Lettre ouverte du directeur général de l'Association québécoise des CPE - Pourquoi le gouvernement s'en prend-il aux parents?

MONTRÉAL, le 16 sept. 2014 /CNW Telbec/ - Louis Senécal est le directeur général de l'Association québécoise des CPE (AQCPE) et a fait parvenir cette lettre ouverte portant sur la politique familiale aux médias.

Le gouvernement Couillard envisagerait une série de mesures qui diminueront le taux de natalité au Québec. D'abord sabrant le principe de l'universalité dans les services de garde, ce sont maintenant les conditions du congé parental, qui pourtant s'autofinance, qui seraient dans la mire libérale. Certains diront que le gouvernement n'a encore rien décidé, mais en affirmant que « tout est sur la table » il choisit d'alarmer plutôt que d'avoir une vision et du leadership. Il se rend complice d'une attaque en règle contre la politique familiale responsable d'un « baby boom », d'une augmentation du taux d'emploi des femmes de deux fois supérieur à celui de l'Ontario et d'une hausse de 5,1 milliards de dollars du PIB due à leur travail. Mais où se trouve la ministre de la Famille pendant que les vrais décideurs sont en train de démanteler son ministère?

Comme le gouvernement Couillard ne semble reconnaitre qu'un argumentaire financier quand il parle de services éducatifs, il est essentiel de déboulonner certains des mythes qu'il entretient :

  1. Où sont ces riches qui doivent payer plus? : Le gouvernement estime qu'une famille cumulant 70 000$ de revenu annuel (par exemple de 2 fois 35 000$) est une famille riche. Or, les parents ayant de très jeunes enfants sont au début de leur carrière, quand ils ont la chance d'avoir un emploi. Parmi ces familles, rares sont celles pouvant se payer une maison ou un RÉER, la grande majorité de ces parents de classe moyenne lutte déjà pour équilibrer son budget.
  2. Prendre un congé parental est un luxe? D'une part moins de parents de la classe moyenne pourraient se payer un service de garde, mais en plus le gouvernement les forcerait à retourner rapidement sur le marché du travail. Les Anglophones ont une expression pour cela : « Damn if you do, damn if you don't ».
  3. Un troisième enfant est un « luxe » que le Québec ne peut se payer? Il n'est pas loin le jour où les familles cumulant un revenu familial de 70 000$ devront opter entre un troisième enfant ou l'achat d'une première maison. Une augmentation du double de la tarification des services de garde représenterait 840$ par mois.
  4. Le spectre de la réduction du taux de natalité est-il farfelu? La politique familiale implantée en 1996 par le gouvernement de Lucien Bouchard dans le cadre du Sommet sur l'économie et l'emploi - pourtant voué à l'atteinte de l'équilibre budgétaire - a provoqué un « baby boom ». Les statistiques rendent justice aux démographes : porter atteinte à cette politique pose un risque démographique.

 

Dans ce gouvernement, celle qui devrait défendre les familles, loin d'être rassurante, nous indique que nous avons toutes les raisons d'être inquiets. Si la ministre de la Famille est à ce point alarmiste, ce sont les quelques 400 000 parents d'enfants de 5 ans et moins qui forceront le dialogue avec les vrais décideurs de ce gouvernement, qui s'attaque encore une fois à la classe moyenne sans lui donner voix au chapitre.

Louis Senécal est le directeur général de l'Association québécoise des CPE (AQCPE)

L'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) est un réseau d'entreprises d'économie sociale représentant les intérêts de la très grande majorité des centres de la petite enfance et bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial, partout au Québec. L'AQCPE est reconnue auprès de ses nombreux partenaires comme un acteur de premier plan en petite enfance et sa mission est d'exercer un leadership national sur l'ensemble des enjeux liés aux services éducatifs et de garde à l'enfance.

www.aqcpe.com - www.twitter.com/aqcpe - www.facebook.com/aqcpe

 

SOURCE : Association québécoise des centres de la petite enfance

Renseignements : Geneviève Blanchard, Chef des relations publiques, Tél. : 514 326-8008, poste 218, Tél. (sans frais) : 1 888 326-8008, Cell : 438-837-6700, Courriel : genevieve.blanchard@aqcpe.com

LIENS CONNEXES
http://www.aqcpe.com

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.