ministère de la Justice. Il permettra de tirer le meilleur profit des expertises respectives des organisations partenaires de ce projet et, à terme, un meilleur usage du système judiciaire ainsi que la baisse de récurrence des signalements à la direction de la protection de la jeunesse (DPJ) dans ces situations particulières. Ce projet fera également l'objet d'une recherche par la docteure Francine Cyr psychologue de l'Université de Montréal sous l'égide du Centre de recherche du CJM-IU.

« À titre d'institut universitaire dans le domaine de la violence chez les jeunes il est en notre devoir au CJM-IU d'être le fer de lance de telles initiatives. Le projet qui verra le jour le 15 octobre prochain implique le travail concerté de l'Association internationale francophone des intervenants auprès des familles séparées (AIFI), le Barreau du Québec, le Centre jeunesse de Montréal- Institut universitaire, la Cour Supérieure du Québec et le Ministère de la Justice du Québec. Il s'agit d'une illustration patente à quel point la mise à contribution des forces vives et de l'expertise socio-juridique de partenaires de très grande qualité au profit d'enfants, de jeunes et de familles en très grande difficulté est importante dans notre société » a souligné d'entrée de jeu monsieur Jean-Marc Potvin, directeur général du CJM-IU.

Origines du projet

« Les professionnels œuvrant auprès des familles déchirées par des conflits relatifs à une séparation ont constaté que les services usuels d'aide aux familles séparées ne répondent pas toujours de façon optimale à leurs besoins particuliers. Ces familles ont tendance à sur-utiliser les services disponibles. Des situations qui provoquent la détresse des enfants pris dans cette spirale de conflits et de procédures et desquelles résulte également une grande insatisfaction de la part des parents ainsi qu'un sentiment d'impuissance de la part des professionnels impliqués » indique madame Lorraine Filion, présidente de l'AIFI et chef de service retraitée du service de médiation expertise au CJM-IU. Les résultats du projet de recherche de docteur Cyr viseront à apprécier la pertinence de poursuivre le projet et, le cas échéant, pousser également la recherche pour permettre d'en étendre les résultats à d'autres populations.

Qu'est-ce que la coordination parentale

La coordination parentale est un mode alternatif de gestion des conflits axé principalement sur l'intérêt des enfants. On peut le définir comme une nouvelle approche pour aider les familles séparées, à haut conflit, à se centrer sur les besoins de leurs enfants. Le coordonnateur parental y agit à la fois comme catalyseur, comme éducateur et comme agent de liaison avec les autres ressources. Il devient en quelque sorte  un défenseur des droits et des besoins de l'enfant, un auxiliaire de justice. Ce rôle sera assuré par un avocat et un travailleur social, médiateurs accrédités ayant reçu une formation spécifique à la coordination parentale, tous deux seront à l'emploi du service médiation et expertise du CJM-IU.

Le Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire (CJM-IU) offre annuellement des services à plus de 13 000 enfants, jeunes et familles en difficulté en vertu de la Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ), la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents (LSJPA) et la Loi sur la santé et les services sociaux (LSSSS. Les services sont dispensés directement dans la communauté (65%) ou en hébergement (35%). Ces enfants ont été négligés, abandonnés, victimes de violence psychologique, physique ou sexuelle. Certains ont été confrontés à des difficultés majeures : pauvreté, violence conjugale, problème de santé mentale. D'autres ont des troubles de comportement graves. Le CJM-IU offre également tout le soutien aux parents à travers ses différents programmes. La Fondation du Centre jeunesse de Montréal recueille des fonds pour soutenir et de développer des projets complémentaires nécessaires au développement harmonieux des enfants. Depuis 2009, 1900 projets totalisant 1 500 000$ en dons ont été financés et permis de rejoindre 10 000 jeunes. www.facebook.com/cjmiu.fanpage www.facebook.com/fondationcjm                                                        


SOURCE : CENTRE JEUNESSE DE MONTREAL - INSTITUT UNIVERSITAIRE (CJM-IU)

Renseignements :

Jocelyne Boudreault
Agente d'information-Bureau des communications et des relations avec la communauté
Centre jeunesse de Montréal-Institut universitaire
514 593-3979/ 514 209-9943
jocelyne.boudreault@cjm-iu.qc.ca
www.centrejeunessedemontreal.qc.ca
www.icijechangelemonde.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.