Les services publics de gaz naturel du Canada proposent d'accroître leur contenu de gaz naturel renouvelable

OTTAWA, le 25 mai 2016 /CNW/ - Le gaz naturel distribué aux foyers, aux marchés du transport, aux entreprises et à l'industrie du Canada comprendra bientôt une plus large part d'énergie renouvelable grâce à un nouvel objectif national de gaz naturel renouvelable (GNR) annoncé aujourd'hui par l'Association canadienne du gaz.

Les services publics de gaz naturel du Canada ont établi un objectif de 5 % de gaz naturel mélangé avec du GNR dans le réseau de distribution par gazoduc d'ici 2025 et de 10 % d'ici 2030. À l'échelle nationale, l'augmentation du contenu de GNR permettrait de réduire de 14 mégatonnes (MT) les émissions de gaz à effet de serre par année d'ici 2030, ce qui équivaut au retrait de trois millions de voitures sur les routes.

Le GNR, une source d'énergie entièrement renouvelable, est du gaz naturel produit à partir de déchets organiques provenant de fermes, de forêts, de décharges et d'usines de traitement de l'eau. Le gaz est capté, nettoyé et injecté dans des pipelines afin d'être utilisé de la même façon que le gaz naturel traditionnellement distribué aux foyers, aux entreprises, aux flottes de véhicules et à l'industrie. Pour utiliser le GNR, il n'est pas nécessaire de modifier les chaudières, les chauffe-eau ou tout autre équipement. Voilà un exemple de l'importance qu'ont les services publics de gaz naturel et le réseau de distribution par gazoduc dans le réseau novateur de distribution du Canada.

« L'industrie de distribution du gaz naturel du Canada reconnaît qu'accroître le contenu de GNR dans le gaz naturel livré aux clients canadiens offre un bon moyen de réduire de façon importante les émissions de gaz à effet de serre », déclare Timothy M. Egan, président et chef de la direction de l'Association canadienne du gaz. « Nous avons hâte de poursuivre les discussions avec le gouvernement, les entreprises technologiques en GNR et les autres intervenants pour s'assurer qu'ils prennent conscience que le réseau gazier est un mode de distribution de l'énergie renouvelable. En fait, il s'agit souvent du moyen le plus efficace et rentable à cet égard », affirme M. Egan.

En 2013, les services publics canadiens de gaz naturel ont misé sur l'expertise de CANMET Énergie à Ressources naturelles Canada, qui élabore avec l'industrie la Feuille de route technologique sur le gaz naturel renouvelable pour le Canada. Cette feuille de route s'est révélée un outil crucial pour aider l'industrie à mieux comprendre le marché et les besoins technologiques qui permettront au Canada de réaliser son potentiel en matière de GNR.

Le GNR peut être produit, nettoyé et injecté dans un système de distribution de gazoduc à des coûts concurrentiels par rapport à d'autres options d'énergie renouvelable. Le GNR coûte entre 10 $ et 25 $ le gigajoule (GJ) ou entre 4 et 9 cents le kilowattheure (kWh) tandis que de récents contrats d'énergie renouvelable pour des projets solaires et éoliens à des fins commerciales ont été signés à un tarif de 19 $ et de 44 $ le GJ ou 7 à 16 cents/kWh.  Un autre avantage est que le  GNR n'est pas touché par des problèmes d'intermittence auxquels d'autres sources d'énergie renouvelable sont confrontées, et il peut être facilement stocké dans des infrastructures de gaz existantes, offrant ainsi fiabilité et souplesse.

En Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec, les services publics de distribution de gaz naturel mélangent actuellement du GNR dans leurs gazoducs. D'ici la fin de 2017, 11 projets de GNR au Canada seront en ligne, produisant suffisamment de carburant renouvelable pour répondre aux besoins énergétiques de 51 000 foyers ou distribuant 137 millions de litres de carburant renouvelable pour les marchés du transport.

Un document d'information et des détails sur le GNR se trouvent sur le site Web de l'ACG.

