Les règles sur la fatigue proposées pour le Canada n'assurent pas un ciel plus sûr

Les règles proposées par Transports Canada ne s'alignent pas sur les recommandations scientifiques de la NASA

MISSISSAUGA, ON, le 4 juill. 2017 /CNW/ - La coalition Ciel plus sûr, qui représente plus de 8 000 pilotes d'avions passagers et cargos au Canada, a déclaré aujourd'hui être profondément déçue que le gouvernement fédéral annonce des règles sur la fatigue liée à l'aviation qui ne se conforment pas entièrement à la science reconnue.

« La coalition Ciel plus sûr est profondément déçue par les nouvelles règles de l'aviation du gouvernement, a déclaré Milt Isaacs, président-directeur général de l'Association des pilotes d'Air Canada. Les mesures sont loin de cadrer avec la science reconnue. La position du gouvernement représente une occasion ratée d'améliorer sensiblement la sécurité des Canadiens. La recommandation de la NASA limitant à 10 heures la période de service de nuit (8,5 heures de temps de vol) est très claire, ce qui n'a pas empêché le gouvernement d'ignorer les faits et la science (publiés par la NASA et le propre conseiller scientifique de Transports Canada) au profit de règles qui privilégient les préoccupations commerciales des exploitants au détriment d'une marge de sécurité recommandée pour les passagers et les membres d'équipage. »

« Le fait que le gouvernement s'abstienne de recommander des pratiques exemplaires scientifiques et internationales bien établies ayant contribué à améliorer la sécurité de l'aviation dans le monde va nuire à l'aviation canadienne pendant bien des années, a indiqué le commandant Dan Adamus, président de l'Air Line Pilots Association, International (ALPA) - Canada. Le gouvernement a trop attendu pour mettre à jour les règles sur la fatigue et c'est parfaitement inacceptable que la plupart des transporteurs doivent attendre jusqu'à quatre ans pour leur mise en œuvre. »

« Le Canada a des règles de l'aviation parmi les pires du monde et c'est encore le cas sur bien des plans après sept années de consultation, a fait savoir Jerry Dias, président national d'Unifor. Le Canada est le seul pays au monde où les pilotes passent autant d'heures par jour, semaine et mois dans les airs et ont très peu de temps pour récupérer. Le gouvernement devrait saisir l'occasion pour s'aligner sur les normes internationales afin de protéger davantage les pilotes et les passagers. »

Division des pilotes et des passagers

La coalition Ciel plus sûr est déçue que le gouvernement ait choisi de diviser les pilotes, leurs passagers et les collectivités qu'ils desservent. Les pilotes sont tous égaux et devraient avoir la même marge de sécurité. Les pilotes de petits avions doivent attendre 48 mois pour être protégés par les règles, soit quatre fois plus longtemps que leurs collègues travaillant pour des transporteurs plus importants et pour qui ce délai est de 12 mois.

Des périodes de service supérieures à ce que préconise la science

Les règles proposées ne limitent pas la période de service en se basant sur la science. La nouvelle durée maximale permise pour les long-courriers de nuit représente jusqu'à 25 % de plus que les heures préconisées par l'Ames Research Center de la NASA pour les pilotes, en plus d'être supérieure à ce que notre voisin américain autorise. Les pilotes canadiens et américains ont la même physiologie, et ceux du Canada ne devraient pas avoir à endurer des périodes de service plus longues, selon la science. Avec les nouvelles règles, les pilotes du Canada auront en fait le temps de travail le plus long du monde. 

Les profits commerciaux passent avant le souci de la sécurité

L'ébauche de règles comporte un autre aspect inquiétant : le système de gestion des risques liés à la fatigue proposé n'est pas basé sur les limites prescriptives étayées par la science, et il n'exige pas des données assujetties à une vérification indépendante ni l'approbation et la supervision rigoureuses de Transports Canada. Cela va permettre aux exploitants de faire passer les considérations commerciales avant le souci de la sécurité, donc créer une faible marge de sécurité parfaitement inacceptable pour les passagers aériens du Canada et les localités et quartiers à proximité des aéroports.

À propos de Ciel plus sûr

La campagne Ciel plus sûr est soutenue par les principaux groupes de pilotes du Canada : l'Association des pilotes d'Air Canada; l'Air Line Pilots Association International; Unifor; Teamsters Canada; l'AIMTA; et le SIEPB. Nous croyons qu'il doit y avoir un niveau de sécurité pour tous - les pilotes, les membres d'équipage et les passagers canadiens - afin que le ciel du Canada reste sûr et que nos normes d'aviation restent de classe mondiale. Pour obtenir plus de renseignements sur la fatigue et l'urgence de changer les règles de sécurité de l'aviation au Canada, visitez www.CielPlusSur.ca.

SOURCE Air Canada Pilots Association

Renseignements : APAC : Christopher Praught, 905-678-9008, poste 4010 / cpraught@acpa.ca; ALPA : Médias ALPA, 703-481-4440 / media@alpa.org; Unifor : Ian Boyko, 604-516-8009 / Ian.boyko@unifor.org; Teamsters Canada : Christopher Monette, 514-226-6002 / cmonette@teamsters.ca; Association internationale des machinistes et des travailleurs de l'aérospatiale : Carlos DaCosta, 416-386-1789 / cdacosta@iamaw.org; SIEPB : Peter Orasi, 807-632-7598


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.