Les travailleurs dénoncent la fermeture de l'usine d'AbitibiBowater de
Beaupré

BEAUPRÉ, QC, le 3 oct. /CNW Telbec/ - Les 340 travailleurs et travailleuses de l'usine de papier d'AbitibiBowater de Beaupré, affiliés au Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP), sections locale 138 et 253, et au Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB), section locale 526, s'insurgent contre la décision de l'entreprise de fermer l'usine à compter du 15 octobre prochain.

Malgré une vingtaine de semaines de fermeture, l'usine est rentable avec au-delà de neuf millions de dollars de profit et la création d'un nouveau type de papier.

En 2006, les travailleurs et la direction ont décidé de prendre l'avenir de leur usine en main. Des comités ont été formés pour identifier des possibilités d'améliorer la rentabilité de l'usine et de diminuer les coûts de production.

Ainsi, les travailleurs ont fait de nombreux sacrifices, en acceptant l'abolition d'une quarantaine de postes. Tous les travailleurs et travailleuses ont mis l'épaule à la roue afin d'améliorer la productivité et ainsi garantir l'avenir de l'usine.

La résultante fut une diminution des coûts de l'ordre de 10 millions de dollars et huit records de production. De plus, ce partenariat a permis de développer de nouveaux produits tels que des papiers écologiques novateurs qui nécessitent 50 % moins d'arbres que les papiers traditionnels. Des papiers qui sont exempts de chlore et qui sont fabriqués selon un procédé de production plus vert nécessitant moins d'eau que les papiers traditionnels.

Malgré l'annonce de fermeture de l'usine pour le 15 octobre, les travailleurs et les travailleuses ont réalisé une première mondiale en produisant un papier de 92 brillances à base de pâte mécanique et cela sans aucune émission de gaz à effet de serre. Il faut savoir que l'usine de Beaupré est une usine qui se consacre principalement à la recherche et au développement de nouveaux produits.

Dernièrement, les représentants syndicaux ont rencontré trois ministres du gouvernement Charest soit, Mme Normandeau, M. Gignac, et M. Hamad, ainsi que le député de Montmorency, M. Raymond Bernier, afin de les sensibiliser à leurs difficultés.

Les travailleurs et travailleuses croient en leur usine et ils espèrent rencontrer des représentants du gouvernement fédéral sous peu.

SOURCE SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L'ENERGIE ET DU PAPIER (SCEP) SECTION LOCALE 128

Renseignements : Renseignements: Mario Leclerc, président, section locale 138, SCEP, (418) 805-4228; Jacques Bouchard, président, section locale 253, SCEP, (418) 569-1390; Daniel Johnson, président, section locale 526, SEPB, (418) 827-6464, poste 415; Sources: SCEP, SEPB

Profil de l'entreprise

SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L'ENERGIE ET DU PAPIER (SCEP) SECTION LOCALE 128

Renseignements sur cet organisme

SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L'ENERGIE ET DU PAPIER (SCEP) SECTION LOCALE 253

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.