L'étude TAILORx révèle que 99 % des femmes avec un résultat de Recurrence Score(MD) bas au test Oncotype DX(MD) n'ont pas de récidive du cancer du sein après cinq ans d'hormonothérapie seule

La revue New England Journal of Medicine publie les résultats prometteurs de l'une des plus vastes études jamais menées sur un traitement adjuvant du cancer du sein

TORONTO, le 28 sept. 2015 /CNW/ - Genomic Health a annoncé aujourd'hui le dévoilement des premiers résultats[i] de Trial Assigning IndividuaLized Options for Treatment (Rx), ou TAILORx, une vaste étude prospective multicentrique financée par le National Cancer Institute (NCI) des États-Unis et qui inclut des patientes canadiennes. Cette étude a permis de démontrer que, chez les patientes atteintes d'un cancer du sein à un stade précoce et présentant un résultat de Recurrence Score de 10 ou moins au test Oncotype DX qui reçoivent un traitement d'hormonothérapie seule, sans chimiothérapie, le risque de récidive à distance après cinq ans est de moins de 1 %.

Présentés lors de l'édition 2015 du congrès européen du cancer (ECC2015), les résultats de l'étude, portant sur un groupe de 1 626 patientes dont les résultats de Recurrence Score étaient compris entre 0 et 10, démontrent que pour 99,3 % de celles atteintes d'un cancer HER2 négatif, avec récepteurs œstrogéniques positifs et sans atteinte ganglionnaire, qui respectaient les critères admis pour recommander la chimiothérapie en complément de l'hormonothérapie, il n'y a pas eu de récidive à distance après cinq ans d'un traitement d'hormonothérapie seul. Les résultats sont excellents, quel que soit l'âge de la patiente, ainsi que la taille et le grade de la tumeur.

« Ces nouvelles données cliniques remarquables vont permettre aux femmes dont le score du test Oncotype DX est bas de ne suivre qu'un traitement d'hormonothérapie, sans chimiothérapie, avec beaucoup plus de confiance, se réjouit le professeur André Robidoux M.D, FRCSC, de l'Université de Montréal. Au Québec, nous l'utilisons depuis plusieurs années et il est très encourageant de constater que les résultats de suivi à long terme viennent valider la valeur réelle de ce test génomique. »

L'étude portait sur 10 273 patientes réparties sur 1 182 sites et centres importants de cancérologie dans six pays, dont le Canada. Dans le cadre de TAILORx, le test Oncotype DX était effectué sur chaque patiente afin de mesurer les risques de récidive et d'administrer le traitement approprié. Cette étude vise à évaluer les effets de la chimiothérapie uniquement chez les patientes avec un résultat de Recurrence Score moyen, puisque des travaux précédents utilisant le test Oncotype DX ont déjà confirmé que la chimiothérapie adjuvante était bénéfique pour les patientes avec un résultat de Recurrence Score élevé et n'avait que peu, voire pas, d'intérêt pour celles avec un résultat de Recurrence Score bas. Tel que prévu par le protocole de l'étude, le comité de surveillance des données et de l'innocuité continuera à assurer le suivi des résultats chez les patientes dont le résultat de Recurrence Score est compris entre 11 et 25 et qui suivent, de façon aléatoire, un traitement de chimiothérapie ciblant les tumeurs endocrines ou d'endocrinothérapie seule.

« À ce jour, plus de 170 000 patientes atteintes du cancer du sein ont décidé de changer de traitement en fonction des résultats du test Oncotype DX. La plupart de celles qui avaient obtenu un score élevé ont pu choisir de suivre une chimiothérapie susceptible de leur sauver la vie, mais la majorité des patientes a pu opter pour une hormonothérapie seule et ainsi s'épargner les effets secondaires de la chimiothérapie, affirme Steven Shak, responsable scientifique en chef, Genomic Health. L'étude approfondie TAILORx menée par ECOG-ACRIN apporte des preuves de qualité 1A validant Oncotype DX comme le seul test multigénique capable d'identifier, chaque année, les dizaines de milliers de patientes qui peuvent se passer de chimiothérapie. »

Genomic Health
Genomic Health, Inc. (NASDAQ : GHDX) est le principal fournisseur au monde de tests diagnostics génomiques permettant d'éviter les traitements excessifs et d'optimiser le traitement des cancers à un stade précoce, ce qui constitue l'un des plus grands défis dans le domaine des soins de santé à l'heure actuelle. La société met à profit son expertise scientifique et commerciale et ses infrastructures de pointe pour traduire des quantités colossales de données génomiques en résultats cliniques exploitables aux fins de la planification des traitements tout au long du parcours médical des patientes atteintes de cancer, du diagnostic au suivi, en passant par le choix du traitement. Elle est basée à Redwood City, en Californie, et son siège social mondial se trouve à Genève, en Suisse. Pour en savoir plus, veuillez visiter le site www.GenomicHealth.com et suivre l'entreprise sur Twitter : @GenomicHealth, Facebook, YouTube et LinkedIn.

Le présent communiqué comporte des énoncés prospectifs au sens attribué au terme « forward-looking statements » figurant dans la Private Securities Litigation Reform Act de 1995, notamment en ce qui concerne les avantages du test pour les médecins, les patients et les payeurs. Les énoncés prospectifs sont assujettis à des risques et à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels diffèrent considérablement. Les résultats avancés ne doivent donc pas être interprétés comme une indication des rendements futurs. Ces risques et ces incertitudes comprennent, entre autres, la capacité des résultats du test à influer sur le choix du traitement; les risques et les incertitudes associés à la réglementation applicable aux tests de l'entreprise; les résultats des études cliniques; l'applicabilité des résultats de l'étude clinique aux résultats réels; le risque que l'entreprise puisse ne pas atteindre ou maintenir des niveaux de retour sur investissement suffisants, que ce soit au pays ou à l'étranger, pour ses tests actuels et pour ceux qu'elle pourrait mettre au point à l'avenir; les risques liés à la concurrence; des coûts ou des retards non prévus associés aux efforts de recherche et développement; et les autres risques mentionnés dans les rapports de l'entreprise déposés auprès de la Securities and Exchange Commission, notamment ceux indiqués dans le rapport trimestriel de l'entreprise figurant sur le formulaire 10-Q pour l'exercice clos au 30 juin 2015. Ces énoncés prospectifs n'ont valeur qu'à la date des présentes. Genomic Health se dégage de toute obligation de mettre à jour ces énoncés prospectifs.

REMARQUE : Le logo Genomic Health, Oncotype, Oncotype DX, Recurrence Score, et DCIS Score sont des marques de commerce ou des marques déposées de Genomic Health, Inc. Toutes les autres marques de commerce ou de service appartiennent à leurs propriétaires respectifs.

SOURCE Genomic Health, Inc.

Renseignements : ou demande d'entrevue : Victoria Steiner, Directrice, Relations avec les médias, Amérique du Nord, Genomic Health, 415-370-5804; Abby Radovski, Thornley Fallis, 416-515-7517, poste 328

Profil de l'entreprise

Genomic Health, Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.