Les TCA s'indignent de l'annonce de la fermeture d'Electro-Motive Diesel à London

LONDON, ON, le 3 févr. 2012 /CNW/ - Le président des TCA, Ken Lewenza, exprime sa colère et sa frustration face à ce qu'il qualifie de « geste impitoyable » de la part de Caterpillar, qui a annoncé ce matin sa décision de fermer immédiatement son usine de locomotives Electro-Motive Diesel à London.

Malheureusement, cette fermeture ne prend pas le syndicat tout à fait par surprise.

« Caterpillar n'avait aucunement l'intention de garder cette usine ouverte », a déclaré M. Lewenza. « Dès le début, nous avons cru que Caterpillar tentait de provoquer une crise en forçant des coupes draconiennes inacceptables. Nos membres auraient été heureux de continuer à travailler aux conditions antérieures, mais ce n'était pas suffisant pour cette société formidablement rentable. »

Caterpillar a mis environ 465 travailleurs en lock-out le 1er janvier, après avoir déposé une offre finale dans laquelle les salaires et les avantages sociaux étaient réduits de moitié. La semaine dernière, Caterpillar a annoncé qu'elle avait réalisé un bénéfice annuel de 4,9 milliards de dollars, ce qui représente un sommet dans ses 86 ans d'histoire.

M. Lewenza a aussi montré du doigt l'inaction du gouvernement, qui a laissé faire cette fermeture. Il a déclaré que 465 travailleurs, plus 1 700 autres personnes détenant des emplois indirects, sont maintenant victimes du caractère dépassé et dysfonctionnel de la Loi sur Investissement Canada, qui ne soumet les prises de contrôle de sociétés à aucun engagement à l'égard des emplois canadiens.

« Le gouvernement de Stephen Harper est entièrement aux mains de l'élite des grandes sociétés; il se moque éperdument des travailleurs canadiens et de leurs familles », a déclaré M. Lewenza. « Je suis dégoûté par ce gouvernement et son indifférence face aux souffrances des travailleurs et des sans-emploi.  Le gouvernement Harper a été élu par les Canadiens, mais il semble n'être capable de représenter que les sociétés multinationales. »

« Même si nous avions prédit que l'usine risquait de fermer ses portes, c'est une nouvelle dévastatrice quand cette fermeture se produit pour vrai », a déclaré pour sa part le président de la section locale 27 des TCA, Tim Carrie. « C'est un comportement vraiment corrompu. Maintenant, nous allons faire tout ce que nous pouvons pour nos membres. »

Bob Scott, président, TCA/Electro-Motive Diesel, a affirmé que les membres avaient appris ce matin la fermeture de l'usine : la société n'a donné absolument aucun préavis au syndicat. « Imaginez le choc qu'ont ressenti nos membres en entendant, à la radio, qu'ils perdaient leur emploi », a expliqué M. Scott. « Ça n'a pas de sens que Caterpillar ait fait marcher nos membres de la sorte en leur imposant un lock-out de six semaines en plein hiver, alors qu'elle n'avait aucunement l'intention de rouvrir l'usine. C'est un comportement tout à fait dégoûtant de la part de cette société. »

SOURCE syndicat des TCA

Renseignements :

Shannon Devine (416-302-1699) ou John McClyment (416-315-3202), Communications, TCA.

Profil de l'entreprise

syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.