Les Québécois(es) doivent redoubler d'ardeur dans la planification financière
de leur retraite, selon un important sondage de Question Retraite

MONTRÉAL, le 28 sept. /CNW Telbec/ - S'ils ne posent pas dès maintenant les gestes essentiels à une planification adéquate de leur retraite, bon nombre de travailleurs québécois pourraient compromettre leur sécurité financière à la retraite. Tel est le constat plutôt préoccupant qui se dégage du sondage commandé par Question Retraite sur les comportements des travailleurs québécois âgés de 25 ans et plus à l'égard de la planification financière de leur retraite.

Le sondage, réalisé par SOM auprès de 1 502 répondants, dévoile que seule une minorité de travailleurs québécois planifie en vue de sa retraite. En effet, 21 % des personnes interrogées disent avoir pris les dispositions nécessaires, c'est-à-dire qu'elles possèdent un objectif de revenu pour la retraite de même qu'un plan pour l'atteindre, tandis que 7 % des répondants déclarent avoir un objectif de revenu, mais ne pas avoir de plan de retraite. Ainsi, la grande majorité des travailleurs québécois (72 %) ne s'est fixé aucun objectif en ce qui a trait à la planification de leur retraite et risque de faire face à de graves difficultés financières à long terme.

"Pour Question Retraite, ces données sont d'autant plus inquiétantes, car une retraite bien planifiée dépend en grande partie de l'âge auquel on a commencé à épargner et de la régularité avec laquelle on a cotisé à ses REER", a fait remarquer Mme Jocelyne Houle-LeSarge, présidente de Question Retraite.

Le cas des 25-44 ans

Sur une note plus encourageante, le sondage démontre que les 25-44 ans semblent avoir compris qu'il était important d'épargner. 71 % possèdent déjà un REER et 91 % disent qu'ils en auront un avant leur retraite. 17 % ont un CELI et 64 % pensent en avoir un avant leur retraite.

Fait intéressant, les 25-44 ans se distinguent de leurs aînés par le fait que 41 % d'entre eux pensent que leurs épargnes personnelles constitueront leur principale source de revenu à la retraite. Ce pourcentage est de 24 % pour les 45-64 ans. En outre, 60 % des 25-44 ans croient qu'ils pourront maintenir leur niveau de vie à la retraite. Chez les plus jeunes (25-34 ans), ils sont même 22 % à croire qu'ils amélioreront leur niveau de vie, un résultat nettement supérieur à celui de toutes les autres strates d'âges (12 % ou moins).

Selon le sondage, seulement 15 % des travailleurs de 25-44 ans ont des objectifs précis quant à leurs revenus de retraite et un plan pour atteindre ces objectifs. Même parmi les plus âgés, ce pourcentage se situe à peine au-dessus de 25 %. Toujours parmi les travailleurs de 25-44 ans, moins de 10 % considèrent avoir toute la compétence nécessaire pour planifier par eux-mêmes leur retraite. Parmi les autres 90 %, moins de la moitié a déjà demandé l'aide d'un spécialiste en finances personnelles à ce sujet.

Selon Question Retraite, toutes ces données démontrent que beaucoup de Québécois(es) de 25-44 ans envisagent non seulement leur avenir avec un peu trop d'optimisme, mais qu'ils ignorent encore plusieurs aspects de la planification de la retraite. "Le manque de planification financière de la retraite et d'intérêt envers celle-ci peuvent compromettre sérieusement la qualité de vie à long terme de plusieurs Québécois(es). Les données du sondage nous rappellent qu'il faut non seulement accroître les efforts de sensibilisation et d'information sur la planification de la retraite, mais que ceux-ci doivent être appuyés par la famille et les proches qui portent également cette responsabilité envers les personnes qui leur sont chères", de conclure Jocelyne Houle-LeSarge.

Le sondage, réalisé par SOM, a été effectué du 1er au 28 mai 2009 auprès de 1 502 répondants âgés de 25 ans et plus, en provenance de toutes les régions du Québec. La marge d'erreur maximale est de 2,9 %.

    
    Jean-François Baril, porte-parole du Mois de la planification financière
    de la retraite 2009
    

Soulignons que l'animateur et humoriste Jean-François Baril est le porte-parole du Mois de la planification financière de la retraite 2009 qui débutera le 1er octobre.

Par les différentes activités qui auront lieu durant tout le mois d'octobre - dont le tirage de trois placements REER de 2 000 $ via le site www.monplan.ca, l'organisation du Défi 10 % d'épargne-retraite et la présentation d'un événement de grande envergure avec le réseau NRJ - Question Retraite désire sensibiliser les Québécois et les Québécoises, principalement les 25-45 ans, à l'importance de commencer à planifier leur retraite le plus tôt possible en se dotant d'un plan adéquat.

À propos de Question Retraite

Question Retraite est un groupement sans but lucratif de 20 partenaires provenant des milieux gouvernemental, financier, syndical, patronal et de l'enseignement. Regroupement public-privé, Question Retraite a comme mission d'encourager et de mettre en place des activités visant à informer et sensibiliser les Québécois(es) à l'importance d'assurer leur sécurité financière à la retraite et à les orienter vers les moyens de l'atteindre.

-%SU: TAX,SOC

-%RE: 1

SOURCE Question Retraite

Renseignements : Renseignements: Pour de plus amples renseignements, pour les faits saillants du sondage ou pour obtenir une entrevue avec les porte-parole de Question Retraite: Louis-Alexandre Lacoste, ATYPIC, (514) 847-8881, poste 223, Cell.: (514) 953-5188 (poste 223 dans le jour), louis-alexandre@atypic.ca

Profil de l'entreprise

Question Retraite

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.