Les travailleurs de Bombardier parviennent à sauver les prestations de retraite des nouveaux employés

THUNDER BAY, ON, le 12 sept. 2014 /CNW/ - Les membres d'Unifor à Thunder Bay, travailleurs de Bombardier en grève depuis plus de huit semaines, vont bientôt reprendre le travail, après avoir réussi à maintenir des emplois de qualité assortis de bonnes prestations de retraite pour leur communauté.

« Ces travailleurs ont vécu un été difficile, mais ils peuvent retourner au travail fiers d'avoir défendu leurs droits pour les futures générations », a déclaré le président national d'Unifor, Jerry Dias.

Les membres de la section locale 1075 d'Unifor ont ratifié ce matin une nouvelle convention collective qui maintient le régime de retraite à prestations déterminées actuel de l'usine pour les membres actuels et futurs. Les nouveaux employés contribueront au régime de retraite pour un montant de 25 cents de l'heure.

« C'est sur des emplois de qualité que se bâtissent les fortes communautés. Les travailleurs de Bombardier de l'usine de Thunder Bay l'ont bien compris », a ajouté Jerry Dias.

Le président de la section locale d'Unifor, Dominic Pasqualino, a dit que l'entente de trois ans n'a pu être réalisée que grâce à la détermination des membres.

« L'entreprise s'est présentée à la table des négociations avec une longue liste de concessions qui auraient eu de lourdes répercussions négatives sur la future génération de travailleurs », a mentionné Dominic Pasqualino. « L'objectif de cette grève était de protéger l'avenir de Thunder Bay, et de lutter pour défendre des emplois de qualité au sein de notre communauté. »

L'entreprise avait demandé à ce que le régime de retraite à prestations déterminées soit refusé aux nouveaux employés et que les prestations de retraite soient refusées à tout nouvel employé embauché après le 31 décembre 2010. Cette coupe aurait frappé presque 500 employés de l'usine. Les deux demandes ont été rejetées.

Les salaires des employés de l'usine resteront stables pour toute la première année du contrat; ils seront augmentés de 10 cents de l'heure pour chacune des deux années suivantes, et accompagnés d'ajustements au coût de la vie.

Les 900 membres de la section locale 1075 d'Unifor, en grève depuis le 14 juillet, ont rejeté le mois dernier une « dernière offre » patronale dans une proportion de 80 % lors d'un vote ordonné par le ministère du Travail de l'Ontario suivant une requête de Bombardier.

Les travailleurs de Bombardier fabriquent les nouveaux wagons de métro et de tramway pour la Commission de transport de Toronto, ainsi que des wagons destinés au service ferroviaire de banlieue du réseau GO. L'usine a obtenu le contrat de la CTT en vertu d'une politique « Achetez ontarien » que le syndicat a contribué à mettre en place.

Représentant plus de 305 000 travailleurs, Unifor est le plus grand syndicat du secteur privé au Canada. Il a été fondé pendant la fin de semaine de la fête du Travail en 2013, par la fusion du Syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile et du Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier.

SOURCE : Le Syndicat Unifor

Renseignements :

Stuart Laidlaw, représentant national des Communications d'Unifor à Stuart.Laidlaw@Unifor.org ou (cell.) 647-385-4054


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.