Les visées commerciales transpacifiques de Harper menacent les travailleurs et l'environnement, selon le Syndicat des Métallos

TORONTO, le 21 juin 2012 /CNW/ - L'empressement des conservateurs de Stephen Harper à participer aux négociations sur le Partenariat transpacifique constitue une menace pour les Canadiens, compte tenu du bilan déplorable de ce gouvernement au chapitre des normes environnementales, des droits des travailleurs et de la responsabilité à l'égard du public.

« Les intentions des conservateurs de Harper sont claires : appui indéfectible aux grandes multinationales, abolition des mesures de protection de l'environnement, attaque contre les droits des travailleurs et mépris complet de l'obligation de rendre des comptes au public », a déclaré Ken Neumann, directeur national du Syndicat des Métallos pour le Canada.

« Compte tenu de ces effroyables antécédents, la conclusion d'une entente commerciale transpacifique pourrait fournir à Stephen Harper une nouvelle occasion d'accorder des privilèges particuliers aux investisseurs étrangers, tout en attaquant nos normes du travail et nos normes environnementales », a affirmé M. Neumann.

Après deux années de lobbying, les conservateurs de Harper ont obtenu que le Canada soit invité à se joindre aux négociations sur le Partenariat transpacifique auxquelles participent divers pays, dont les États-Unis, l'Australie, le Chili, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, Singapour et le Vietnam.

Le Canada a déjà conclu des ententes commerciales avec trois pays faisant partie du Partenariat transpacifique, tandis que les six autres membres comptent collectivement pour moins de 1 % des exportations canadiennes, a souligné M. Neumann. Toute augmentation éventuelle des exportations vers ces marchés ne pourrait qu'être négligeable eu égard à l'ensemble de la production et du marché de l'emploi du Canada.

« Le Canada ne doit se joindre au Partenariat transpacifique que si le gouvernement Harper s'engage catégoriquement à protéger la qualité des emplois, les principes du développement durable et les droits des travailleurs », a précisé M. Neumann.

« Le bilan du Canada en matière de transparence est insatisfaisant quand on considère les accords commerciaux, qui sont d'ailleurs de plus en plus négociés en secret et sans véritables consultations publiques. »

« Notre gouvernement doit s'engager à mener des consultations significatives avec la population canadienne, les groupes de la société civile et les syndicats. Les ententes d'une telle importance doivent faire l'objet d'un vote à la Chambre des communes. »

SOURCE Syndicat des Metallos (FTQ)

Renseignements :

Ken Neumann, directeur national des Métallos pour le Canada, 416-544-5951
Bob Gallagher, Communications des Métallos, 416-544-5966, 416-434-2221, bgallagher@usw.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.