Les villes ontariennes toujours engagées sur la voie de la reprise en 2015


FAITS SAILLANTS

  • La région de Kitchener-Cambridge-Waterloo enregistrera cette année la croissance économique la plus rapide des 15 villes nommées dans le rapport.
  • La croissance du produit intérieur brut (PIB) réel de la plupart des villes ontariennes nommées dans le rapport, sauf Kitchener-Cambridge-Waterloo et Oshawa, devrait se situer entre 1 % et 2 %.
  • La faiblesse du dollar canadien et la vitalité de l'économie américaine favorisent la reprise progressive du secteur manufacturier de nombreuses villes cette année.

OTTAWA, le 22 juill. 2015 /CNW/ - Les villes ontariennes demeurent engagées sur la voie de la reprise, mais la croissance continuera d'être modeste, selon la Note de conjoncture métropolitaine : Été 2015 du Conference Board du Canada.

« Il est vrai que la faiblesse du dollar canadien et la vitalité de l'économie américaine pourraient profiter à de nombreuses économies métropolitaines de taille moyenne de l'Ontario en stimulant l'activité manufacturière, déclare Alan Arcand, directeur associé, Centre des études municipales, Conference Board du Canada. Cependant, en raison des contraintes de capacité qui empêchent les investissements des entreprises de redémarrer, la vigueur de la reprise du secteur de la production manufacturière sera limitée, de sorte que la croissance économique globale devrait demeurer modeste. »  

La région de Kitchener-Cambridge-Waterloo pourrait enregistrer la plus forte croissance économique des 15 villes nommées dans le rapport cette année, grâce à une croissance du PIB réel qui devrait se situer à 3,4 % selon les prévisions. Les travaux de construction d'un système léger sur rail stimuleront l'activité du secteur du bâtiment cette année et l'année prochaine, tandis que la solidité continue de l'industrie manufacturière locale et le bilan de la RMR au chapitre de l'innovation l'aideront à affronter les importantes fermetures d'usines et réductions de personnel dans les entreprises. Dans l'ensemble, le marché de l'emploi dans la région demeure convenable, compte tenu d'une hausse de 1,5 % de l'emploi enregistrée en 2014, et de 2,4 % pour cette année selon les prévisions.

Les perspectives pour Oshawa demeurent positives en dépit de certains vents contraires dans l'industrie locale de l'automobile. En particulier, la demande de logements neufs devrait demeurer solide, grâce à la croissance vigoureuse de la population en raison de l'attrait qu'exerce le logement relativement abordable sur les résidents des régions avoisinantes. Du côté de la construction non résidentielle, les travaux de rénovation et d'agrandissement d' Oshawa Centre se poursuivent. Cependant, étant donné que General Motors s'apprête à transférer la production de la Camaro au Michigan, le secteur de la production manufacturière devrait enregistrer une croissance modeste, au mieux. Dans l'ensemble, le PIB réel devrait croître de 2,6 % en 2015, faisant progresser le marché de l'emploi de 1,2 %.

Après plusieurs années de léthargie, l'économie de London s'est ressaisie en 2014, avec une croissance de 1,8 %. Cette année, le PIB réel devrait progresser de 2,1 %, soit sa croissance la plus rapide depuis 2005, grâce à l'intensification de la production dans les secteurs manufacturier et du bâtiment. La valeur des permis de construire a fortement augmenté à London pendant l'hiver, en particulier dans le secteur de la construction non résidentielle. Par conséquent, le Conference Board s'attend à une augmentation de 2,9 % de la production dans le secteur du bâtiment en 2015. L'amélioration de l'économie devrait stimuler le marché de l'emploi à raison de 2,1 % en 2015, enrichissant la région de près de 5 000 emplois.

La hausse des ventes de véhicules aux États-Unis et au Canada profite au secteur de l'automobile de Windsor. Plus particulièrement, les Town & Country de Chrysler et Grand Caravan de Dodge, construits à Windsor, se vendent bien au sud de la frontière. De plus, Fiat Chrysler Automobiles a récemment terminé des travaux de rénovation de 2 G$ à son usine de montage de Windsor en prévision du démarrage de la production d'un nouveau modèle de minifourgonnette. Dans l'ensemble, la production manufacturière locale devrait afficher cette année une croissance de 2,8 % qui, conjuguée à la vigueur du secteur du bâtiment, permettra à Windsor d'enregistrer une croissance globale de 2 % de son PIB réel pour l'année. Le marché de l'emploi local continuera également de progresser, à raison de 3 % en 2015.

L'amélioration enregistrée dans le secteur des services aidera l'économie de St. Catharines-Niagara à croître de 1,8 % cette année. Notamment, la chute du dollar canadien devrait inciter un plus grand nombre d'Américains à traverser la frontière, donnant un coup de pouce à l'importante industrie du tourisme de la région. Conjuguée à la solidité du marché de l'emploi et des revenus, cette chute du dollar devrait stimuler les ventes au détail de 2,9 % cette année et, du coup, accroître de 2,7 % la production dans les secteurs du commerce de gros et de détail.

À Kingston, la croissance du PIB réel devrait s'améliorer, mais demeurer modeste, passant de 0,8 % en 2014 à 1,1 % cette année. Grâce aux importants investissements dans le secteur non résidentiel, qui permettent de contrebalancer le fléchissement du secteur de la construction de logements neufs, le secteur du bâtiment de la ville devrait se redresser cette année. Le secteur des services devrait également s'améliorer, étant donné les solides gains enregistrés dans les secteurs des services aux entreprises, du commerce de gros et de détail et du transport et entreposage.

Le PIB de Thunder Bay enregistrera une croissance de 0,7 % en 2015, en baisse par rapport à 1,2 % en 2014. Bien que le secteur du bâtiment devrait reprendre de la vigueur cette année, les gains réalisés à ce chapitre seront neutralisés par le fléchissement enregistré dans les secteurs des ressources et des services publics et dans le secteur public. Un certain nombre de projets de moyenne envergure alimentent le secteur local de la construction, dont la construction de l'hôtel Delta sur le bord de l'eau et les travaux de rénovation de l'immeuble historique Royal Edward Arms.

La faiblesse du prix du nickel et l'arrêt du projet minier du Cercle de feu limiteront la croissance du PIB de Sudbury à 0,7 % en 2015. Il est résultera une stagnation du marché de l'emploi local, qui progressera d'à peine 0,5 % cette année. En revanche, le secteur du bâtiment de Sudbury devrait à nouveau connaître une certaine croissance cette année, de 1,8 %, après un fléchissement en 2013 et 2014.

Suivez Le Conference Board du Canada sur Twitter

 

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Juline Ranger, directrice associée des Communications, Le Conference Board du Canada, Téléphone : 613 526-3090, poste 431, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca ou Sara-Lynne Levine, spécialiste des relations avec les médias, Le Conference Board du Canada, Tél. : 613 526-3090, poste 294, Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca; Pour les personnes intéressées par des entrevues de qualité professionnelle pour leur station, leur réseau ou leur site Internet, Le Conference Board du Canada dispose d'un studio qui permet des entrevues en duplex (frais de ligne facturés). Nous pouvons aussi vous envoyer sur demande des séquences préenregistrées. Si vous désirez retirer votre nom de notre liste d'envoi, veuillez nous écrire à corpcomm@conferenceboard.ca.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.