Les ruraux abandonnés par le gouvernement! - Solidarité rurale du Québec invite les ruraux à se mobiliser pour la qualité des services de télécommunication

NICOLET, QC, le 10 juill. 2012 /CNW Telbec/ - Solidarité rurale du Québec déplore que le cabinet conservateur ait choisi de maintenir la décision du CRTC qui permet aux grandes entreprises de faire concurrence aux petits fournisseurs en milieu rural. Cette décision démontre encore une fois le manque de vision du gouvernement en matière de ruralité et le besoin urgent qu'il se dote d'une politique canadienne de la ruralité. La Coalition invite les communautés rurales à se mobiliser afin que la qualité de l'offre de service en télécommunication dans leur milieu soit garantie.

« Pour qui le CRTC travaille-t-il? Où est l'intérêt du citoyen dans cette décision du gouvernement comme dans d'autres décisions prises dans le passé? Les Canadiens en milieux ruraux verront-ils la qualité de leur service augmenter? », demande madame Claire Bolduc, présidente de Solidarité rurale du Québec qui déplore qu'une autre décision du gouvernement soit rendue publique en catimini alors que peu de personnes suivent l'actualité en saison estivale. « Les citoyens sortiront grands perdants de cette décision en laissant entre les mains des grandes compagnies privées le soin de décider de l'accès à ces services vitaux. C'est utopique de prétendre, comme le fait le gouvernement, que la déréglementation va améliorer le choix des ruraux. Les expériences passées démontrent exactement le contraire. C'est un faux argument. Les grands gagnants seront les propriétaires et les actionnaires de ces entreprises qui verront leurs profits augmenter au détriment des communautés. »

Avec sa décision, le gouvernement se fait complice de la réduction de moitié des subventions aux petites entreprises indépendantes qui se trouvent dans des zones à coûts élevés. Certaines d'entre elles se dirigent tout droit vers la faillite, laissant les citoyens sans autre choix. « Le CRTC fuit ainsi ses responsabilités au profit de la loi du marché, ce qui aura des conséquences dramatiques sur la qualité des services dans nos milieux ruraux. Historiquement, des services de télécommunication indépendants ont vu le jour pour répondre aux besoins des communautés en milieu rural mal desservies ou non desservies par les grandes entreprises. Étant les seuls à fournir des services sur leur territoire, le CRTC a instauré une réglementation pour s'assurer que les tarifs facturés aux clients sont abordables. Aujourd'hui, en dérèglementant l'offre de service en milieu rural, le gouvernement démontre encore une fois son manque de connaissance du territoire et la nécessité qu'il réfléchisse à une vision en matière de développement rural. »

« S'ils veulent s'assurer du maintien de la qualité des services qui leur sont offerts, les ruraux doivent se mobiliser et exprimer leur mécontentement envers le gouvernement. Lors de la dernière élection, le slogan du Parti conservateur était "Notre région au pouvoir". Les citoyens doivent lui rappeler qu'il est temps qu'il tienne ses promesses et qu'il soit à l'écoute des besoins en matière de ruralité », ajoute madame Bolduc.

Nécessité d'une politique canadienne de la ruralité

Solidarité rurale du Québec, qui a été étroitement associée à l'adoption des deux politiques nationales de la ruralité et à l'élaboration du projet de loi sur l'occupation et la vitalité du territoire, au Québec, souhaite que les élus fédéraux se penchent à leur tour sur la ruralité canadienne et prennent les moyens qui s'imposent pour qu'une vision claire se dessine. « La ruralité, c'est une richesse inestimable pour le Canada. Aucun gouvernement ne peut faire abstraction de l'occupation du territoire canadien. Il doit donc se doter d'une vision constructive pour ce territoire, agir et en faire un énoncé incontournable pour l'appareil d'État. Une politique fédérale de la ruralité est devenue incontournable. Tant vaut le village, tant vaut le pays! Au gouvernement fédéral de bien comprendre son pays. Il est urgent d'agir », conclut madame Bolduc.

À propos de Solidarité rurale du Québec
Créée en 1991 pour assurer le suivi des États généraux du monde rural, Solidarité rurale du Québec a pour mission de promouvoir la revitalisation et le développement du monde rural, de ses villages et de ses communautés, de manière à renverser le mouvement de déclin et de déstructuration des campagnes québécoises. Composée d'une vingtaine d'organismes nationaux, de près de 200 membres corporatifs et individuels, la Coalition agit, depuis juin 1997, à titre d'instance-conseil du gouvernement du Québec en matière de ruralité.

SOURCE SOLIDARITE RURALE DU QUEBEC

Renseignements :

Amélie Germain, coordonnatrice aux communications
Solidarité rurale du Québec
Téléphone : 819 293-6825, poste 42
Courriel : agermain@solidarite-rurale.qc.ca

Profil de l'entreprise

SOLIDARITE RURALE DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.