Au sujet de l'ACG
L'Association canadienne du gaz (ACG) est le porte-parole de l'industrie de distribution du gaz naturel du Canada. Ses membres sont des entreprises de distribution et de transport, des fabricants d'équipement et d'autres fournisseurs de services. Le gaz naturel occupe une place centrale dans l'approvisionnement énergétique du Canada dont il comble 30 % des besoins. Aujourd'hui, plus de 6,6 millions d'abonnés représentant plus de 20 millions de Canadiens comptent sur le gaz naturel pour le chauffage et l'alimentation en énergie des maisons, des appartements, des immeubles, des entreprises, des écoles et des hôpitaux.

Citations :

« Le gouvernement félicite les services publics de gaz naturel du Canada qui prêchent par l'exemple avec l'établissement de leurs nouveaux objectifs en matière de gaz naturel renouvelable, a indiqué l'honorable Jim Carr, ministre des Ressources naturelles du Canada. Le fait de trouver de nouvelles façons de développer l'énergie renouvelable facilitera la transition du Canada vers une économie à faible consommation de carbone, qui s'accompagnera de possibilités d'emploi et qui aidera à atteindre nos objectifs en matière de changements climatiques. »

« La capture du méthane à partir de la digestion anaérobique de matière première qui est générée par les fermes, les déchets alimentaires (tant municipaux que commerciaux), les décharges et les usines de traitement des eaux usées pour la conversion en biogaz (un gaz naturel renouvelable de première qualité) constitue une voie responsable et rentable pour aider le Canada à atteindre les objectifs de réduction des émissions des gaz à effet de serre. La Canadian Biogas Association appuie les objectifs de l'ACG de même que l'industrie du biogaz qui est composée de fermiers, de municipalités, du secteur de gestion des déchets et du secteur privé, tous prêts pour sa mise en œuvre », a mentionné Kevin Matthews, président de la Canadian Biogas Association.

« Pollution Probe appuie les objectifs nationaux en matière de gaz naturel renouvelable (GNR) qui ont été annoncés par l'Association canadienne du gaz. L'intégration du GNR au sein du réseau canadien de distribution de gaz naturel constitue un moyen novateur et louable de se doter d'un réseau énergétique plus durable au Canada et aide considérablement à réduire les gaz à effet de serre au pays, a déclaré Steve McCauley, directeur général intérimaire de Pollution Probe. De plus, le GNR peut contribuer à réduire les émissions dans le secteur des transports au Canada, tout particulièrement dans le transport commercial, où les émissions de gaz à effet de serre connaissent l'une des plus fortes croissances », a ajouté M. McCauley.

« Les collectivités représentent 60 % de la consommation énergétique et produisent plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre au Canada, selon Brent Gilmour, directeur administratif de QUEST. Les collectivités qui gèrent intelligemment leur consommation énergétique intègrent des sources d'énergie renouvelable comme le GNR au sein de leurs réseaux de distribution d'énergie classique, tel leur réseau de distribution de gaz naturel. Ces collectivités jouent donc un rôle crucial dans l'atteinte des objectifs des administrations publiques fédérale, provinciales, territoriales et municipales en matière d'énergie et d'émissions de gaz à effet de serre », a ajouté M Gilmour.

« En soi, le gaz naturel est un carburant propre et abordable pour le transport, mais l'ajout du GNR vient multiplier les bienfaits au niveau de la réduction des émissions. Les distributeurs de gaz naturel du Canada jouent un rôle de chef de file en annonçant leurs objectifs nationaux en matière de GNR, qui permettront de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre. Contrairement aux autres mélanges de biocarburants, le GNR est identique au gaz naturel et s'accompagne des mêmes caractéristiques de rendement que le gaz naturel classique », a déclaré Bruce Winchester, directeur exécutif de l'Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel.

Liens connexes :

VIDÉO : Fraser Valley Biogas, Salmon Arm Biogas et Seabreeze Farms, Colombie-Britannique

VIDÉO : Summerhill Winery, Colombie-Britannique

ARTICLE : Ville de Hamilton, projet de l'Ontario

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Ville de Saint-Hyacinthe, projet du Québec

 

SOURCE Association Canadienne du Gaz

Renseignements : Paula Dunlop, pdunlop@cga.ca, Directrice, Affaires publiques et gouvernementales, Association canadienne du gaz, 613-748-0057, poste 341, 613-614-3280

RELATED LINKS
www.cga.ca

Profil de l'entreprise

Association Canadienne du Gaz

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.