Les TCA pressent le premier ministre McGuinty d'empêcher la fermeture du site
métallurgique de Xstrata

TORONTO, le 9 avr. /CNW/ - Le gouvernement de l'Ontario créera un dangereux précédent s'il permet au géant étranger de l'industrie minière Xstrata de fermer le site métallurgique à haute valeur ajoutée de Kidd Creek à Timmins, en Ontario, et de seulement extraire la matière première, a déclaré le président des TCA, Ken Lewenza.

Si Xstrata a la permission de fermer son site métallurgique cet été, supprimant ainsi 670 emplois directs et plus de 4 400 emplois indirects, ce sera un grave recul pour la province, a affirmé Ken Lewenza au premier ministre Dalton McGuinty durant une rencontre qui a eu lieu le 8 avril.

Ken Lewenza presse le premier ministre de s'assurer que cette société très rentable continue d'offrir des emplois à haute valeur ajoutée au site métallurgique de Kidd si elle souhaite continuer d'exploiter les ressources minérales de l'Ontario.

Une coalition de maires du Nord de l'Ontario, de politiciens régionaux et de dirigeants syndicaux a rencontré le premier ministre McGuinty le 8 avril à Queen's Park pour tenter de le convaincre d'empêcher la fermeture du site métallurgique de Xstrata. La section locale 599 des TCA représente les travailleurs du site métallurgique.

    
    Voici un résumé d'autres éléments soulevés par Ken Lewenza :

    -  Le géant étranger de l'industrie minière Xstrata continue d'engranger
       d'énormes profits. "Ce que la société extrait du sol et traite à
       Timmins a une valeur marchande de quelque 1,6 milliard de dollars par
       année. Nous savons que ces activités sont très rentables. Nous n'avons
       pas affaire à une société déficitaire qui veut retirer ses billes du
       marché.";

    -  Les fonderies sont nécessaires pour transformer les matières premières
       en métaux. "Même lorsque les sociétés minières sont rentables, les
       activités de fonderie ne sont pas les plus rentables, mais, elles ont
       un rôle crucial puisqu'elles génèrent le plus grand nombre d'emplois à
       valeur ajoutée, le plus d'investissements de haute technologie et les
       plus importantes retombées économiques.";

    -  Xstrata tire ses profits de ses activités d'extraction et de fonderie.
       Les propres prévisions de Xstrata illustrent que la société s'attend à
       réaliser de bons profits dans ses deux domaines d'activités : 85 % des
       profits proviendront de l'extraction et 15 % de la fonderie. "Si une
       société réalise des centaines de millions de dollars en profits de
       l'extraction, mais n'en tire pas autant de la fonderie, devrait-elle
       être autorisée à tout simplement fermer la fonderie?"

    -  Contrairement aux allégations affirmant qu'il n'y a pas suffisamment
       de matière première pour conserver les activités du site
       métallurgique, la réalité est tout autre. "Très bientôt nous pourrons
       exporter des matières premières à l'étranger, ce qui est interdit,
       même en vertu des règlements permissifs de la Loi sur les mines de
       l'Ontario."

    -  La fermeture aura des répercussions dévastatrices sur la communauté.
       "Les répercussions sur l'économie, calculées par des chercheurs
       indépendants, indiquent que pour chaque emploi perdu dans la région de
       Timmins, ce sont trois autres emplois qui devraient être supprimés
       ailleurs en Ontario, portant le total des pertes d'emplois à plus de
       4 400." De plus, la fermeture du site métallurgique signifie une perte
       annuelle de 152 millions de dollars en recettes fiscales.

    -  L'Ontario a la possibilité de faire appliquer un changement. "Même en
       vertu de l'actuelle Loi sur les mines, qui doit être renforcée, le
       gouvernement de l'Ontario a le pouvoir d'obliger les sociétés à
       raffiner et à traiter leurs matières premières au Canada et a
       l'autorité pour délivrer de nouveaux permis. Nous devons transmettre
       un message clair, soit que l'Ontario obligera la création d'emplois à
       valeur ajoutée par les sociétés qui souhaitent accéder à nos
       ressources."
    

SOURCE Syndicat des TCA

Renseignements : Renseignements: Shannon Devine, communications, Syndicat des TCA, (cell.) (416) 302-1699, ou John McClyment, (cell.) (416) 315-3202

Profil de l'entreprise

Syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.