Les réformes dans les soins de santé n'avancent pas au même rythme que les besoins des Canadiens, constate le rapport

Le Conseil canadien de la santé publie son rapport annuel sur le renouvellement des soins de santé

SASKATOON, SK, le 23 mai 2013 /CNW/ - Le Conseil de la santé rend public aujourd'hui le Rapport de progrès 2013 : Renouvellement des soins de santé au Canada, qui souligne les progrès réalisés par les gouvernements dans cinq secteurs clés : temps d'attente, soins de santé primaires et dossiers de santé électroniques, gestion des produits pharmaceutiques, prévention des maladies et promotion de la santé, santé des Autochtones.

Le rapport constate que, globalement, pour les Canadiens, les mesures de réforme n'avancent pas au même rythme que leurs besoins en soins de santé, en pleine évolution. L'accès aux services varie à travers le Canada.

« Quel que soit l'endroit où ils résident au Canada, les Canadiens devraient pouvoir consulter un prestateur de soins primaires quand ils en ont besoin; ils devraient pouvoir obtenir une intervention chirurgicale en temps opportun, et le coût de leurs médicaments ne devrait pas constituer un fardeau excessif, déclare le DJack Kitts, président du Conseil canadien de la santé. Mais, à cause de cette variabilité dans l'ensemble du pays, ce n'est pas le cas. »

Pour assurer de meilleurs résultats de santé à tous les Canadiens, le rapport demande aux gouvernements de fixer des objectifs clairs et précis, avec une répartition bien définie des responsabilités, de continuer à disséminer les pratiques novatrices et de soutenir les efforts communs dans tous les gouvernements, y compris le gouvernement fédéral

Selon le DKitts, « On accomplit des progrès quand on met en place des stratégies d'ensemble avec des cibles précises. Et une fois que ces stratégies sont en place, il faut continuellement surveiller la performance des gouvernements et les Canadiens doivent leur demander des comptes ».

Le rapport signale que les premiers ministres canadiens ont commencé à travailler en concertation sur des initiatives ponctuelles, comme l'achat groupé de médicaments d'ordonnance, qui engendre des économies pour les soins de santé. Le Conseil de la santé recommande de poursuivre cette démarche, étant donné que lorsque les instances travaillent en vue de buts communs, il est visible que la qualité des soins de santé et leur accessibilité s'améliorent pour tous les Canadiens.

En plus de la reddition de comptes et de la collaboration, toutes deux nécessaires, le rapport préconise également le partage des pratiques novatrices. « La mise en commun des pratiques novatrices permet aux provinces d'appliquer des programmes dont on sait qu'ils obtiennent des résultats tangibles, sans avoir à "réinventer la roue", affirme M. John Abbott, chef de la direction du Conseil canadien de la santé. Le Conseil de la santé aide à reconnaître les pratiques novatrices et à étendre leur champ d'action à tout le pays grâce à son Portail de l'innovation en santé - une base de données de plus de 360 pratiques novatrices. »

Le rapport met en vedette l'exemple d'une pratique novatrice, la First Nations Health Authority en Colombie-Britannique, qui a été créée en 2012 et qui remet entre les mains des Premières Nations la prestation des soins de santé et la prise de décisions à cet égard. Cette évolution est l'aboutissement de plusieurs ententes conclues entre les Premières Nations de la Colombie-Britannique et les gouvernements fédéral et provincial, qui visaient à combler les écarts entre l'état de santé des Premières Nations et celui des autres résidents de la province.

Parmi ses principales conclusions, le rapport fait état des points suivants :

  • Temps d'attente : Dans les années qui ont suivi immédiatement les accords sur la santé, les provinces ont pu réduire les délais d'attente, mais plus récemment, ces progrès ont marqué le pas. Dans certains secteurs prioritaires, le pourcentage des personnes recevant des soins dans les limites des repères est plus restreint (p. ex., les arthroplasties de la hanche et du genou effectuées dans les limites du repère pancanadien ont diminué de 4 %).

  • Soins de santé primaires et dossiers de santé électroniques : Les Canadiens n'ont pas obtenu l'accès promis 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 aux services de soins de santé primaires. Les gouvernements ont effectué des investissements dans le but de réformer les soins de santé primaires dans l'ensemble du pays, mais des changements durables sont toujours nécessaires à l'échelle du système. L'implantation des dossiers de santé et des dossiers médicaux électroniques progresse globalement, mais les gouvernements devraient envisager de rendre leur utilisation obligatoire, afin d'accélérer leur mise en place dans tout le Canada.

  • Gestion des produits pharmaceutiques : Les instances gouvernementales ont travaillé en concertation pour faire baisser les prix des médicaments d'ordonnance; toutefois, il manque une volonté ferme d'instaurer une stratégie nationale relative aux produits pharmaceutiques, ce qui entraîne des variations dans les couvertures d'assurance des médicaments et dans le champ d'exercice des pharmaciens d'une province à l'autre.

  • Prévention des maladies et promotion de la santé : L'élaboration de stratégies de modes de vie sains est un pas en avant pour les gouvernements, mais ils ne disposent pas de cibles ou de méthodes d'évaluation systématiques qui permettraient de mesurer l'impact réel de ces stratégies. On ne trouve également que quelques exemples d'approches pangouvernementales qui dépassent le cadre des ministères de la Santé pour incorporer, entre autres, ceux des Finances, des Transports et des Services communautaires.

  • Santé des Autochtones : Un écart important subsiste entre les résultats de santé des Canadiens autochtones et non autochtones. Quelques provinces et territoires ont commencé à se doter de modèles de partenariats et collaboratifs qu'utilisent les collectivités autochtones et les gouvernements pour travailler de concert à combler cet écart. Il est nécessaire que tous les gouvernements s'engagent durablement à collaborer avec les collectivités autochtones afin d'assurer que les cibles sont atteintes et que les obligations redditionnelles sont définies et assumées.

Le Rapport de progrès 2013 : Renouvellement des soins de santé au Canada comprend également les profils des instances gouvernementales qui décrivent la performance de chaque province et de chaque territoire ainsi que du gouvernement fédéral dans chacun des secteurs prioritaires évalués. Le Rapport de progrès 2013  est le troisième d'une série de rapports qui examinent des thèmes clés des soins de santé relativement aux accords de 2003 et de 2004. Pour consulter les Rapports de progrès 2011 ou 2012, veuillez vous rendre au www.conseilcanadiendelasante.ca/progres.

À propos du Conseil canadien de la santé
Créé dans la foulée de l'Accord des premiers ministres sur le renouvellement de soins de santé, conclu en 2003, le Conseil canadien de la santé est un organisme national indépendant qui prépare des rapports sur les progrès dans le renouvellement des soins de santé. Le Conseil offre une perspective globale du système de santé face à la réforme des soins au Canada et diffuse partout au pays de l'information sur les pratiques novatrices. Ses conseillers sont nommés par les gouvernements provinciaux et territoriaux participants et par le gouvernement du Canada.

Pour lire les commentaires de nos blogueurs invités, notamment des usagers des soins de santé et des chefs de file de l'industrie de la santé, ou pour télécharger le rapport et l'annexe au complet, consultez le www.conseilcanadiendelasante.ca/progres.

SOURCE : Conseil Canadien de la Santé

Renseignements :

Pour plus de renseignements ou pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :
Natalie Pavlenko, gestionnaire, Relations avec les médias, Conseil canadien de la santé
npavlenko@healthcouncilcanada.ca; tél. :(416) 480-7082; cell. : (416) 571-8912

Profil de l'entreprise

Conseil Canadien de la Santé

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.