Les tendances du marché au cours du deuxième trimestre contredisent les prévisions de risque de bulle immobilière

Royal LePage prévoit une légère hausse du prix des maisons pour le reste de 2013, tandis que le marché immobilier canadien sort de son cycle actuel

TORONTO, le 9 juill. 2013 /CNW/ - Le prix moyen des habitations au Canada a augmenté de 1,2 à 2,7 pour cent au cours du deuxième trimestre de 2013, selon l'Étude sur le prix des maisons et l'Étude sur les prévisions du marché de Royal LePage, qui ont été diffusées aujourd'hui.

D'après l'Étude, des marchés de l'ensemble du pays ont continué d'afficher des gains. Au cours du deuxième trimestre, le prix des maisons standard à deux étages et des maisons individuelles de plain-pied a grimpé de 2,7 pour cent comparativement au trimestre analogue en 2012, atteignant respectivement 419 614 $ et 386 547 $. Pendant la même période, le prix moyen des appartements en copropriété standard a enregistré une hausse plus modeste, augmentant de 1,2 pour cent pour atteindre 248 750 $. Royal LePage prévoit un gain modeste du prix des maisons pendant le reste de 2013, estimant qu'ils devraient progresser de 3,0 pour cent pour l'année complète comparativement à 2012.

Les discussions concernant l'orientation du marché immobilier canadien sont demeurées à l'avant-plan au cours des derniers mois. Un certain nombre d'analystes ont prévu une chute importante des prix en raison des modifications apportées aux règles en matière de prêts hypothécaires vers le milieu de 2012, en plus des préoccupations concernant les niveaux d'endettement des consommateurs, de l'accessibilité à la propriété dans des villes telles que Toronto et Vancouver, et de l'incertitude économique qui persiste à l'échelle mondiale.

« Comme nous l'avons constamment affirmé depuis que le ralentissement économique actuel a commencé à se faire sentir vers la fin du deuxième trimestre de 2012, il s'agit d'une correction cyclique normale entraînant une baisse des ventes de maisons et un repli des prix. Encore une fois, tant pis pour ceux et celles qui souhaitaient la matérialisation de leurs prédictions quant à l'éclatement d'une bulle immobilière et à une chute phénoménale de la valeur des résidences », a souligné Phil Soper, président et chef de la direction de Royal LePage. « La hausse des prix constatée dans la majorité des marchés d'un bout à l'autre du pays a été bien en-deçà de la moyenne à long terme pour le Canada, et elle se maintiendra à ce niveau jusqu'à la fin de l'année. Nous prévoyons constater, au cours du deuxième semestre de 2013, une légère hausse du nombre de ventes de maisons comparativement au semestre correspondant de 2012. En outre, la faiblesse des prix devrait se poursuivre jusqu'au milieu de 2014, soit le moment auquel nous sortirons du cycle actuel. »

En outre, d'importantes institutions financières américaines et canadiennes ont récemment soulevé la possibilité d'un revirement de situation. Au cours des dernières semaines, deux des plus importants prêteurs hypothécaires au Canada, soit la Banque Royale du Canada et le Groupe Financier Banque TD, ont augmenté leurs taux hypothécaires. Parallèlement, la Federal Reserve des États-Unis a laissé entendre qu'elle pourrait mettre fin aux mesures de stimulation monétaire plus tard au courant de l'année, pourvu que le redressement économique se poursuive.

M. Soper explique : « Puisqu'une reprise économique a été constatée de part et d'autre de la frontière au cours des derniers mois, il est vraisemblable que les taux d'intérêt historiquement bas des quelques dernières années connaîtront un redressement. Paradoxalement, nous prévoyons que le marché immobilier tirera parti des premières hausses des taux d'intérêt. Une hausse des taux serait attribuable à un renforcement de l'économie, à une baisse du taux de chômage et à une amélioration de la confiance des consommateurs. Bon nombre des effets modérateurs qui découleraient d'une transition vers de plus hauts taux d'intérêt sont déjà reflétés par l'attitude des consommateurs et les politiques en matière de prêt actuelles des institutions financières. »

Ces derniers temps, le secteur de la copropriété a été mis au premier plan des discussions concernant la santé du marché immobilier canadien en raison des inquiétudes concernant une offre excédentaire dans des villes-centres telles que Toronto. Pourtant, au cours du deuxième trimestre, les prix des appartements en copropriété sont demeurés stables ou ont affiché des gains comparativement à l'année précédente dans la quasi-totalité des villes canadiennes. Bien que le prix de ce type de propriété à Vancouver ait enregistré une baisse de 3,3 pour cent comparativement à la même période en 2012, des signes de reprise se manifestent partout dans la région des basses-terres continentales de la Colombie-Britannique.

