Les taux de migration en baisse chez les professionnels de la santé du Canada

L'Alberta et la Colombie-Britannique demeurent les destinations de choix des travailleurs de la santé migrants

OTTAWA, le 8 avr. /CNW Telbec/ - La tendance relative à la migration des dispensateurs de soins du Canada d'une province ou d'un territoire à l'autre a diminué de 2001 à 2006. En effet, pour certains groupes professionnels, les taux de migration ont atteint leur plus bas niveau en vingt ans. Selon une nouvelle étude publiée aujourd'hui par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS), cette baisse était surtout notable chez les médecins. L'étude révèle, par exemple, que les taux de migration interprovinciaux des médecins ont baissé de 33 % de 1986 à 2005.

"Il importe aux planificateurs de la santé, ainsi qu'aux Canadiens qui dépendent des services dispensés par les professionnels de la santé, de comprendre la dynamique migratoire de la main-d'œuvre en santé à l'intérieur du pays", explique Carol Brulé, gestionnaire, Ressources humaines de la santé à l'ICIS. "Plus d'un million de Canadiens occupent des professions liées directement à la santé, et nombre de provinces et de territoires ont mis en place des stratégies d'attraction et de rétention de ces travailleurs. Même si de nombreux facteurs peuvent influer sur la migration des dispensateurs de soins, il est à noter que ces derniers étaient plus susceptibles de rester dans la même province ou le même territoire au cours de la période d'étude la plus récente qu'à aucun autre moment des vingt dernières années."

L'étude, intitulée Migration interne des professionnels de la santé au Canada : rapport sommaire - mise à jour jusqu'en 2006, illustre les tendances relatives à la migration de 25 groupes de professionnels des soins de santé au sein d'une même province ou d'un même territoire (migration intraprovinciale), d'une province ou d'un territoire à l'autre (migration interprovinciale) et entre les régions urbaines et les régions rurales. Le rapport, qui présente une mise à jour du rapport de 2007 de l'ICIS sur la migration interne, se penche sur la mobilité des travailleurs de la santé entre les années de recensement de 2001 et 2006 et au cours des périodes précédentes (1986 à 1991, 1991 à 1996 et 1996 à 2001).

L'étude montre que, de 2001 à 2006, malgré la baisse du taux de migration, les travailleurs de la santé du Canada étaient tout de même plus mobiles que la population générale. La mobilité était surtout intraprovinciale; de 2001 à 2006, 14,2 % des travailleurs ont migré d'une collectivité à l'autre au sein de la même province ou du même territoire, tandis que 3,2 % ont migré d'une province ou d'un territoire à l'autre.

L'Alberta, destination de choix des travailleurs de la santé migrants

Bien que le taux de migration interprovincial ait ralenti de 2001 à 2006, l'Alberta est demeurée la principale destination des migrants interprovinciaux chez les travailleurs de la santé, suivie de la Colombie-Britannique. Autre fait, une importante migration des travailleurs de la santé a eu lieu entre les provinces limitrophes, par exemple entre l'Ontario et le Québec, entre l'Alberta et la Saskatchewan, et entre la Nouvelle-Écosse et les autres provinces de l'Est.

En dehors de l'Alberta et de la Colombie-Britannique, le Yukon, la Nouvelle-Écosse et l'Île-du-Prince-Édouard ont également enregistré des gains au cours de la période d'étude la plus récente, tandis que toutes les autres provinces ont connu des pertes nettes au chapitre de la migration interprovinciale.

Ralentissement de la migration hors des régions rurales, sauf pour les médecins

L'étude de l'ICIS se penche également sur la mobilité des dispensateurs de soins entre les régions urbaines et rurales au cours de la période d'étude. En 2006, près de 19 % de la population canadienne vivait en milieu rural, par rapport à un peu plus de 20 % en 2001. De 2001 à 2006, les régions rurales du Canada n'ont pas connu de pertes nettes de dispensateurs de soins dues à la migration. Le nombre de travailleurs qui quittent les régions urbaines pour les régions rurales est presque le même que celui des travailleurs qui quittent les régions rurales pour les régions urbaines. Toutefois, les régions rurales du Canada continuent d'enregistrer une perte nette dans le nombre de médecins du fait de la migration urbaine, alors que les dentistes et les pharmaciens étaient plus susceptibles de migrer des villes vers les régions rurales au cours de cette période.

L'étude de l'ICIS révèle aussi que lorsque les travailleurs de la santé qui ont d'abord exercé dans une région urbaine d'une province fortement urbanisée (Québec, Ontario et Colombie-Britannique, en particulier) voulaient déménager, leur choix se portait le plus souvent sur une autre région urbaine de la même province. Par ailleurs, les travailleurs de la santé issus des régions rurales de provinces moins urbanisées (plus rurales) étaient plus enclins à déménager dans une autre région rurale de la même province ou d'une autre.

À propos de l'ICIS

L'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS) recueille de l'information sur la santé et les soins de santé au Canada, l'analyse, puis la rend accessible au grand public. L'ICIS a été créé par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux en tant qu'organisme autonome sans but lucratif voué à la réalisation d'une vision commune de l'information sur la santé au Canada. Son objectif : fournir de l'information opportune, exacte et comparable. Les données que l'ICIS rassemble et les rapports qu'il produit éclairent les politiques de la santé, appuient la prestation efficace de services de santé et sensibilisent les Canadiens aux facteurs qui contribuent à une bonne santé.

Le rapport et les figures suivantes sont affichés dans le site Web de l'ICIS au www.icis.ca.

    
    Figure 1  Pourcentage de migrants au sein de la population ou de la main-
              d'œuvre totale (d'après le lieu de résidence cinq ans
              auparavant) pour la population totale, la main-d'œuvre
              canadienne générale et des groupes de professionnels de la
              santé choisis, Canada, 2006 (figure 2 dans le rapport)

    Figure 2  Pourcentage de membres de la population générale et de médecins
              qui étaient des migrants interprovinciaux par période de
              migration d'un an, Canada, de 1986-1987 à 2005-2006 (figure 3
              dans le rapport)
    

SOURCE Institut canadien d'information sur la santé

Renseignements : Renseignements: Benoit Laplante, (613) 694-6603, Cell: (613) 725-4076, Blaplante@icis.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.