Les Québécois qui achètent une première propriété ont peur de rater une occasion

Un sondage de la TD révèle qu'un Québécois sur quatre qui compte acheter une première propriété précipite l'achat par peur de rater une occasion

MONTRÉAL, le 18 avril 2016 /CNW/ - Le marché immobilier est plus concurrentiel que jamais et le prix des maisons continue d'augmenter. Un récent sondage de la TD révèle que les Québécois qui comptent acheter une propriété pour la première fois craignent d'accélérer le processus d'achat de la propriété par peur de rater une occasion (25 %), d'acheter trop rapidement afin de gagner une guerre d'enchères (13 %) ou d'être mis à l'écart du marché (10 %).

« La période de frénésie immobilière du printemps peut donner lieu à des guerres d'enchères dans le marché. De plus, les études suggèrent que les acheteurs potentiels sont déjà préoccupés par le fait de devoir accélérer le processus, affirme Jean-François Laurin,  Directeur régional, Est du Canada, Spécialiste hypothécaire mobile,  TD Canada Trust. Il y a plus que le prix d'achat, le taux d'intérêt et les versements hypothécaires mensuels à prendre en considération et il est essentiel que les acheteurs se gardent suffisamment de temps pour faire leurs devoirs. D'autant plus que 30 % des gens qui comptent acheter une propriété pour la première fois s'inquiètent de ne pas comprendre tout ce qu'implique financièrement un tel achat. »

Dans le marché immobilier concurrentiel du Québec, il peut être difficile d'acheter la propriété de ses rêves tout en respectant son budget. Afin de ne pas dépenser plus que l'on peut se le permettre, il est important de comprendre la différence entre son budget et le montant du prêt hypothécaire auquel on est admissible. Bien qu'une préapprobation hypothécaire peut aider les acheteurs à magasiner en toute confiance, ces derniers doivent d'abord évaluer leur situation financière pour déterminer le montant qu'ils peuvent verser chaque mois sans y oublier les dépenses courantes (épicerie, frais de garderie, transport, objectifs d'épargne à long terme). S'il y a un écart entre le budget qu'on s'est fixé et les prix de vente, M. Laurin suggère d'envisager d'autres options ou de reporter l'achat jusqu'à ce qu'on ait amassé une mise de fonds plus élevée.

« Nous recommandons aux acheteurs d'une première propriété d'économiser pour avoir une importante mise de fonds, même si cela implique de retarder l'achat, explique M. Laurin. En fait, plus la mise de fonds est élevée, moins les acheteurs ont à emprunter d'argent, ce qui leur permet ainsi d'économiser à long terme sur les frais d'intérêts. Avec une mise de fonds d'au moins 20 %, ils peuvent également économiser dès le début sur les primes d'assurance pour prêt hypothécaire. »

L'une des façons de maximiser sa mise de fonds est de tirer parti du Régime d'accession à la propriété (RAP), qui permet aux acheteurs de retirer jusqu'à 25 000 $ chacun de leur REER pour l'acquisition d'une première propriété. Puisque cette somme doit être remboursée dans un délai de 15 ans, il est important que l'acheteur en tienne compte dans son budget total.

« Il est compréhensible que les acheteurs ne veuillent pas rater l'occasion d'acheter la propriété de leurs rêves, mais cela ne doit pas leur coûter plus qu'ils ne peuvent se le permettre, affirme Jean-François Laurin. En s'organisant bien et en disposant d'un bon plan pour économiser en vue de la mise de fonds, les acheteurs pourront acheter, sans le regretter par la suite, la propriété qui leur convient. »

À propos du sondage de la TD sur la peur des acheteurs de rater une occasion
TD Canada Trust a demandé à Environics Research Group de réaliser un sondage personnalisé auprès de 6 337 Canadiens âgés de 18 ans ou plus. Les réponses ont été obtenues entre le 25 février et le 17 mars 2016. Un sous-groupe de 145 acheteurs potentiels québécois d'une première maison est inclus dans ce communiqué. Tout le travail sur le terrain a été effectué par la filiale en propriété exclusive sur le terrain d'Environics, qui a employé des méthodes de contrôle de la qualité rigoureuses conformément aux lignes directrices établies par l'Association de la recherche et de l'intelligence marketing (ARIM).

Au sujet de TD Canada Trust
TD Canada Trust offre des services bancaires personnels et commerciaux à plus de 11,5 millions de clients. Elle propose une vaste gamme de produits et de services, notamment des comptes-chèques et d'épargne, des cartes de crédit, des prêts hypothécaires, des services bancaires aux entreprises, la protection de crédit, l'assurance médicale de voyage ainsi que des conseils en matière de gestion des finances courantes. TD Canada Trust propose des services bancaires confortables grâce à son service primé et à la commodité de ses services bancaires mobiles, par téléphone, par Internet ou par guichet automatique accessibles en tout temps, ainsi que dans plus de 1 100 succursales prévoyant des heures d'ouverture pratiques pour mieux servir les clients. Pour en savoir davantage, visitez le www.tdcanadatrust.com/francais. TD Canada Trust est la banque de détail au Canada du Groupe Banque TD, la sixième banque en importance en Amérique du Nord.

SOURCE TD Canada Trust

Bas de vignette : "Comprendre le marché immobilier à l'aide de la TD (Groupe CNW/TD Canada Trust)". Lien URL de l'image : http://photos.newswire.ca/images/download/20160418_C5419_PHOTO_FR_667138.jpg

Renseignements : Fiona Hirst, Groupe Banque TD, 514 289-1670, Fiona.Hirst@td.com;Ariane Richard, Morin Relations Publiques, 438 822-2845, ariane@morinrp.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.