« Nous sommes d'avis que les appartements en copropriété gagneront en importance au Canada à l'avenir, a ajouté M. Soper. À court terme, nous prévoyons constater un certain degré d'incertitude et des fluctuations modérées des prix, surtout à Toronto, qui fait actuellement face à une croissance fulgurante de l'offre; toutefois, nos perspectives à moyen et long terme demeurent très positives. Ce type de logement continue d'être appuyé par les tendances démographiques et en matière d'urbanisme, ainsi que par l'évolution des préférences des consommateurs. »

Résumé des marchés régionaux

Les fortes ventes en construction ont contribué à l'augmentation globale du prix du marché immobilier à Halifax. Les appartements standard en copropriété ont fait les gains les plus importants d'année en année, avec une augmentation de 5,1 pour cent pour atteindre 215 950 $. Le prix des maisons standard à deux étages suit de près, en hausse de 5,0 pour cent, alors que celui pour une maison individuelle de plain-pied est demeuré relativement stable. Le prix médian des maisons à Halifax devrait augmenter de 1,6 pour cent d'ici la fin de 2013. Des ruptures dans l'inventaire de certains segments du marché ont été un facteur important de la croissance du prix des maisons à Saint-Jean. Le prix des appartements standard en copropriété a connu la plus importante hausse, augmentant de 7,5 pour cent à 309 333 $.

Le prix des maisons à Montréal a connu une croissance plus modérée, partiellement attribuable à une augmentation du nombre de premiers acheteurs sur le marché. Le prix des maisons individuelles de plain-pied a augmenté de 2,7 pour cent d'année en année alors que le prix des maisons standard à deux étages s'est accru de 3,3 pour cent. Le prix des appartements standard en copropriété est plutôt stable d'année en année, augmentant de seulement 1,6 pour cent à 240 306 $. Le prix médian des maisons à Montréal devrait s'accroître de 1,7 pour cent d'ici la fin de 2013.

Le prix des maisons à Ottawa est demeuré relativement stable d'année en année, avec une augmentation de l'inventaire menant à plus d'options pour les acheteurs sur le marché. Le prix médian des maisons dans cette région devrait rester stable pour le reste de 2013, avec une augmentation prévue de 1,2 pour cent par rapport à l'année dernière.

Le faible niveau d'inventaire combiné aux faibles taux d'intérêt a contribué à une hausse modeste du marché immobilier à Toronto. Le prix des maisons individuelles de plain-pied a augmenté de 3,1 pour cent d'année en année pour s'établir à 577 495 $ et les maisons standard à deux étages ont connu une hausse de 2,2 pour cent pour atteindre 683 241 $. Le prix des appartements standard en copropriété est resté stable, en hausse de 0,7 pour cent pour atteindre 366 189 $. Le prix des maisons de Toronto devrait croître de 2,5 pour cent d'année en année d'ici la fin de 2013, tandis que le nombre des ventes devrait diminuer de 4,5 pour cent.

Le marché immobilier à Winnipeg a connu une appréciation considérable des prix avec des scénarios d'offres multiples et une forte demande pour la copropriété. Bien que le prix d'une maison individuelle de plain-pied soit demeuré relativement stable, augmentant de 0,6 pour cent à 305 010 $, celui des maisons standard à deux étages s'est accru de 7,1 pour cent à 344 598 $. Le prix des appartements standard en copropriété a augmenté de 4,4 pour cent à 198 431 $. Le prix médian d'une maison à Winnipeg devrait progresser de 3,9 pour cent par rapport à l'année dernière d'ici la fin de 2013.

