L'été, c'est la haute saison pour la sexualité - Mais un nouveau sondage révèle que les Québécois ne « performent » pas sous la couette

BOUCHERVILLE, QC, le 17 juin 2015 /CNW Telbec/ - Lorsque la température se réchauffe, la sexualité des Québécois en fait tout autant - mais un nouveau sondage montre toutefois que ça ne se passe pas toujours très bien sous la couette.

Selon les résultats d'un sondage effectué par Léger rendus publics aujourd'hui, plus de la moitié (57 %) des Québécois sexuellement actifs admettent avoir déjà été préoccupés par leur performance sexuelle ou par leur faible libido, ou par celles de leur partenaire1. Malgré les conséquences négatives que ces préoccupations peuvent avoir sur leur relation et leur bien-être, près de 7 Québécois sur 10 (68 %) n'ont pas envisagé parler à un médecin de leur performance ou de leur désir sexuel, et 29 % admettent ne pas se sentir à l'aise du tout d'aborder la sexualité avec leur médecin.

Les constats de ce sondage surviennent au moment où les Québécois se préparent à l'éveil estival de leur sexualité. Près des deux tiers (63 %) des Québécois sexuellement actifs affirment être plus susceptibles  d'avoir des relations sexuelles pendant les vacances d'été qu'à tout autre moment de l'année.

« Alors que les Québécois amorcent leur saison la plus active sexuellement, il est troublant de constater que la moitié d'entre eux ne retirent pas autant de plaisir de leur vie sexuelle qu'ils le pourraient. Il est également triste que les personnes préoccupées par leur performance sexuelle ou leur libido n'obtiennent pas l'aide dont elles ont besoin », a déclaré Dr Michael Krychman, obstétricien et gynécologue diplômé de la Faculté de Médecine de l'Université McGill et spécialiste clinique en sexualité.

Les préoccupations sexuelles sont communes et touchent un grand nombre de Québécois. À titre d'exemple :

  • On estime que les troubles du désir et de l'excitation sexuels chez la femme, troubles classés dans le DSM-5 et caractérisés par un manque de désir et d'excitation sexuels, affectent 4 femmes sur 10, la prévalence étant la plus élevée chez les femmes âgées de 45 à 64 ans2. Cet état entraîne des conséquences tant physiques qu'émotionnelles : les femmes aux prises avec des troubles du désir et de l'excitation sexuels peuvent ressentir un état de dépression persistant et rencontrer des difficultés dans leurs relations.
  • L'éjaculation précoce est définie par la Société International de Médecine sexuelle comme une éjaculation qui arrive moins d'une minute après la pénétration, ou l'incapacité de pouvoir retarder l'éjaculation, à toutes, ou presque toutes les pénétrations. Des études démontrent qu'entre l'adolescence et 59 ans, près de 30% des hommes ont indiqués avoir souffert d'éjaculation précoce au cours des 12 derniers mois3.

« Les préoccupations sexuelles communes, comme les troubles du désir et de l'excitation sexuels chez la femme et l'éjaculation précoce, sont d'autant plus difficiles qu'elles sont mal comprises ou demeurent tabou. Les femmes souffrent en silence. La première étape consiste à responsabiliser les gens à l'égard de leur sexualité et à développer des aptitudes de communication pour aborder le sujet avec leur professionnel de la santé. Les personnes aux prises avec ces préoccupations doivent être informées que des solutions pratiques, cliniques et abordables sont disponibles. Même si les couples doivent améliorer et entretenir leurs relations intimes, ils doivent également savoir que leur professionnel de la santé peut leur recommander des produits sécuritaires, efficaces et facilement disponibles », a affirmé Dr Krychman.

Deux traitements sans hormones, disponibles sans ordonnance, ont récemment été approuvés par Santé Canada et seront disponibles au comptoir des pharmacies canadiennes :

  • Zestra®, un traitement topique médicamenteux sans hormones qui améliore la neurosensibilité locale et augmente la vasodilatation dans la vulve. Deux essais cliniques dont les résultats ont été publiés dans le Journal of Sex & Marital Therapy démontrent que Zestra® améliore significativement le désir, l'excitation et la satisfaction sexuels chez la femme : plus de 50% des femmes ont noté une amélioration de leur satisfaction sexuelle après avoir utilisé le produit à plusieurs reprises4. Zestra est disponible dès maintenant en pharmacie.
  • UXOR, est un analgésique qui contient de la benzocaïne. Le traitement fonctionne en désensibilisant les nerfs du pénis, permettant ainsi à l'homme d'avoir un meilleur contrôle sur son orgasme, à réduire son besoin d'éjaculer sans minimiser son plaisir sexuel. UXOR sera disponible en pharmacie au début du mois d'août 2015.

EN BREF - LE SONDAGE DE LÉGER SUR LA SEXUALITÉ AU CANADA :

  • Le mythe de la Saint-Valentin ? La majorité (62 %) des Canadiens sexuellement actifs sont plus susceptibles d'avoir davantage de relations sexuelles pendant les vacances d'été, contre seulement 44 % pendant l'hiver.
  • Le français est la langue de l'amour, et les Québécois sont de loin les Canadiens les plus susceptibles d'avoir une sexualité active pendant les vacances d'été : 63,3 % identifient l'été comme la haute saison de leur sexualité, contre 57,5 % des Ontariens. Les Québécois sont également les plus susceptibles d'être d'accord avec l'affirmation selon laquelle les relations sexuelles sont plus agréables l'été (47,1 %).
  • Un fossé sexuel entre les générations ? Seulement 73% des Canadiens de 65 ans et plus se disent à l'aise de discuter de sexualité avec leur(s) partenaire(s), contre 81 % chez les 18 à 34 ans et un impressionnant 79 % chez les 35 à 44 ans. Cela dit, les Canadiens dans leur âge d'or sont plus susceptibles de consulter un professionnel de la santé, 70 % des répondants âgés de 65 ans et plus affirmant être à l'aise de discuter de leur sexualité avec leur médecin.

Pour plus de renseignements, veuillez visiter Sexualiteetsante.ca 

A propos d'Orimed

Poussée par une volonté d'innover, Orimed développe des traitements ciblés. Orimed concentre ses efforts pour trouver des solutions qui répondent aux besoins des patients et aux exigences des médecins. Orimed est une compagnie pharmaceutique canadienne privée.

1: Source: sondage réalisé en ligne auprès de 1531 Canadiens entre le 6 et le 9 avril 2015 sur la plateforme numérique de Leger, LegerWeb. Un échantillon tiré au sort de la même taille générerait une marge d'erreur de +/- 2,5 %, 19 fois sur 20.

2: Source: Société des obstétriciens et gynécologues du Canada, Masexualite.ca, Dysfonctionnement sexuel : http://www.masexualite.ca/fr/health-care-professionals/sexual-dysfunction 

3: Source:  Laumann, E.O. et al. (1999). « Sexual Dysfunction in the United States: Prevalence and Predictors ». Journal of the American Medical Association 281 (6): 537-44. doi:10.1001/jama.281.6.537. PMID 10022110.

4 Ferguson D.M. , Hosmane B. and Heiman J. R. 'Randomized, Placebo-Controlled, Double-Blind, Parallel Design Trial of the Efficacy and Safety of Zestra® in Women With Mixed Desire/Interest/Arousal/Orgasm Disorders', Journal of Sex & Marital Therapy, 2010, 36: 1, 66 -- 86  

 

SOURCE Orimed

Renseignements : Le Cabinet de relations publiques NATIONAL: Maxime-Elisabeth Illick, meillick@national.ca, 514-843-2322

Profil de l'entreprise

Orimed

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.