Les services de santé de l'Outaouais victimes de la négligence du ministre Barrette, diagnostique Amir Khadir

HULL, QC, le 19 févr. 2015 /CNW Telbec/ - En tournée dans la région de l'Outaouais, le député solidaire de Mercier, Amir Khadir, a déploré les effets pervers des réformes du ministre Barrette dans une région habituée au sous-financement chronique des services de santé. 

« Le ministre Barrette prétend que sa grande réorganisation du réseau de la santé et des services sociaux ne fera qu'alléger la bureaucratie. Il aurait dû quitter son bureau avant de passer le projet de loi 10 sous le bâillon. En Outaouais, la réforme Barrette rime avec pertes d'emploi, perte d'implication citoyenne et perte d'expertise régionale », déplore M. Khadir. « Heureusement, il ne saura bâillonner ceux qui portent à bout de bras notre réseau de santé public, malgré les conditions difficiles. J'invite le ministre à ouvrir une ligne de dialogue constructive avec les centaines de milliers d'employées et d'employés du réseau. Nous en sortirons tous gagnants. »

Le député de Mercier a appelé le ministre à redresser le financement inéquitable des services de santé de l'Outaouais. « L'Outaouais reçoit presque 20% de moins par habitant que les autres régions intermédiaires pour dispenser les mêmes services. Même en tenant compte du remboursement de soins obtenus en Ontario, le sous-financement global atteint 60 millions de dollars. Est-il étonnant que le CSSS de Gatineau soit incapable de réduire encore plus ses dépenses? Sa mise sous tutelle a laissé le champ libre à la firme comptable Raymond Chabot Grant Thornton, qui recommande entre autres d'abolir les cliniques externes, de tarifer le stationnement et même de couper l'unité des naissances. Aucune consultation publique n'est à l'ordre du jour. Il est urgent d'intervenir avant que les patients ne soient davantage touchés! »

Charmaine Levy, porte-parole régionale de Québec solidaire, ajoute que « les cinq députés libéraux de la région ont abdiqué. Au lieu de représenter leurs concitoyens et exiger un financement adéquat et équitable pour les services de santé, ils répètent les phrases creuses du ministre Barrette. C'est une attitude qui illustre bien le mépris du gouvernement libéral envers les régions. Pour réparer les ponts, le ministre doit lever la tutelle du CSSS-Gatineau et établir un financement équitable pour les services de santé de la région. » 

Mme Levy a rappelé les engagements de Québec solidaire en matière de santé. « Le gouvernement peut mettre des sparadraps dès aujourd'hui, mais notre système de santé a besoin d'un remède de cheval. Le réseau de santé et de service sociaux que propose Québec solidaire est près des gens et capable de dispenser des services d'ensemble. Nous sommes à la remorque du reste du Canada en termes d'achat de médicaments: avec Pharma Québec et une assurance-médicaments publique et universelle, le Québec peut économiser jusqu'à 3 milliards de dollars. Pourquoi le ministre fait-il des économies sur le dos des gens au lieu de s'attaquer au gaspillage scandaleux dans l'achat de médicaments? »

SOURCE Québec solidaire

Renseignements : Jérémie Bédard-Wien, Attaché de presse, Québec solidaire, sguevremont@assnat.qc.ca, 514-208-0454

LIENS CONNEXES
http://www.quebecsolidaire.net

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.