Les nouvelles constructions ont maintenu le prix des appartements standard en copropriété relativement stable à Regina avec une diminution de 1,1 pour cent d'année en année, mais une forte demande et un inventaire extrêmement faible des maisons individuelles de plain-pied et des maisons standard à deux étages ont entraîné une hausse des prix pour ces types de logement de 3,0 pour cent et de 4,5 pour cent respectivement. Le prix médian des maisons à Regina devrait croître d'ici la fin de 2013 de 5,8 pour cent par rapport à 2012.

Le faible niveau d'inventaire en plus d'une forte demande a conduit à l'appréciation du marché immobilier de Calgary. Le prix des maisons individuelles de plain-pied a augmenté de 5,9 pour cent et celui des maisons standard à deux étages a augmenté de 6,7 pour cent. Le prix des appartements standard en copropriété a progressé pour sa part de 6,0. Le prix des maisons à Calgary devrait s'accroître de 6,5 pour cent d'ici la fin de 2013 et les ventes unitaires devraient également augmenter de 3,3 pour cent.

Dans le marché immobilier d'Edmonton, le prix des maisons individuelles de plain-pied a augmenté de 5,9 pour cent d'année en année pour s'établir à 347 344 $ et le prix des maisons standard à deux étages a augmenté de 2,2 pour cent pour atteindre 361 636 $. Le prix des appartements standard en copropriété a connu une hausse plus modeste de 1,9 pour cent pour atteindre 204 755 $. À la fin de 2013, le prix devrait continuer à augmenter de 1,6 pour cent, tandis que les ventes unitaires devraient rester stables.

À Vancouver, le prix d'une maison individuelle de plain-pied a diminué de 3,2 pour cent à 1 052 500 $ et celui des maisons standard à deux étages a diminué de 2,3 pour cent à 1 151 250 $. Le prix d'un appartement standard en copropriété a diminué de 3,3 pour cent pour atteindre 490 475 $. Malgré les récentes baisses d'année en année, le prix médian des maisons à Vancouver devrait connaître une hausse de 2,0 pour cent d'ici la fin de 2013.

L'Étude trimestrielle sur le prix des maisons de Royal LePage révèle les changements de prix annuels pour les catégories d'habitations clés dans les marchés nationaux sélectionnés.

  Maison individuelle de plain-pied Maison standard à deux étages Appartement standard en
copropriété
 
Marché Moyenne
T2 013

Moyenne
dernier
trimestre

Moyenne
T2 2012
Diff.
%
Maison
Moyenne
T1 2013
Moyenne
Dernier
trimestre
Moyenne
T2 2012

Diff. %
2
étages

Moyenne
T2 2013
Moy.
dernier
trim.
Moyenne
T2 2012
Diff.
%
Appart
Halifax 288,667 294,667 285,833 1.0% 333,167 319,833 317,167 5.0% 215,950 215,950 205,500 5.1%
Charlottetown 173,000 173,000 172,000 0.6% 205,000 205,000 203,000 1.0% 128,000 128,000 127,000 0.8%
Moncton 153,000 158,000 144,000 6.3% 143,300 137,200 138,000 3.8%        
Fredericton 207,000 207,000 205,000 1.0% 220,000 220,000 215,000 2.3% 158,000 158,000 157,000 0.6%
Saint John 177,828 176,000 175,037 1.6% 279,922 275,000 279,770 0.1% 158,068 153,000 158,144 0.0%
St. John's 290,000 290,000 275,625 5.2% 392,667 387,667 367,692 6.8% 309,333 305,000 287,700 7.5%
Montreal 288,868 287,850 281,161 2.7% 397,643 392,929 384,804 3.3% 240,306 240,044 236,528 1.6%
Ottawa 396,483 388,583 388,917 1.9% 398,983 391,250 392,000 1.8% 259,417 262,500 259,667 -0.1%
Toronto 577,495 565,700 560,187 3.1% 683,241 671,252 668,829 2.2% 366,189 359,671 363,588 0.7%
Hamilton 222,761 225,088 214,203 4.0% 294,928 290,622 286,824 2.8%        
Winnipeg 305,010 302,896 303,250 0.6% 344,598 309,222 321,875 7.1% 198,431 194,269 190,000 4.4%
Regina 330,000 329,250 320,500 3.0% 363,000 363,250 347,500 4.5% 205,500 208,500 207,750 -1.1%
Saskatoon 369,250 352,500 351,125 5.2% 394,250 384,000 379,500 3.9% 255,000 261,333 255,667 -0.3%
Calgary 457,889 451,833 432,322 5.9% 453,789 439,800 425,456 6.7% 261,933 260,767 247,056 6.0%
Edmonton 347,344 329,679 327,857 5.9% 361,636 357,109 353,764 2.2% 204,755 202,838 201,000 1.9%
Vancouver 1,052,500 1,013,750 1,087,125 -3.2% 1,151,250 1,116,250 1,178,750 -2.3% 490,475 481,250 507,000 -3.3%
Victoria 453,100 452,140 460,000 -1.5% 461,000 452,115 461,000 0.0% 267,400 267,000 280,000 -4.5%
National 386,547 364,857 376,311 2.7% 419,614 407,044 408,423 2.7% 248,750 246,071 245,825 1.2%

L'Étude sur les prévisions du marché de Royal LePage 2013

Variation du prix médian des maisons

Marché Province 2013/2012
%
différence
Prévision 2013 2012 2011
Halifax NS 1.6% 275,000 270,742 260,950
Montreal QC 1.7% 331,300 325,655 313,000
Ottawa ON 1.2% 357,000 352,610 344,791
Toronto ON 2.5% 511,500 498,973 466,352
Winnipeg MB 3.9% 265,000 255,058 241,409
Regina SA 5.8% 318,500 301,145 277,473
Calgary AB 6.5% 439,000 412,315 402,851
Edmonton AB 1.6% 339,500 334,318 325,595
Vancouver BC 2.0% 744,500 730,063 779,730
National   3.0% 374,650 363,740 362,716

À propos de l'Étude sur le prix des maisons de Royal LePage

L'Étude sur le prix des maisons de Royal LePage est l'analyse immobilière la plus vaste et la plus exhaustive de ce genre au Canada. Elle fournit de l'information sur sept types d'habitations répartis dans plus de 250 villes et quartiers d'un océan à l'autre. Le présent communiqué renvoie quant à lui à une version abrégée de l'Étude mettant en lumière l'évolution des prix des trois types d'habitations les plus courants dans 90 communautés à l'échelle du pays. Il est possible de consulter une base de données complète contenant les données recueillies au cours des sondages en visitant le site Web de Royal LePage à l'adresse www.royallepage.ca. Les données actuelles seront mises à jour après la conclusion de la mise en tableaux complète des données pour le deuxième trimestre de 2013. Une version imprimable du rapport du deuxième trimestre de 2013 sera disponible en ligne le 6 août 2013. Les valeurs des propriétés indiquées dans l'Étude sur les prix des maisons de Royal LePage correspondent à l'évaluation de Royal LePage de la valeur marchande des propriétés de chaque endroit en fonction des données locales et des renseignements sur le marché fournis par les experts du secteur immobilier résidentiel de Royal LePage. 

À propos de Royal LePage

Au service des Canadiens depuis 1913, Royal LePage est le premier fournisseur au pays de services aux maisons de courtage immobilier, grâce à son réseau de plus de 14 500 professionnels de l'immobilier répartis dans plus de 600 bureaux partout au Canada. Royal LePage est la seule entreprise immobilière au Canada à posséder son propre organisme de bienfaisance, la Fondation Un toit pour tous de Royal LePage, qui vient en aide aux centres d'hébergement pour femmes et enfants ainsi qu'aux programmes éducatifs visant à mettre fin à la violence familiale. Royal LePage est une société affiliée de Brookfield Real Estate Services Inc., entreprise inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole « TSX:BRE ».

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.royallepage.ca

 

SOURCE : Royal LePage Real Estate Services

Renseignements :

Gwen McGuire Kaiser
Lachance Communications
416 725-2520
gwen.mcguire@kaiserlachance.com

Tammy Gilmer
Directrice, Communications nationales et Relations publiques
Services immobiliers Royal LePage
416 510-5783
tgilmer@royallepage.ca

Profil de l'entreprise

Royal LePage Real Estate Services

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.